The Youg Cast a vu le jour il y a neuf ans. Les 11 danseurs âgés de 14 à 17 ans ont montré leur persévérance dans la compétition. CRÉDIT : TRAE PATTON - NBC

Après un parcours remarquable sur le plateau de World Of Dance, la troupe de Lévis The Young Cast s’est inclinée, le 4 août en demi-finale. Les 11 danseurs du studio de danse District.Mao ont réalisé leur cinquième prestation dans l’émission sur Bohemian Rhapsody de Queen.

«Pour les jeunes, c’est une expérience unique, qu’ils vont se rappeler toute leur vie. Des gros shows télé comme World Of Dance, on ne les oublie pas», partage Marie-Odile Haince-LeBel, propriétaire de l’école de danse District.Mao et chorégraphe de The Young Cast, avec Caroline Lemieux.

La troupe a dansé devant les juges Jennifer Lopez, Ne-Yo et Derek Hough qu’ils ont rencontré lors de l’audition, alors que les danseurs s’attendaient à se produire seulement sous les yeux des producteurs.

«Jennifer Lopez venait de faire le Super Bowl moins de dix jours avant. Les jeunes l’avaient écoutée, tout le monde avait vraiment tripé sur le numéro. Ça a été comme un choc. Ça a été spécial.»

Depuis que la troupe The Young Cast a été créée il y a neuf ans, les danseurs se sont entraînés sans relâche pour atteindre le plus haut niveau.

«Ça a été beaucoup beaucoup de travail pour ces jeunes et là, ils ont compris les mots persévérance et travail, ajoute-t-elle. Un show télé comme celui-là, c’est comme un championnat du monde. En dedans d’un mois, ils prennent une maturité de danseur qui équivaut à deux ou trois années d’entraînement, tellement c’est intense.»

Les danseurs commencent très jeunes et passent des auditions au sein de l’école. C’est ensuite ensemble que les «meilleurs des meilleurs» progressent et franchissent les étapes une à une.

«Tu ne peux pas faire un show télé comme ça tant que tu n’as pas fait de compétition internationale et que tu ne t’es pas mesuré à d’autres pays, que tu n’as pas connu cette pression et ce travail», fait savoir Marie-Odile Haince-LeBel.

«On a tout donné»

Même aussi proche de la finale, ils n’ont vécu aucune déception. «On avait quand même tout donné. On était tellement fiers du numéro et de ce que les jeunes ont fait», raconte la chorégraphe.

L’aventure avait démarré par les qualifications le 9 juin, lors du troisième épisode de la compétition, dans la catégorie junior.

Les 11 danseurs âgés de 14 à 17 ans, qui ont réalisé cinq prestations, n’ont pas eu «un parcours facile dans l’émission, mais ça a amené une plus grande visibilité».

C’est sans regret que la troupe The Young Cast est repartie de Los Angeles après le tournage de la demi-finale le 12 mars, alors que la pandémie était sur le point de tout arrêter.

«Le tournage de la finale était 48 heures plus tard, notre numéro de finale n’était pas monté. On a su que ça avait été avancé de 24 heures à cause de la pandémie. Donc, ils ont terminé très rapidement le tournage.»

Une porte ouverte à l’international

 La participation de The Young Cast à l’émission pourrait leur ouvrir des portes à l’international, même si l’incertitude règne en ces temps de pandémie. 

«Est-ce que ça va nous mettre des bâtons dans les roues? Peut-être… En tant que chorégraphe, on a souvent des demandes à l’international ensuite, ou aux États-Unis pour enseigner. Pour les jeunes aussi, ce sont des contrats futurs avec The Young Cast. C’est une belle visibilité dans le monde des danseurs, car tout le monde écoute World Of Dance

Les plus lus

Le public invité à contribuer à un court-métrage

Réalisateur lévisien et fondateur de la boite de production basée à Lévis Le Dock, Michaël Labrecque prépare son nouveau court-métrage Blind Fear, une plongée dans un monde cyberpunk dominé par une intelligence artificielle. La création de cet univers ayant nécessité la construction de décors, une campagne de sociofinancement est en cours pour couvrir les frais.

HTF En famille, les retrouvailles ont bien eu lieu

Les 5 et 6 septembre, les danseurs du Québec avaient rendez-vous au Centre de congrès et d’exposition de Lévis. La compétition s’adressait aux danseurs solistes ainsi qu’aux danseurs duo et trio qui ont présenté leur numéro sur la scène Hit The Floor l’instant d’un week-end devant des juges québécois du monde de la danse.

Un parcours historique d’une ferme à l’autre

Petits et grands sont invités à découvrir l’histoire de l’agriculture à Saint-Nicolas. Du 25 septembre au 25 octobre, l’exposition gratuite Histoires de récolte se déroulera sur les sites extérieurs de huit lieux différents sous la forme d’un rallye-concours.

L’univers du heavy metal face à une force obscure

Avec sa trame sonore heavy métal, Abîmes est le nouveau roman adulte de Jonathan Reynolds. L’auteur connu pour ses livres d’horreur et d’épouvante, dont de nombreux titres pour la jeunesse, s’est installé à Lévis il y a quelques années.

Cinq bibliothèques de plus rouvriront le 6 octobre à Lévis

Les bibliothèques de la Ville de Lévis rouvriront progressivement au cours des prochaines semaines, et ce, dans le respect des directives de la Santé publique. Depuis le 25 juin, les lecteurs n’avaient accès qu’à trois des dix bibliothèques, une par arrondissement.

Une campagne pour financer son premier album

Installée à Lévis, la chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina prépare son premier album entièrement francophone, Toujours plus loin. Pour que ce projet voit le jour, elle fait appel au soutien du public dans une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche.

Le Festival international du conte Jos Violon fête ses 18 ans

Le rendez-vous des mots et des arts de la parole se tiendra du 9 au 18 octobre. Sous la thématique Majeur et vacciné, le festival explorera les limites de l’émancipation ainsi que les aléas de la vie d’adulte.

Madeleine Lantagne lance son nouveau roman à Lévis

Installée à Lévis depuis plus de 60 ans, Madeleine Lantagne publie Marie-Louise et sa destinée. De Saint-Malachie à Québec, la suite de son premier roman paru en 2017 aux Éditions GML, basées à Saint-Anselme. Le lancement se tiendra le 20 septembre, à Lévis.

Peindre l’indicible de l’âme

Ses toiles, empreintes de délicatesse, de poésie et de lumière, sont exposées dès 1970 dans des galeries renommées de Montréal et de Québec. Artiste établie de longue date à Lévis, Claudette Rinfret consacre sa vie à l’art, un amour qui la fait vivre, une passion devenue compagnon de tous les jours, avec qui elle partage ses pensées intimes. Rencontre.

Dix dates à ne pas manquer au Vieux Bureau de Poste

Cet automne, le Vieux Bureau de Poste (VBP) présente une programmation plus petite en raison de la pandémie. Une dizaine de spectacles sont à l’affiche au lieu de la trentaine habituelle. Les représentations se déroulent dans la salle lévisienne ou au Juvénat Notre-Dame, situé à proximité.