CRÉDIT : YESHI KANGRANG - UNSPLASH

Comme depuis quelques années,l’auteure lévisienne Brigitte Allard nous propose un nouveau conte de Noël pour vous imprégner de l’ambiance des Fêtes. Bonne lecture!

Par Brigitte Allard - Collaboration spéciale

Un autobus m’éclabousse. Au même moment, mon cellulaire vibre. C’est mon frère. 

- Allo Charles! 

- Ça va Tania? 

- Oui, sauf la gadoue sur mon manteau.

- Où vas-tu?

- À l’atelier.

- Tu as un cours le 24 décembre?

- Non, je vais chercher ma création en verre soufflé. 

- J’ai hâte de la voir! Je t’appelais pour ce soir. 18 heures, ça te va?

- OK.

Charles nous reçoit pour Noël. Depuis l’automne, je suis des cours avec un souffleur de verre. Yves pratique cet art depuis longtemps. Mon frère et moi avions visité son atelier l’été dernier. Yves chauffait le verre et en prélevait une boule avec une canne. Il soufflait dans la canne avec sa bouche pour créer une carafe. À cet instant, j’ai pensé : rien n’empêche une suppléante en enseignement de devenir aussi souffleuse de verre.  

Yves range l’atelier.   

- Salut Tania! J’ai déplacé ton œuvre sur la table.

- Je ris.

- Le mot œuvre est un peu fort!

Yves m’a appris différentes techniques pour souffler et façonner le verre. Puis j’ai entrepris un projet solo. Je l’ai terminé hier. Ces petits perroquets qu’on nomme Les Inséparables. Yves me rejoint devant les deux oiseaux dont l’un pose son bec sur la tête de l’autre.

- Tu as créé une œuvre sensible. Nous sentons vraiment leur complicité. 

- Quand je soufflais le verre, je pensais à un couple de personnes âgées que je rencontre souvent dans le quartier.  Ils marchent toujours ensemble. Je les trouve adorables. 

- Tu vois Tania, les émotions de l’artiste rendent chaque pièce unique. Que dirais-tu de l’exposer dans la boutique?

- Génial! 

Je prends en photo Les Inséparables pour les montrer à mon frère.  En partant, Yves me tend un verre de carton.

Un smoothie de Noël! Dattes, oranges et cannelle.

Miam! 

Des flocons de neige tombent dans le smoothie. Je le bois en descendant la rue. Soudain, je LES aperçois. Le couple âgé déambule bras dessus, bras dessous. Arrivée devant eux, je m’exclame :

- Merci!

Avec leur air méfiant, ils pensent sûrement que mon smoothie contient de l’alcool. J’ajoute : 

- Je sais que ça l’air bizarre, mais je vous vois souvent ensemble. Vous m’avez inspirée pour une création en verre soufflé. 

Je leur montre la photo sur le cellulaire.

Les Inséparables sont exposés à l’atelier Yves Labbé.

L’homme jette un coup d’œil à sa femme, puis me confie :

- Comme nous n’avons pas d’enfant, inspirer une jeune personne nous touche vraiment. 

Leurs yeux se mouillent. Trop émus, ils partent. Sans réfléchir, je les suis jusqu’à leur maison.  Dommage! Elle n’est pas décorée.  

En me voyant revenir à l’atelier, Yves me lance :

- Tu as oublié quelque chose?

- J’ai changé d’avis. Je vais reprendre Les Inséparables.

- Pas de problème Tania, c’est ton œuvre. 

Puis je fouille dans l’étagère.

- As-tu encore les boules en verre de mes pratiques?

- Dans une boîte près de la canne à souffler. 

J’attrape aussi du fil d’acier et un support en métal, puis dépose tout sur la table. J’explique à Yves mon idée et je commence à travailler. 

Une heure plus tard, je sonne chez le couple. La dame m’ouvre. J’accroche à la porte une couronne de boules en verre et je lui tends Les Inséparables dans un sac recyclé. 

- Joyeux Noël! 

Elle crie :

- Oh! Viens voir Henri!  

***

Le soir, chez Charles, je montre à ma famille la photo des Inséparables prise dans le salon du couple. Puis j’ouvre un mousseux et offre à chacun une coupe personnalisée en verre soufflé.

- Vous aussi m’avez inspirée!

Les plus lus

Une campagne de sociofinancement pour offrir des contes aux aînés

La Maison natale de Louis Fréchette a lancé une campagne de socio-financement pour son projet Contes en résidence pour les personnes aînées. Cette activité permettra d’apporter réconfort et plaisir aux personnes aînées en résidence publique et privée ou vivant de la solitude dans leur maison.

Star Académie : les deux candidats lévisiens restent dans la course

Dimanche 17 janvier, les téléspectateurs ont découvert pour la première fois les artistes sélectionnés au terme des auditions de Star Académie l’automne dernier. Les deux Lévisiens, Jacob Roberge, 22 ans, et Mathieu Michaud, 21 ans, font partie des 30 candidats sélectionnés à l’issue de cette première étape.

Lectures et rencontres virtuelles à la Nuit des idées

La Maison natale de Louis Fréchette a accueilli le tournage d’une capsule vidéo qui sera diffusée lors de la Nuit des idées, le 28 janvier. La poète lévisienne Anne-Marie Desmeules lira des extraits de son dernier recueil, Nature morte au couteau.

Des choix de vie pas comme les autres racontés dans un livre

Suivre sa voie quand le chemin choisi n’a rien de conventionnel représente un défi face aux jugements ou aux modèles mis de l’avant par la société. Pour inspirer chacun à réaliser ses rêves, Marie Bérubé publiera au printemps Mon plan A, aux éditions Plume d’oie, un recueil de témoignages.

Appel de dossiers pour les artistes de la région

Le centre d’artistes en art actuel Regart lance un appel de dossiers pour les artistes de Chaudière-Appalaches dans le cadre d’une collaboration avec le Centre Sagamie situé à Alma. Dans le cadre du projet Duo, un artiste du Saguenay-Lac-Saint-Jean sera jumelé avec un artiste de la région.