L’excellent travail effectué au niveau des décors et des costumes permettent aux spectacteurs de revivre l’atmosphère des années 70. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

Bonnie et Claud sont à court de solutions pour réaliser leur rêve de fonder une famille. N’ayant pas la somme pour adopter un enfant, la solution est évidente : ils doivent réaliser un vol de banque. Par contre, ont-ils choisi la bonne journée pour le faire? N’étant déjà pas chose facile de braquer une banque, la visite d’un clown, de belle-maman et de l’oncle policier n’aideront en rien.

Les personnages sont drôles et surprenants à leur façon, habilement interprétés par Paloma De Muylder, dans le rôle de Bonnie, Ian Thibault, dans celui de Claud, Myriam Lenfesty, sous les traits de Patricia, et Thomas Royer, qui interprète Tacos et Serge. Au fil de la pièce, on découvre que les personnages frôlent l’indignation. Un clown «professionnel» qui fréquente un peu trop la mafia, une mère rebelle qui a pour philosophie «Respire, rilaxe, prends ça cool» et un oncle policier «un peu mou», le spectateur s’attache à chacun d’entre eux.

De plus, les décors et costumes réalisés par la finissante scénographe, Alice Poirier, permettent au public de se transporter réellement dans un salon des années 70. Toujours au niveau de l’ambiance, le jeu de lumières et de son est un ajout qui transporte le public dans l’histoire et stimule l’imagination. Ces moments permettent aux personnages, mais aussi aux spectateurs, de concentrer totalement leur attention sur l’un des comédiens pour l’écouter complètement.

Capter l’attention

Avant l’entracte, le rythme est cependant plus lent. Le spectateur peut éprouver certaines longueurs, ce qui peut le distraire. Par contre, chaque fois que cette impression se fait sentir, un des personnages vient retenir l’attention de celui-ci. L’action principale se déplace alors sur ce dernier. Les comédiens ont d’ailleurs su jouer sur cet aspect et en repousser les limites.

Après l’entracte, le rythme prend une autre cadence et le public est gardé en haleine jusqu’à la fin. Du début de cette folle aventure jusqu’à la dernière seconde, les péripéties ne font que s’enchaîner.

La comédie Bonnie et Claud est présentée au VBP tous les jeudis, vendredis et samedis à 20h, jusqu’au 7 août. Les billets sont disponibles sur le site Internet au www.vieuxbureaudeposte.com ou par téléphone au 418 839-1018.

Les plus lus

Espace-Temps : un lieu à occuper dans le Vieux-Lauzon

Un nouveau centre culturel ouvrira ses portes le 4 septembre prochain dans le Vieux-Lauzon. L’Espace-Temps regroupera plusieurs activités dont des expositions, des conférences et divers cours.

Ray Ogust lance le premier tome de sa série Quête

L’auteur lévisien Ray Ogust a lancé sa série de romans Quête composée de trois tomes cet été lors d’un évènement à la Cour arrière du Festibière de Lévis. Le premier tome est déjà disponible. La trilogie suit les aventures d’Évelyne dans une série policière, avec un côté science-fiction et qui rejoint aussi des sujets d’actualités.

Les enfants perdus : un avantage pour les jeunes

Luca Jalbert écrit, réalise et produit la websérie Les enfants perdus. Pour ce faire, ce sont près d’une trentaine de jeunes provenant principalement de la région qui incarnent les personnages au fil des saisons. L’artiste lévisien voit les jeunes évoluer dans ce projet et tisse même des liens avec eux.

Faire vivre la littérature à la Maison natale de Louis Fréchette

Le pupitre aux mots dits a été lancé à la Maison Natale de Louis Fréchette (MNLF) lors de la Fête nationale du Québec et se déroule jusqu’à la fin septembre sous formule ponctuelle. Différents auteurs lévisiens viennent y discuter avec les passants pour leur offrir un poème ou une courte histoire de leur plume qu’ils auront écrit à la suite de leur entretien.

«Un automne spectaculaire au VBP»

L’automne en fera voir de toutes les couleurs avec la programmation du Vieux Bureau de Poste (VBP) qui propose près d’une trentaine de spectacles aux styles variés depuis le 10 septembre.

Succès pour l’édition éclatée de Festivent

Du 4 au 22 août avait lieu le Festivent de Lévis. Sur quatre différents sites, aux quatre coins de la ville, ce sont une cinquantaine d’artistes qui ont enflammé les planches et des milliers de spectateurs qui ont profité des activités offertes.

Une deuxième série de livres jeunesse pour une autrice d’ici

Annie-Claude Lebel, autrice et enseignante de niveau primaire, a publié une deuxième série dans la collection jeunesse pour lecteurs débutants Éveil aux fables. L’autrice a travaillé sur ce projet en collaboration avec la maison d’édition lévisienne des Éditions de l’Envolée. La série s’adresse à des lecteurs de 6 à 8 ans ou aux parents qui voudraient les lire à leurs enfants d’âge préscolaire.

De nouvelles parutions pour Joëlle Morissette

Joëlle Morissette, écrivaine originaire de Lévis, a publié son dernier livre, L’horloge enchanteresse, en janvier 2020 et publiera son prochain roman, La poupée hantée, dans l’année à venir.

Sortons la poésie est de retour

Pour une deuxième année consécutive, Sortons la poésie est de retour à Lévis et présentera 33 poèmes de 14 poètes de la région. Ceux-ci seront affichés aux abords du fleuve Saint-Laurent, dans le Vieux-Lévis ainsi que dans le Vieux-Lauzon jusqu’à la fin du mois de septembre. Le projet est une initiative de l’Unisson réalisé, en collaboration, avec Trajectoire-emploi et l’organisme Le Filon.

Le plaisir au menu de DCL cet automne

L’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la semaine dernière ses programmations d’automne 2021 sous le thème Le plaisir de se retrouver. L’Anglicane proposera une riche sélection de rendez-vous en chanson, théâtre, humour, musique, danse et bien davantage alors que le Centre d’exposition Louise-Carrier présentera pour la toute première fois la collection d’œuvres d’art de DCL.