Jocelyn Bérubé sera l’un des conteurs en vedette lors de la 18e édition de l’événement lévisien. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Festival international du conte Jos Violon de la Maison natale de Louis Fréchette est de retour cette année après une pause inattendue d’un an. Puisque le festival en est à sa 18e édition, les amateurs de contes et légendes seront transportés en octobre à l’époque de leurs 18 ans, l’événement se déroulant sous la thématique Majeur et vacciné, pour vrai!.

Par Félix Bouffard - Collaboration spéciale

«On a vraiment recherché une ambiance décontractée pour cette édition. On veut amener le public à se remémorer l’époque de ses 18 ans et l’obtention de sa majorité», explique la directrice générale et artistique de la Maison natale de Louis Fréchette, Christine Boutin.

Cette année, de nombreux conteurs se sont penchés sur la question de la majorité et présentent leurs créations à la population de Lévis du 7 au 17 octobre. Quelques activités uniques sont prévues pour cette édition, comme la Soirée de Gars le 15 octobre où les contes de camping seront à l’honneur et la Soirée de Filles le 16 octobre qui sera animée par deux conteuses.

«Nouveauté cette année : on va pouvoir servir de l’alcool durant nos soirées. À l’inverse, d’autres activités vont être organisées pour les plus petits comme Frisson d’Halloween le 9 octobre à la bibliothèque La Pintellect», décrit Mme Boutin.

Il ne faut pas oublier les classiques du festival qui sont de retour, comme l’atelier Structure du conte le 9 octobre ou le fameux Concours de légendes. Selon Mme Boutin, l’édition 2021 sera une année de transition pour le concours qui se voit déplacé du Vieux Bureau de Poste à l’église Sainte-Jeanne-d’Arc, en raison des consignes sanitaires.

«L’ambiance sera vraiment différente, mais on a encore quatre conteurs expérimentés qui s’affronteront pour remporter le titre de meilleur conteur devant le public et un jury.»

Une année en retard

Une 18e édition était prévue l’an dernier. Le passage de la région en zone rouge avait annulé le tout à moins d’une semaine du début des représentations. «Cette année, on revient en force avec une autre 18e édition, elle aussi sous le thème de la majorité, mais avec une programmation bonifiée.»

Quelques ajustements sont cependant à prévoir pour les habitués du festival. La plupart des activités auront lieu à l’église Sainte-Jeanne-d’Arc, située tout près du parc de l’Anse-Tibbits (parc Saint-Laurent).

«La Maison natale est trop petite pour satisfaire la consigne de distanciation, mais ça donne une autre perspective aux festivités. Cela nous permet, entre autres, de tenir l’activité L’Heure de la confesse, lors de laquelle vous devrez vous confesser à un conteur qui décidera de votre pénitence», explique Christine Boutin.

Malgré son aspect international, il n’y aura pas de conteurs d’autres pays présents cette année, puisque faire venir des artistes d’ailleurs reste complexe en temps de pandémie.

«On a des artistes d’autres provinces comme Joël Lauzon, un conteur franco-ontarien qui sera en résidence créative à la Maison à la fin du mois. Par contre, c’est vrai que cette année on laisse beaucoup de place à nos conteurs québécois», illustre la directrice.

Pour obtenir plus d’information sur la 18e édition du Festival international du conte Jos Violon, vous pouvez consulter le www.josviolon.com.

Les plus lus

C’est la fin pour le Festival Jazz etcetera Lévis

Le promoteur du Festival Jazz etcetera Lévis, François Brunet, a récemment annoncé par courriel à ses partenaires que l’événement ne sera plus organisé.

Le groupe lévisien WildCrush vers son premier album

Woke Up Like This et What About This Love sont les deux simples de WildCrush qu’il est possible d’entendre sur les ondes radiophoniques québécoises. Souvent situé au top des palmarès, le groupe lévisien travaille à sortir son premier album éponyme.

Dans l’West : tranformer un projet télé en roman

Le premier livre de l’auteur et comédien Pierre-Luc Fontaine est paru le 17 novembre dernier dans les librairies. Intitulé Dans l’West : ouverture éclair, le roman a été inspiré d’un texte du même auteur qui à la base devait être une télésérie.

Groupe de haïku à Lévis

Photographe haïkiste, Monique Lévesque, a sorti son troisième recueil de haïga, Au gré du fleuve, des textes de type haïku accompagnés de dessins. Résidant maintenant depuis trois ans à Lévis, elle y anime aussi un groupe de haïku depuis 2019.

Une première œuvre personnelle pour Camila Woodman

C’est le 6 novembre dernier que Camila Woodman a officiellement lancé son premier album en carrière. Avec Don’t Lose Your Shine, l’autrice-compositrice-interprète lévisienne propose une œuvre intimiste sous des airs R&B.

Le père Noël arrêtera son traîneau à L’Anglicane

La magie des Fêtes s’empare peu à peu du quotidien et Nicolas Noël a déjà commencé à rencontrer les enfants. Le 14 novembre, plus exactement, Père Nicolas sera à L’Anglicane de Lévis pour rencontrer petits et grands et raconter Les livres des enfants du monde.

Un support lévisien pour un projet international

Raynald Grenier, auteur-compositeur de Beauport, en est à son cinquième album, alors qu’il a déjà sorti des trames sonores de comédie musicale, d’opéra et de film. Beth & Noa, sa dernière parution, est un ballet qu’il souhaite faire connaître aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Pour se faire, il a usé du savoir-faire de Lévisiens.

Télé-Chevreuil, une chaîne contemplative

Une chaîne de télé qui permet de ralentir le rythme, de plonger dans un moment d’attente et de calme, c’est ce que propose Télé-Chevreuil. Un poste de télé mis en ligne qui diffuse en tout temps des séquences de tournage en nature. Regart, centre d’artistes en art actuel, diffusera l’œuvre numérique de Boris Dumesnil-Poulin jusqu’au 3 décembre dans le cadre de sa programmation sur la décroissance...

Retour en présence pour Hit The Floor en Famille

La troisième édition de Hit The Floor En Famille a su impressionner plus de 2 000 amateurs de danse présents sur place après une absence du public pendant les deux dernières années. L’événement s’est déroulé au Centre des congrès de Lévis du 5 au 7 novembre.

Les Voix d’hommes de l’Etchemin chanteront Noël

Le dimanche 28 novembre, dès 14h à l’église de Saint-Romuald, Les voix d’hommes de l’Etchemin présenteront leur concert de Noël.