Grâce au SSEN, Laurence Allard et Brian Gignac veulent rassembler la communauté anglophone de la région et lui offrir des services qui répondent à ses besoins.

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

C’est officiellement en juin que l’organisme, visant à assurer et à promouvoir le bien-être des habitants de la région de langue anglaise, a été fondé. Concrètement, le SSEN est une branche de la Megantic English-speaking community development corporation (MCDC).

Établi dans la région des Appalaches, cet organisme travaille au bien-être et à la promotion du bien-être des anglophones de la Chaudière-Appalaches. Toutefois, comme ses activités se déroulaient uniquement à Thetford Mines, la MCDC sentait le besoin de créer une division lévisienne pour répondre aux besoins plus précis des quelque 2 000 anglophones du Grand Lévis.

«La Commission scolaire Quebec Central (organisme qui gère les services éducatifs aux anglophones dans la région) a annoncé son intention de construire une école primaire anglophone dans le Grand Lévis. Cela nous donne une belle opportunité puisque nous pourrons rejoindre les membres de la communauté en offrant des activités dans ce bâtiment», a expliqué Brian Gignac, directeur général de la MCDC, sur les motivations derrière le projet.

Répondre précisément aux besoins

En créant le SSEN, la MCDC a pu engager une coordonnatrice de projet, Laurence Allard, pour que l’initiative prenne de l’ampleur. Depuis son arrivée en poste, cette dernière sonde les membres de la communauté anglophone du Grand Lévis afin de recenser les différents besoins. Et jusqu’à maintenant, la création du SSEN est bien accueillie.

«Ce qui ressort, c’est que les membres de la communauté sont tannés d’être obligés de se rendre à Québec pour obtenir plusieurs services en anglais ou pour tisser des liens. Les gens aimeraient, entre autres, pouvoir disposer d’une bibliothèque de livres en anglais», a partagé Mme Allard.

Si plusieurs besoins ressortent déjà grâce à son sondage, le SSEN veut toutefois prendre le temps de discuter avec les membres de la communauté anglophone, lors de rencontres, avant d’établir sa programmation d’activités et sa liste de services. D’ici là, l’organisme désire nouer des partenariats avec d’autres organismes lévisiens et prévoit organiser une activité pour réunir les anglophones de la région (en septembre).

Notons finalement que les membres de la communauté peuvent accéder au sondage en cours du SSEN sur la page Facebook The South Shore English Network. Les personnes intéressées à en savoir plus peuvent également joindre Laurence Allard à projectlevis@mcdc.info ou au 581 500-3754.

Les plus lus

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

Le goût du partage

Certains ont trop, d’autres pas assez. Pour répondre aux besoins de tous, rien ne vaut la solidarité. Le premier frigo partagé de Lévis est en service depuis le début du mois d’août.

L’AQPS souligne le dévouement d’un Lévisien

Fondateur du défi cycliste On roule pour toi, le Lévisien Cédric Boilard a vu ses efforts en prévention du suicide récompensés par l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS). L’organisme provincial a salué l’engagement à ce chapitre de Cédric Boilard en lui remettant, ainsi qu’aux autres membres de l’initiative, un honneur dans le cadre des Prix méritas en prévention du suicide, le 1...

Des jeunes sensibilisés à la cause animale

Une classe de 5e année de l’École Saint-Joseph a accueilli l’Organisme pour la protection des chats, créé il y a un an à Lévis, pour quatre ateliers de sensibilisation au sujet de l’adoption responsable et la prévention des morsures.

Un Lévisien près du toit du monde

Le Lévisien Jacques Bureau a finalement accompli le défi qu’il s’était lancé il y a près de deux ans. Le 24 avril dernier, avec d’autres participants de l’initiative au profit de la Société de recherche sur le cancer, l’auteur et conférencier a atteint le camp de base de l’Everest, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude.

Une initiative pour rassembler la communauté anglophone

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

Un défi au profit du Service d’entraide de Pintendre

C’est le 15 septembre prochain que se déroulera la deuxième édition du Grand Défi Entraide, à Pintendre.

Donner des canettes pour aider la jeunesse

La Maison des jeunes (MDJ) Défi-Ado a tenu récemment des séances de collecte de canettes afin de financer les activités estivales des jeunes. En plus d’amasser de l’argent qui leur est destiné, les collectes leur permettent s’impliquer dans la vie communautaire de l’organisme.

La place éphémère de la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis

Dans le cadre de son 325e anniversaire, la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis a aménagé ses jardins afin d’inviter les Lévisiens à venir profiter de la place éphémère qu’elle a mise en place pour l’été.

Des citoyens s’unissent pour nettoyer

Une quinzaine de citoyens du quartier de la Martinière se sont réunis, ce printemps, afin de nettoyer les berges du fleuve Saint-Laurent et le parc de la Martinière, à Lauzon.