Ben Côté a publié Le POOL - La Romaine 24, son premier roman qui raconte une histoire sportive dans le Nord canadien. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le POOL - La Romaine 24 est la première publication de l’auteur Ben Côté, un résident de Saint-Romuald originaire de l’Outaouais et qui a habité Saint-Antoine-de-Tilly, en passant par la Baie-James et la Basse-Côte-Nord. Cette autofiction est le reflet des expériences de l’écrivain, qui a enseigné près de 20 ans dans le nord du Canada.

«Il n’y a personne qui écrit sur le hockey à part pour les jeunes et je parle du Nord en plus, c’est un peu déjanté dans le Nord», lance d’emblée Ben Côté. Celui qui a entraîné des joueurs de hockey et enseigné l’histoire aux peuples autochtones du Nord canadien raconte son dernier passage dans la Basse-Côte-Nord où il résidait dans une communauté innue.

L’auteur a toujours été un grand passionné de hockey et plus particulièrement des fameux pools annuels. Lui, qui a été initié à cette «sous-culture du hockey» lors de son adolescence, n’a jamais décroché.

En 2017, Ben Côté a l’opportunité d’aller enseigner dans la Basse-Côte-Nord. Une chance sur laquelle il a rapidement sauté. «Je me suis retrouvé à la Romaine seul. J’étais là pour être seul avec moi-même, enseigner et coacher le hockey. J’avais du temps, je me suis assis et j’ai écrit tous les jours», explique l’auteur.

C’est au bout de trois ans de travail que Ben Côté a finalement publié son histoire. Ce grand raconteur d’histoires sans fin s’est fait lancer le défi par sa fille d’écrire un livre sur les pools de hockey. Puis, l’idée et le rêve ont germé.

La réalité du Nord

Le POOL - La Romaine 24 est bien plus qu’une histoire sportive, le roman raconte la vie dans le Nord canadien au travers des yeux d’un Québécois, une réalité que bien peu on la chance d’expérimenter et pour laquelle bien peu sont sensibles, selon l’auteur. «Les jeunes aujourd’hui s’éveillent de plus en plus aux réalités autochtones. Ils se rendent compte que ce sont des gens comme eux, mais avec une autre histoire et un passé différent. Sans faire d’appropriation culturelle, je décris mes expériences avec ces peuples-là», explique le Lévisien.

C’est en 2001 que Ben Côté a vécu sa première expérience dans le Nord alors que sa conjointe de l’époque a accepté une opportunité d’emploi dans une communauté crie de la Baie-James. Une nouvelle expérience qui l’a à jamais marqué.

«Je me suis intéressé à coacher les jeunes hockeyeurs autochtones. Je trouve que dans la conjoncture des choses, on oublie les peuples du Nord. Les jeunes joueurs de hockey auraient besoin d’avoir plus d’attention des organisations juniors canadiennes. Il y a beaucoup de talent là-bas et c’est souvent du talent perdu […] À travers le hockey, c’est comme ça que plusieurs peuvent rêver de s’en sortir en devenant une vedette, être apprécié et aimé. C’est dur le Nord», déplore l’auteur.

Bien qu’il cible «les gars qui aiment le hockey et qui ne sont pas initiés à la lecture», Le POOL - La Romaine 24 s’adresse à tous ceux qui aiment le hockey, mais aussi à ceux qui désirent découvrir la réalité et les coutumes des peuples nordiques. «Ça a été important pour moi de démontrer les interactions que j’ai avec ces peuples-là, des interactions différentes culturellement, mais très ordinaires», souligne l’auteur.

Pour plus d’information ou se procurer Le POOL - La Romaine 24, l’auteur invite les intéressés à le contacter à benzen1969@gmail.com.

Les plus lus

Le public invité à contribuer à un court-métrage

Réalisateur lévisien et fondateur de la boite de production basée à Lévis Le Dock, Michaël Labrecque prépare son nouveau court-métrage Blind Fear, une plongée dans un monde cyberpunk dominé par une intelligence artificielle. La création de cet univers ayant nécessité la construction de décors, une campagne de sociofinancement est en cours pour couvrir les frais.

HTF En famille, les retrouvailles ont bien eu lieu

Les 5 et 6 septembre, les danseurs du Québec avaient rendez-vous au Centre de congrès et d’exposition de Lévis. La compétition s’adressait aux danseurs solistes ainsi qu’aux danseurs duo et trio qui ont présenté leur numéro sur la scène Hit The Floor l’instant d’un week-end devant des juges québécois du monde de la danse.

Un parcours historique d’une ferme à l’autre

Petits et grands sont invités à découvrir l’histoire de l’agriculture à Saint-Nicolas. Du 25 septembre au 25 octobre, l’exposition gratuite Histoires de récolte se déroulera sur les sites extérieurs de huit lieux différents sous la forme d’un rallye-concours.

L’univers du heavy metal face à une force obscure

Avec sa trame sonore heavy métal, Abîmes est le nouveau roman adulte de Jonathan Reynolds. L’auteur connu pour ses livres d’horreur et d’épouvante, dont de nombreux titres pour la jeunesse, s’est installé à Lévis il y a quelques années.

Cinq bibliothèques de plus rouvriront le 6 octobre à Lévis

Les bibliothèques de la Ville de Lévis rouvriront progressivement au cours des prochaines semaines, et ce, dans le respect des directives de la Santé publique. Depuis le 25 juin, les lecteurs n’avaient accès qu’à trois des dix bibliothèques, une par arrondissement.

Une campagne pour financer son premier album

Installée à Lévis, la chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina prépare son premier album entièrement francophone, Toujours plus loin. Pour que ce projet voit le jour, elle fait appel au soutien du public dans une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche.

Le Festival international du conte Jos Violon fête ses 18 ans

Le rendez-vous des mots et des arts de la parole se tiendra du 9 au 18 octobre. Sous la thématique Majeur et vacciné, le festival explorera les limites de l’émancipation ainsi que les aléas de la vie d’adulte.

Madeleine Lantagne lance son nouveau roman à Lévis

Installée à Lévis depuis plus de 60 ans, Madeleine Lantagne publie Marie-Louise et sa destinée. De Saint-Malachie à Québec, la suite de son premier roman paru en 2017 aux Éditions GML, basées à Saint-Anselme. Le lancement se tiendra le 20 septembre, à Lévis.

Peindre l’indicible de l’âme

Ses toiles, empreintes de délicatesse, de poésie et de lumière, sont exposées dès 1970 dans des galeries renommées de Montréal et de Québec. Artiste établie de longue date à Lévis, Claudette Rinfret consacre sa vie à l’art, un amour qui la fait vivre, une passion devenue compagnon de tous les jours, avec qui elle partage ses pensées intimes. Rencontre.

Dix dates à ne pas manquer au Vieux Bureau de Poste

Cet automne, le Vieux Bureau de Poste (VBP) présente une programmation plus petite en raison de la pandémie. Une dizaine de spectacles sont à l’affiche au lieu de la trentaine habituelle. Les représentations se déroulent dans la salle lévisienne ou au Juvénat Notre-Dame, situé à proximité.