Une œuvre de Yan Laboissonière. CRÉDIT : COURTOISIE

Les œuvres coup de cœur du jury sortiront de leur galerie virtuelle pour prendre place à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN). Le 2 juillet dernier avait lieu le lancement de la 24e édition de Village en Arts qui avait été exposée dans son entièreté sur la galerie virtuelle de l’organisation. Dès le 30 octobre, le public pourra aller à la rencontre des œuvres de neuf artistes québécois, dont quatre Lévisiens, et ce, jusqu’au 19 décembre.

En raison de la crise sanitaire, le concept de l’événement a dû être complètement repensé lors des deux dernières années. Plutôt que de rassembler les œuvres des artistes à l’ECQSN, les participants ont pu exposer et vendre leur travail directement sur la galerie virtuelle.

Parmi les œuvres de tous les artistes exposés sur la galerie en ligne, le jury a sélectionné ses œuvres «coup de cœur» afin de déterminer quelles pièces feraient partie de l’exposition de cet automne. Les artistes exposants sont donc Claude Papillon, Jolyane Abel, Jules Morissette, Louise Daigle, Madeleine Bousquet, Odette Ducasse, Sophie Ouellet, Sylvie Brodeur et Yan Laboissonnière.

Lors du lancement de l’exposition présentiel, le public aura l’occasion de rencontrer cinq des neuf artistes présents sur place, soit Jolyane Abel, Louise Daigle, Sophie Ouellet et Yan Laboissonnière, tous de Lévis, ainsi que Sylvie Brodeur.

Démarche artistique

Rappelons que Louise Daigle a été lauréate d’une bourse de la 24e édition de Village en Arts. Peintre, aquarelliste, autodidacte, elle souhaite pousser toujours plus loin sa technique. Mme Daigle s’inspire de ses photographies en nature et mélange diverses techniques dans la réalisation de ses créations. Avec son art, elle souhaite faire ressentir l’œuvre au public qui la regarde.

Jules Morisette est lui aussi inspiré par la nature qui l’entoure. Il privilégie le fleuve et les montagnes comme sujet à son inspiration et tente quant à lui de recréer l’émotion qu’il ressent devant un paysage. Avec une approche intimiste, l’artiste ne se laisse pas influencer par les contraintes du réalisme figuratif lors de la création de ses œuvres monochromes.

À la spatule, Claude Papillon exprime de manière intuitive sa sensibilité. Interprétation abstraite ou figurative, elle permet au public d’interpréter ses œuvres comme il l’entend. Elle priorise, dans son propre univers, les ambiances fortes et les luminosités intrigantes. Son processus de création l’amène au rêve, à la détente, au bien-être.

Illustrateur, concepteur et dessinateur technique, Yan Laboissonnière a maintenant développé une pratique plus artistique. À la fois technique et créative, il structure ses œuvres à l’aide de mortier pour ensuite superposer gouaches et vernis. Il crée en nuances, des paysages semi-abstraits et laisse place à l’interprétation du public afin que celui-ci s’approprie son travail.

L’exposition sera accessible les samedis et dimanches, de 13h à 16h. Pour plus d’information, consultez le www.ecqsn.com.

Les plus lus

C’est la fin pour le Festival Jazz etcetera Lévis

Le promoteur du Festival Jazz etcetera Lévis, François Brunet, a récemment annoncé par courriel à ses partenaires que l’événement ne sera plus organisé.

Le groupe lévisien WildCrush vers son premier album

Woke Up Like This et What About This Love sont les deux simples de WildCrush qu’il est possible d’entendre sur les ondes radiophoniques québécoises. Souvent situé au top des palmarès, le groupe lévisien travaille à sortir son premier album éponyme.

Les œuvres «coup de cœur» du jury exposées à l’ECQSN

Les œuvres coup de cœur du jury sortiront de leur galerie virtuelle pour prendre place à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN). Le 2 juillet dernier avait lieu le lancement de la 24e édition de Village en Arts qui avait été exposée dans son entièreté sur la galerie virtuelle de l’organisation. Dès le 30 octobre, le public pourra aller à la rencontre des œuvres de neuf artistes qu...

Groupe de haïku à Lévis

Photographe haïkiste, Monique Lévesque, a sorti son troisième recueil de haïga, Au gré du fleuve, des textes de type haïku accompagnés de dessins. Résidant maintenant depuis trois ans à Lévis, elle y anime aussi un groupe de haïku depuis 2019.

«J’ai pu écrire le livre que j’aurais aimé lire»

Grande lectrice et employée du magasin Renaud-Bray de Lévis, Jennifer Pelletier a profité de la pandémie pour concrétiser son plus grand rêve : écrire ses premiers romans. Les confinements ont permis à l’autrice lévisienne de créer sa série Dénaturés et Sauvages, dont le deuxième tome a fait son apparition sur les tablettes des librairies le 1er novembre dernier.

Roy Davis sort son premier album

Les ombres, le premier album solo de l’auteur-compositeur-interprète lévisien Roy Davis, sortira sur toutes les plateformes numériques le 29 octobre prochain. Par son approche moins traditionnelle, l’artiste a créé ses 12 chansons en débutant par la composition de la musique aux styles teintés pop, rock, folk avant de créer et d’y déposer ses textes.

Le riche univers de San James au VBP

Avec trois mini-album (EP) à son actif, San James, alias Marilyse Senécal, sera en spectacle au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald le 6 novembre prochain. Sous ses airs pop, elle y présentera ses pièces anglophones et francophones, en plus d’offrir au public des nouveautés sur lesquelles elle travaille.

Une première œuvre personnelle pour Camila Woodman

C’est le 6 novembre dernier que Camila Woodman a officiellement lancé son premier album en carrière. Avec Don’t Lose Your Shine, l’autrice-compositrice-interprète lévisienne propose une œuvre intimiste sous des airs R&B.

Un soupçon d’Andalousie à L’Anglicane

Le 6 novembre prochain, Otra Orilla présentera son spectacle Rite à L’Anglicane de Lévis. L’événement présentera l’essence du flamenco dans une ambiance intime mélangeant le corps, la voix, la guitare et les percussions des quatre artistes de la formation.

Le père Noël arrêtera son traîneau à L’Anglicane

La magie des Fêtes s’empare peu à peu du quotidien et Nicolas Noël a déjà commencé à rencontrer les enfants. Le 14 novembre, plus exactement, Père Nicolas sera à L’Anglicane de Lévis pour rencontrer petits et grands et raconter Les livres des enfants du monde.