«Souvent les artistes font leur spectacle et c’est ‘‘Merci bonsoir’’. Nous on veut vraiment aller voir les gens et être proche d’eux.» CRÉDIT : ANABELLE LEMAY

Woke Up Like This et What About This Love sont les deux simples de WildCrush qu’il est possible d’entendre sur les ondes radiophoniques québécoises. Souvent situé au top des palmarès, le groupe lévisien travaille à sortir son premier album éponyme.

Marc-Antoine Belleau, interprète, et Jeremy Lemieux, guitariste et auteur-compositeur, ont formé leur duo en 2018 alors qu’ils ont rivalisé lors de Cégeps en spectacle.

Ils ont par la suite offert plusieurs spectacles devant des salles combles en interprétant des chansons d’autres artistes. Leur plus gros spectacle a eu lieu il y a deux ans au Cégep de Lévis. Bien que les spectacles se soient enchaînés, ils ont été obligés de cesser leurs activités scéniques comme tous les autres artistes avec l’arrivée de la crise sanitaire.

Toutefois, tout ce temps leur a donné l’envie et la possibilité d’écrire leurs propres compositions. Depuis un an, ils sont devenus un groupe alors que le batteur, James Tremblay, s’est joint à eux.

Inspiration

C’est Jérémy Lemieux, le guitariste du groupe, qui écrit la musique et les paroles. En collaboration avec Marc-Antoine Belleau, le chanteur, ils s’inspirent de situations auxquelles les gens peuvent facilement s’associer.

Par exemple, dans leur dernier extrait, What About This Love, le groupe parle d’un amour impossible. «La chanson porte sur le crush qu’on peut avoir sur quelqu’un ou de ne pas être capable de s’approcher de cette personne ou encore de la voir s’éloigner. Un même thème, une même chanson qui parle de l’amour, peut avoir différentes significations pour différentes personnes», a illustré Jérémy.

Ils ajoutent être à l’écoute des gens et que malgré qu’ils utilisent leurs propres émotions ils vont aussi utiliser ce que leur public leur partage dans leur processus créatif. Mis à part les paroles, leur mélodie aux tonalités pop vont s’inspirer d’un amalgame de genres.

«On s’inspire beaucoup des grands artistes autant au niveau du pop, du rock ou de l’alternatif. C’est de créer quelque chose de nouveau, de créer des nouvelles textures et de mélanger les styles pour pouvoir amener nos chansons à un certain niveau, que ce soit différent de ce qu’on entend (habituellement)», ajoute le guitariste.

Proche de leur public

Il y a peu de temps, ils ont signé avec la maison de disque de Québec KS Record du duo Kingdom Street. Auparavant avec une maison de disque montréalaise, ils souhaitaient se rapprocher de leurs racines.

«Nul n’est prophète dans son pays natal. On chante en français et en anglais. On mise sur le français parce que c’est notre langue et c’est plus facile d’être proche du monde comme ça», a souligné Marc-Antoine Belleau, chanteur.

Pour le futur, ils envisagent de saisir toutes les opportunités. «La langue ce n’est plus une barrière. On est des mordus de musique en général. On se permet d’être meilleur chaque jour pour atteindre nos objectifs. En ce moment, c’est d’écrire un mini album et de faire des spectacles. La seule limite ses nous-mêmes et nos valeurs.»

Toutefois, leur plus grand objectif en tant que groupe est de rester authentique et de rester proche de leur public. «Ça fait partie de notre essence et de ce qu’on veut apporter. C’est l’authenticité et le contact avec le public. Souvent les artistes font leur spectacle et c’est ‘‘Merci bonsoir’’. Nous on veut vraiment aller voir les gens et être proche d’eux», a conclu l’interprète.

Les plus lus

C’est la fin pour le Festival Jazz etcetera Lévis

Le promoteur du Festival Jazz etcetera Lévis, François Brunet, a récemment annoncé par courriel à ses partenaires que l’événement ne sera plus organisé.

Le groupe lévisien WildCrush vers son premier album

Woke Up Like This et What About This Love sont les deux simples de WildCrush qu’il est possible d’entendre sur les ondes radiophoniques québécoises. Souvent situé au top des palmarès, le groupe lévisien travaille à sortir son premier album éponyme.

Dans l’West : tranformer un projet télé en roman

Le premier livre de l’auteur et comédien Pierre-Luc Fontaine est paru le 17 novembre dernier dans les librairies. Intitulé Dans l’West : ouverture éclair, le roman a été inspiré d’un texte du même auteur qui à la base devait être une télésérie.

Groupe de haïku à Lévis

Photographe haïkiste, Monique Lévesque, a sorti son troisième recueil de haïga, Au gré du fleuve, des textes de type haïku accompagnés de dessins. Résidant maintenant depuis trois ans à Lévis, elle y anime aussi un groupe de haïku depuis 2019.

Une première œuvre personnelle pour Camila Woodman

C’est le 6 novembre dernier que Camila Woodman a officiellement lancé son premier album en carrière. Avec Don’t Lose Your Shine, l’autrice-compositrice-interprète lévisienne propose une œuvre intimiste sous des airs R&B.

Le père Noël arrêtera son traîneau à L’Anglicane

La magie des Fêtes s’empare peu à peu du quotidien et Nicolas Noël a déjà commencé à rencontrer les enfants. Le 14 novembre, plus exactement, Père Nicolas sera à L’Anglicane de Lévis pour rencontrer petits et grands et raconter Les livres des enfants du monde.

Un support lévisien pour un projet international

Raynald Grenier, auteur-compositeur de Beauport, en est à son cinquième album, alors qu’il a déjà sorti des trames sonores de comédie musicale, d’opéra et de film. Beth & Noa, sa dernière parution, est un ballet qu’il souhaite faire connaître aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Pour se faire, il a usé du savoir-faire de Lévisiens.

Télé-Chevreuil, une chaîne contemplative

Une chaîne de télé qui permet de ralentir le rythme, de plonger dans un moment d’attente et de calme, c’est ce que propose Télé-Chevreuil. Un poste de télé mis en ligne qui diffuse en tout temps des séquences de tournage en nature. Regart, centre d’artistes en art actuel, diffusera l’œuvre numérique de Boris Dumesnil-Poulin jusqu’au 3 décembre dans le cadre de sa programmation sur la décroissance...

Retour en présence pour Hit The Floor en Famille

La troisième édition de Hit The Floor En Famille a su impressionner plus de 2 000 amateurs de danse présents sur place après une absence du public pendant les deux dernières années. L’événement s’est déroulé au Centre des congrès de Lévis du 5 au 7 novembre.

Les Voix d’hommes de l’Etchemin chanteront Noël

Le dimanche 28 novembre, dès 14h à l’église de Saint-Romuald, Les voix d’hommes de l’Etchemin présenteront leur concert de Noël.