Les votes du public n’ont pas suffi pour propulser Jacob Roberge, et c’est William Cloutier qui est passé en finale. CRÉDIT : ÉRIC MYRE - TVA PUBLICATIONS

Malgré son élimination de Star Académie le 18 avril dernier, le Lévisien part de l’aventure la tête haute. Le jeune artiste, qui est content de son parcours et de son gain en expérience, a déjà des projets futurs en tête.

Par Manuel Cardenas

Le jeune chanteur affirme qu’il est plus que comblé de tout ce qu’il a réalisé à l’émission. «J’étais déjà content quand j’ai vu que j’étais dans le top 100, et maintenant que je suis dans le top 6, je suis fier de moi», a communiqué Jacob Roberge.

Les proches du musicien partagent également sa fierté. Un ami et partenaire de musique de Jacob, est surtout content qu’il ait réussi à bien briller devant les caméras.

«Il n’est pas très extraverti, et même à ça, ça s’est bien passé sur scène. Les votes du public vont au-delà de ce qu’il peut faire, ce n’est pas grave. Je pense que les deux autres candidats étaient plus charismatiques que lui, mais pour moi, Jacob était meilleur», a lancé son ami, William Samson, qui le connaît depuis 10 ans.

À cet égard, Jacob affirme également qu’il s’est surpassé, et que l’émission lui a appris beaucoup de choses. «Un des gros apprentissages que je voulais acquérir, c’était de mieux interpréter une chanson, de faire ressentir les émotions aux gens et je pense avoir réussi. J’ai gagné de la confiance et de l’assurance sur scène. Maintenant, je suis plus à l’aise et j’ai moins peur du ridicule, de faire des danses ou même de m’habiller plus funky», a confirmé la star émergente de Lévis.

Cependant, il estime qu’il n’a pas fait un parcours parfait, et a souligné un faux pas qui aurait pu lui coûter cher. Lors d’une évaluation, il a décidé d’interpréter Bed of Roses de Bon Jovi, un choix qu’il juge comme ayant été risqué.

«Je voulais me faire un défi d’interprétation, mais les profs m’ont dit que c’était trop loin de moi et cette fin de semaine là, j’ai été en danger. Si j’avais quelque chose à changer de mon passage à l’émission, ce serait ça», a lancé le jeune homme de 23 ans.

Jacob Roberge a d’ailleurs partagé sa plume avec d’autres académiciens en écrivant quelques chansons. Il est intéressé à continuer de composer avec ses nouvelles connaissances et poursuivre ses projets amorcés avant son expérience.

«Avant de rentrer à Star Académie, je travaillais sur deux albums, un avec mon groupe de rock, Piccolo Overdrive, et un album solo progressif dans un style comme Pink Floyd. J’aimerais aussi faire de la musique de film, mais on verra les opportunités qui se présentent», a expliqué Jacob.

William Samson, qui fait partie de Piccolo Overdrive, est d’ailleurs touché par l’authenticité de son ami devant la caméra. «Quand les académiciens lui ont demandé ce qu’il allait faire en sortant de l’émission, il a tout de suite dit qu’il allait enregistrer son album avec son groupe. Il a gardé ses racines et ses anciens projets au lieu d’en commencer des nouveaux», a partagé le batteur du groupe rock de Lévisien.

Une candidature propulsée par YouTube

Le 16 avril 2020, Jacob Roberge a publié sur sa chaîne YouTube sa version du grand succès de Queen, Bohemian Rhapsody. Il a d’ailleurs interprété à lui seul toutes les voix et joué tous les instruments présents dans la chanson. Il aurait reçu plusieurs bons retours à la suite de ce projet.

«J’ai tellement eu de bons commentaires de plein de gens qui parlaient de ma voix. Je ne l’avais pas fait pour ça, c’était surtout pour m’amuser et montrer que je jouais plein d’instruments, mais le monde me disait que j’avais une voix solide et que j’avais des chances si je m’inscrivais à Star Académie. Ça m’a donné l’élan de confiance que j’avais besoin et je me suis essayé», a conclu le Lévisien.

Les plus lus

Un grand nom à la tête de Diffusion culturelle de Lévis

Par voie de communiqué, la présidente du conseil d’administration de Diffusion culturelle de Lévis (DCL), Marie-Hélène Guité, a annoncé l’arrivée de Jacques Leblanc, figure du milieu théâtral bien connue dans la région de Québec, au poste de directeur général et artistique dès le 12 juillet prochain.

Chokola : la quête des racines

À la fin de sa première année de cégep, Phara Thibault a rédigé un texte qui a été salué par ses pairs. Lauréate du concours d’écriture dramatique Égrégore, Chokola, la première pièce de la jeune Lévisienne de 20 ans, doit déjà être jouée dans des festivals et théâtres.

Un collectif à saveur lévisienne

C’est le 24 mai dernier qu’un collectif d’auteurs a publié le livre Ce jour-là. Ce sont exactement 70 auteurs et 103 histoires qui composent l’ouvrage. Principalement à saveurs lévisienne et bellechassoise, l’ouvrage réunit 30 personnes originaires de Lévis, 20 de Bellechasse et 20 autres d’un peu partout au Québec, dont de la Beauce, la Côte-de-Beaupré, Québec et Montréal.

Diane Blanchette tire sa révérence

Pendant ses 23 années à Diffusion culturelle de Lévis, dont 12 à la direction de l’organisme, Diane Blanchette s’est dédiée corps et âme à créer des rencontres uniques entre les artistes et les publics avec passion, audace et une immense conviction dans les bienfaits des arts vivants.

Métyvié revient sur la pandémie en caricatures

Le célèbre caricaturiste lévisien Métyvié, surnom de Serge Métivier, a récemment fait un retour dans les librairies après une longue absence. Avec À vos masques! Sortez!, le résident de Saint-Jean-Chrysostome propose aux amateurs québécois de caricatures une petite histoire humoristique de la pandémie.

Un été riche en culture à L’Anglicane

C’est avec l’arrivée du beau temps et l’allègement des mesures sanitaires que L’Anglicane de Lévis dévoile sa programmation estivale qui accueillera Laurence Jalbert, porte-parole du Réseau des organisations de spectacles de l’est du Québec (ROSEQ).

L’Anglicane reçoit le Trio Fibonacci

Le Trio Fibonacci sera présent à l’Anglicane ce samedi 5 juin avec un programme de musique minimaliste.

Briser l’isolement à l’aide de la musique

En collaboration avec l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), l’Orchestre sym-phonique de Lévis (OSLévis) a mis sur pied un projet de cinq capsules vidéo pour aider à briser l’isolement et présenter l’impact positif de la musique : La musique qui fait du bien.

Théâtre d’été : deux comédies plutôt qu’une au VBP

Pour une 17e année, le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald offrira du théâtre d’été. Cette année, ce ne sera pas une comédie, mais deux qui seront proposées par les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec des cohortes 2020 et 2021.

Les aventures de Beaver le castor se poursuivent

Une troisième bande dessinée vient compléter la trilogie du duo lévisien Claude Jalbert et Steeve Cadorette. Intitulée Beaver et l’apocalypse, l’histoire sortira officiellement en juin prochain.