Lili Lorenzana-Bilodeau, présidente et directrice artistique, et Pierre-Antoine Rivard, directeur général des Événements Jeunesse Venite Adoremus & Opéra de Lévis. CRÉDIT : COURTOISIE

Après avoir présenté une série d’événements et de capsules en ligne, les Événements Jeunesse Venite Adoremus (ÉJVA) & Opéra de Lévis maintiennent le cap et annoncent leur programmation 2021. Diffusant l’art classique et lyrique, l’organisme culturel lévisien fête ses dix ans d’existence.

Pour être prêts à faire face à toute éventualité en raison la COVID-19, les Événements Jeunesse Venite Adoremus ont imaginé une saison hybride qui pourra s’adapter aux consignes sanitaires en vigueur.

«C’est-à-dire une saison conçue afin d’être présentée autant en saison vivante qu’en saison virtuelle et qui pourra, selon les circonstances et à la carte, être modulée, explique l’organisme. Tout ceci garantira une saison artistique riche et variée pour le public et contribuera à une certaine sécurité d’emploi pour les jeunes artistes engagés qui pourront compter sur des contrats sûrs.»

Malgré la pandémie, l’organisme s’est adapté très rapidement et a maintenu une riche offre musicale en ligne. Concerts et rencontres avec des artistes de la région ont permis au public de découvrir la musique classique et lyrique sous toutes ses facettes. 

«C’était extrêmement important de répondre à l’appel du gouvernement qui a demandé aux artistes d’être présents le plus possible sur les réseaux sociaux pour soutenir la population. Nous, on s’est donné ça comme mission, même si ça devait sacrifier la billetterie, de rester présents pour continuer à donner une lueur d’espoir et soutenir le public ainsi que les artistes», partage Lili Lorenzana-Bilodeau, présidente et directrice artistique.

Une découverte pour un nouveau public

«On a une très belle réaction du public. On a des gens qui ne nous connaissaient pas, mais qui nous ont découverts parce que nous sommes en ligne, poursuit Pierre-Antoine Rivard, directeur général. On a gagné beaucoup de public en ligne en faisant découvrir qui on est à la population. Ça dépasse la région et les vues viennent d’un peu partout.» Quelque 11 000 écoutes ont été comptabilisées.

La diffusion en ligne a ainsi facilité l’accès aux amateurs comme aux non-initiés, même s’ils ne pouvaient pas se déplacer, étaient confinés ou ne disposaient que de peu de moyens. «C’est une façon sans risque pour les non-initiés de s’initier au genre. Déjà, notre façon de présenter est toujours au goût du jour. Quand c’est présenté gratuitement en ligne, le risque est moins gros que passer par tout le processus de billetterie, se rendre au concert sans savoir trop à quoi s’attendre», souligne Lili Lorenzana-Bilodeau.

Ces bouleversements n’ont pas compromis la bonne marche de l’organisme  qui «a la chance d’être resté en santé». L’adaptation nécessaire a plutôt permis aux ÉJVA d’ouvrir de nouvelles portes et d’avancer. Le volet virtuel ne disparaîtra pas après la pandémie et s’ajoutera plutôt à son offre culturelle.

10 ans de musique classique et lyrique

Depuis dix ans, les ÉJVA poursuivent leur mission de faire goûter le public, et «à moindre coût, à l’art classique et lyrique considéré, trop souvent et à tort, élitiste». Lors de leur premier concert organisé à Noël, 300 spectateurs s’étaient réunis. Ce succès n’était alors que le premier d’une série.  

En une décennie, ce ne sont pas moins de 200 artistes qui sont montés sur scène. «Les moments forts, c’est à chaque fois qu’un artiste est venu me voir pour me dire qu’il était tellement content d’avoir participé et d’avoir des opportunités de scène, à quel point ça lui a fait du bien», se réjouit Lili Lorenzana-Bilodeau. «On veut continuer ce qu’on fait bien, on veut continuer à développer l’organisme et créer des collaborations», ajoute Pierre-Antoine Rivard.

Soutenu par un public nombreux et reconnu des artistes, les ÉJVA souhaitent que leur renommée leur permette maintenant d’obtenir davantage de soutien et d’appuis financiers. Et peut-être monter leur production lyrique. «J’aimerais vraiment créer un opéra de A à Z, mise en scène, costumes, orchestre. C’est un projet qui me tient personnellement à cœur pour les prochaines années», souhaite Lili Lorenzana-Bilodeau.

Concert Les Somptueux Noëls du monde webdiffusé ce vendredi 18 décembre, à 20h (rediffusion disponible par la suite), au ejva.ca et en diffusion simultanée sur la page Facebook des Productions ÉJVA.

À venir en 2021

En primeur, les Événements Jeunesse Venite Adoremus (ÉJVA) & Opéra de Lévis propose au public un avant-goût de leur saison prochaine. L’organisme confirmera le programme final au début de l’année.

Avril

 La saison s’ouvrira le 10 avril prochain par une soirée toute en intimité, autour de la sublimité, la finesse et la transparence des heures du printemps, avec Heures intangibles, qui mettra de l’avant la musique de chambre.

 Mai

 Le 15 mai, le gala Paillettes d’opéra reviendra vêtu de son plus beau blouson de cuir. Une nouvelle façon de découvrir les voix lyriques… Et leurs côtés mauvais garçons et mauvaises filles! De grands succès rocks entremêlés d’airs d’opéra rebelles, le tout accompagné au piano à queue ou par un groupe rock, mais toujours de façon lyrique. 

 Juin et octobre

 Les ÉJVA préparent aussi un événement pour la Fête nationale du Québec, le 24 juin, ainsi que les Journées de la culture, en octobre.

 Novembre

 L’automne prochain, l’orgue au cinéma muet sera à l’honneur. Le public découvrira ses infinies possibilités musicales et expressives. 

 Décembre

 Finalement, Venite Adoremus, Noël autour du feu, le grand concert de Noël du 18 décembre, réchauffera les cœurs au son de nos Noëls d’antan et d’aujourd’hui.  

Les plus lus

Une campagne de sociofinancement pour offrir des contes aux aînés

La Maison natale de Louis Fréchette a lancé une campagne de socio-financement pour son projet Contes en résidence pour les personnes aînées. Cette activité permettra d’apporter réconfort et plaisir aux personnes aînées en résidence publique et privée ou vivant de la solitude dans leur maison.

Star Académie : les deux candidats lévisiens restent dans la course

Dimanche 17 janvier, les téléspectateurs ont découvert pour la première fois les artistes sélectionnés au terme des auditions de Star Académie l’automne dernier. Les deux Lévisiens, Jacob Roberge, 22 ans, et Mathieu Michaud, 21 ans, font partie des 30 candidats sélectionnés à l’issue de cette première étape.

Les deux Lévisiens accèdent directement au premier variété de Star Académie

Le camp de sélection de Star Académie s’est conclu le 24 janvier dernier par la sélection des 20 auteurs-compositeurs et interprètes qui participeront au premier variété de la saison, le dimanche 14 février prochain, à TVA.

Des choix de vie pas comme les autres racontés dans un livre

Suivre sa voie quand le chemin choisi n’a rien de conventionnel représente un défi face aux jugements ou aux modèles mis de l’avant par la société. Pour inspirer chacun à réaliser ses rêves, Marie Bérubé publiera au printemps Mon plan A, aux éditions Plume d’oie, un recueil de témoignages.

Lectures et rencontres virtuelles à la Nuit des idées

La Maison natale de Louis Fréchette a accueilli le tournage d’une capsule vidéo qui sera diffusée lors de la Nuit des idées, le 28 janvier. La poète lévisienne Anne-Marie Desmeules lira des extraits de son dernier recueil, Nature morte au couteau.

Appel de dossiers pour les artistes de la région

Le centre d’artistes en art actuel Regart lance un appel de dossiers pour les artistes de Chaudière-Appalaches dans le cadre d’une collaboration avec le Centre Sagamie situé à Alma. Dans le cadre du projet Duo, un artiste du Saguenay-Lac-Saint-Jean sera jumelé avec un artiste de la région.