CRÉDIT : COURTOISIE

Le 19 juin dernier avait lieu à la Maison natale Louis-Fréchette (MNLF) le vernissage de l’exposition Refuge de Stéphane Marceau, artiste peintre et sculpteur reconnu à l’international.

L’exposition propose des œuvres qui sont un refuge dans l’hiver. Au temps des colonies, les hommes travaillaient la terre pendant tout l’été et se réfugiaient à l’intérieur pendant l’hiver.
L’exposition se veut un clin d’œil à l’histoire de la Maison, mais surtout un emblème à l’abri que chacun d’entre nous avons pour affronter les moments difficiles.

«Pour tout ce que l’on vit dans notre vie, on se réfugie là-dedans. Je ne suis pas allé dans l’historique, mais dans le symbolique. C’est aussi mon refuge à moi face à l’hiver et à l’incompréhension.»

Les toiles à l’huile ou à la cire froide sur canevas de lin ou de bois sont créées entièrement par l’artiste. C’est M. Marceau qui fabrique les médiums qu’il utilise et les supports qui lui permettent de créer ses œuvres. «Je fabrique mes toiles moi-même. Rien n’est acheté au magasin mis à part le lin, le reste est fait à la main de A à Z.»

L’artiste montréalais présente son exposition à la MNLF jusqu’au 29 août. Les 12 œuvres de grands formats ont spécialement été créées pour cette exposition et ont déjà trouvé leurs propriétaires. Stéphane Marceau créera d’autres toiles lors de visites à la MNLF.

C’est en 2016 que sa carrière d’artiste a pris son envol grâce à l’une de ses toiles mises à l’encan pour la Fondation David Suzuki qui a remporté un record des mises à l’enchère. Par la suite, il s’est affilié à plusieurs causes et il a fait sa renommée à l’internationale comme artiste visuel aux États-Unis et en Europe.

NORDÖSTRA

Dans un autre ordre d’idées, l’installation de l’œuvre de 5 M$ dont il fait don à la Maison natale de Louis Fréchette est débutée depuis le 31 mai. Il envisage, si tout se passe bien, que la fabrication de celle-ci devrait se dérouler jusqu’au mois de septembre. C’est une œuvre monumentale qu’il fabrique aussi de A à Z avec l’aide de son fils.

Il fabrique notamment les vitraux et les structures d’acier qui feront partie du monument. «Il y a des artistes qui font affaire avec des entrepreneurs. C’est leur idée, mais ce ne sont pas eux qui l’on fait. Je ne voulais pas ça, je voulais quelque chose qui soit exceptionnel et avec l’ampleur que ça a c’est une première pour un seul artiste.»

Programmation

En plus de l’exposition de Stéphane Marceau, la MNLF proposera des impromptues pendant l’été avec le Pupitre aux mots dits qui accueillera différents auteurs. Les visiteurs discuteront avec un auteur. À la suite de cet échange, ce dernier écrira un poème ou une histoire qu’il remettra aux visiteurs.

En août, deux concerts de la série Musique côté jardin seront présentés. L’Accroche Note et le duo Sabin et Rachel seront alors en vedette.

L’information sur la programmation de la Maison natale de Louis Fréchette se trouve en ligne au www.maisonfrechette.com.

Les plus lus

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

District.Mao finaliste aux 73e Emmy Awards

C’est lors du dévoilement des nommés, le 13 juillet, que Marie-Odile Haince-LeBel ainsi que Caroline Lemieux, fondatrices de DM Productions, ont appris qu’elles étaient en nomination dans la catégorie des chorégraphies exceptionnelles pour les émissions de variété ou de téléréalité.

Programmation éclatée pour le retour de Festivent

C’est le 20 juillet que le Festivent de Lévis dévoilait sa programmation dans le cadre de Cet été, je parcours Lévis. L’événement se déroulera du 4 au 22 août prochain dans quatre différents sites à travers la ville.

Une Lévisienne primée à Village en Arts

C’est lors de la remise de prix virtuelle du 2 juillet dernier que l’artiste lévisienne, Louise Daigle, a appris qu’elle était récipiendaire de la troisième place du symposium Village en Arts de l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Une chanteuse qui trace son chemin

Originaire de Rivière-du-Loup et emménagée à Lévis il y a deux ans, la chanteuse Camila Woodman n’est qu’au début de sa carrière. Après avoir sorti son premier mini-album en 2018, elle proposera son premier album cet automne. Avec ce nouveau projet, la jeune artiste espère réussir à partager sa musique avec le public.

Les Mea Culpa : début d’une carrière solo

Le 18 juin dernier, Les Mea Culpa, le premier mini-album (EP) de Lily Tea, est sorti sur toutes les plateformes numériques. L’artiste lévisienne a fait une semaine de résidence de création au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald afin de préparer le lancement.

Critique - Braquage de banque au VBP

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

L’Internationale d’art miniature dévoile ses gagnants

Le dimanche 27 juin avait lieu le dévoilement des gagnants du concours international de la 11e édition de l’Internationale d’art miniature. Lors de ce rendez-vous virtuel, 3 650 $ ont été partagés entre les artistes dont les œuvres ont été sélectionnées par le jury

Du soutien pour 10 artistes lévisiens en émergence

La Ville de Lévis, en collaboration avec le gouvernement du Québec, a dévoilé le 17 juin dernier le nom des 10 artistes émergents qui se partagent une aide financière, à la hauteur de 61 000 $, afin de les soutenir dans leur démarche de professionnalisation et leurs projets qui favorisent les liens entre les arts et la collectivité.

Village en Arts soutient de nouveau les jeunes artistes

La 24e édition du symposium Village en Arts accueille encore cette année les artistes de la relève pour sa deuxième année de mentorat, avec comme partenaire le Festivent.