Les deux pièces de théâtre d’été qui seront présentées au Vieux Bureau de Poste. CRÉDIT : COURTOISIE

Pour une 17e année, le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald offrira du théâtre d’été. Cette année, ce ne sera pas une comédie, mais deux qui seront proposées par les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec des cohortes 2020 et 2021.

C’est du 8 juillet au 14 août que Bonnie et Claud, une comédie d’Yves Amyot, et Chalet tout compris, une comédie de Richard Thériault, seront présentées les jeudis, vendredis et samedis dans les installations du VBP ainsi qu’à l’extérieur, sur le site du Juvénat Notre-Dame.

Bonnie et Claud

Bonnie et Claud sera jouée par les étudiants de la cohorte 2020 du 8 juillet au 7 août dans les installations du VBP.

Les comédiens Myriam Lenfesty, Paloma De Muylder, Thomas Royer et Ian Thibault incarneront les personnages de la pièce qui raconte l’histoire d’un couple dont le rêve est d’avoir un enfant. La solution pour y arriver est d’effectuer un vol de banque. Ils ont décidé de réaliser ce plan la journée de l’anniversaire de Claud. Une idée peu concluante lorsque l’on fait des manigances.

Les finissants de 2020 n’avaient pas eu la chance de monter sur les planches l’été dernier pour défendre leur projet, en raison de la situation pandémique. Ils sont donc d’autant plus fébriles explique l’un des comédiens, Ian Thibault. «Avec la dernière année qu’on a vécue. On va jouer, on va avoir du plaisir sur une scène et avoir un public. On est vraiment content.»

Chalet tout compris

Du 15 juillet au 14 août, la pièce Chalet tout compris sera présentée à l’extérieur au Juvénat Notre-Dame par la cohorte 2021.

Les comédiens Michaël Breton, Elisabeth Lavoie, Pierre-Olivier Roussel et Ines Syrine-Azaiez nous emporteront dans une fin de semaine à la campagne alors que deux couples ont loué le même chalet. Ils décident de se partager les lieux puisqu’aucun autre chalet n’est disponible, mais ce qu’ils ne savent pas encore c’est qu’ils ne sont pas là par hasard.

Les comédiens ne sont pas les seuls à être excités par cette pièce alors qu’une autre nouveauté s’ajoute. Une finissante en mise en scène du conservatoire fera elle aussi partie du projet.

«Je suis un peu l’ambassadrice parce que le VBP n’a jamais engagé pour ce rôle-là. C’est l’équipe (de comédiens) qui m’a approché et qui a demandé au VBP s’ils pouvaient ajouter une sixième personne au projet. Ça me fait bien plaisir d’être-là et d’avoir un premier projet en sortant du conservatoire», affirme Marie-Josée Godin.

Une expérience professionnelle

L’offre du VBP est un tremplin enrichissant pour ces jeunes professionnels, alors qu’ils quittent tout juste les bancs d’école pour un premier contrat sur les planches. De plus, ils s’occupent de tout ce qui concerne la production.

«C’est le fun, on a choisi un texte, on s’occupe de la mise en scène et on travaille avec une scénographe. C’est comme le premier grand projet qu’on fait en gang c’est vraiment excitant», partage Myriam Lenfesty, l’une des finissantes qui fait partie de l’équipe de Bonnie et Claud.

«C’est rassurant de faire le VBP cet été. C’est ma première expérience professionnelle et je sais que le VBP est habitué de travailler avec des finissants qui sortent du conservatoire. Je trouve qu’on est bien accompagné, je n’ai pas l’impression de sauter dans le vide après trois ans d’école», explique Thomas Royer, l’un des comédiens de Bonnie et Claud.

Véronique Bernier, directrice du VBP, ajoute que «le but c’est de leur laisser le plein contrôle de leur processus de création. On veut les laisser aller avec la conception. C’est sûr qu’on est là pour les accompagner pendant tout le processus, mais on veut que ce soit très formateur et enrichissant comme processus.»

Rappelons que pour être membres actifs de l’Union des artistes (UDA), les comédiens ont besoin de 30 crédits. À la fin de leurs études, ils ont déjà accumulé 15 crédits et le contrat au VBP complétera les 15 autres manquants. Une fois membres actifs, les jeunes professionnels ont accès à une multitude de contrats en tout genre.

Retour en salle

 Les salles de spectacles ouvertes depuis un moment déjà rejouissent le public. «On sent que même si la jauge est réduite, il y a vraiment une ambiance. Les gens sont festifs, ils sont contents. On est 30 dans la salle au lieu de 100, mais on ressent quand même l’ambiance», ajoute la directrice générale du VBP.

Les représentations du théâtre d’été du VBP se tiendront dans le respect des mesures sanitaires en vigueur. Pour obtenir plus d’information sur ces événements, vous pouvez visiter le www.vieuxbureaudeposte.com ou téléphoner au 418 839-1018.

Les plus lus

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

District.Mao finaliste aux 73e Emmy Awards

C’est lors du dévoilement des nommés, le 13 juillet, que Marie-Odile Haince-LeBel ainsi que Caroline Lemieux, fondatrices de DM Productions, ont appris qu’elles étaient en nomination dans la catégorie des chorégraphies exceptionnelles pour les émissions de variété ou de téléréalité.

Programmation éclatée pour le retour de Festivent

C’est le 20 juillet que le Festivent de Lévis dévoilait sa programmation dans le cadre de Cet été, je parcours Lévis. L’événement se déroulera du 4 au 22 août prochain dans quatre différents sites à travers la ville.

Une Lévisienne primée à Village en Arts

C’est lors de la remise de prix virtuelle du 2 juillet dernier que l’artiste lévisienne, Louise Daigle, a appris qu’elle était récipiendaire de la troisième place du symposium Village en Arts de l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Critique - Braquage de banque au VBP

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

L’art de la décroissance

Dans le cadre de sa programmation 2021-2023, Regart, le centre d’artistes en art actuel, invitait les artistes et commissaires à réfléchir à la décroissance. Ce seront donc 11 dossiers et 22 intervenants qui présenteront leurs pistes de réflexion sous différentes formes artistiques.

Les Mea Culpa : début d’une carrière solo

Le 18 juin dernier, Les Mea Culpa, le premier mini-album (EP) de Lily Tea, est sorti sur toutes les plateformes numériques. L’artiste lévisienne a fait une semaine de résidence de création au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald afin de préparer le lancement.

Du soutien pour 10 artistes lévisiens en émergence

La Ville de Lévis, en collaboration avec le gouvernement du Québec, a dévoilé le 17 juin dernier le nom des 10 artistes émergents qui se partagent une aide financière, à la hauteur de 61 000 $, afin de les soutenir dans leur démarche de professionnalisation et leurs projets qui favorisent les liens entre les arts et la collectivité.

L’Internationale d’art miniature de retour à Lévis

Le Centre d’exposition Louise-Carrier accueille les visiteurs pour la 11e édition de l’Internationale d’art miniature jusqu’au 5 septembre. Le vernissage de l’exposition a eu lieu le 27 juin dernier.

Village en Arts soutient de nouveau les jeunes artistes

La 24e édition du symposium Village en Arts accueille encore cette année les artistes de la relève pour sa deuxième année de mentorat, avec comme partenaire le Festivent.