Le comptoir familial du Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas se situe désormais dans un local de l’Espace Marie-Victorin. CRÉDIT : COURTOISIE

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Rappelons qu’à la fin de l’année 2018, l’organisme lévisien a dû se lancer à la recherche de nouveaux locaux, en lien avec un important problème avec ceux qu’ils occupaient depuis 35 ans au sous-sol de l’église de Saint-Nicolas. La paroisse Saint-Nicolas-de-Lévis avait alors décidé de ne pas renouveler l’entente d’occupation liant les deux parties à la suite d’une inspection de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Cette instance demandait des travaux de conformité évalués à 30 000 $. La paroisse avait alors demandé au Service d’entraide d’éponger une partie de la facture, ce que l’organisme lévisien était incapable d’assumer.

Grâce à une entente entre la paroisse, la Ville de Lévis et le Service d’entraide, ce dernier a pu temporairement relocaliser à l’hiver, au printemps et au début de l’automne une partie de ses activités au chalet du parc Jean-Dumets (comptoir familial) tandis que le comptoir alimentaire et les bureaux administratifs ont pu demeurer au sous-sol de l’église de Saint-Nicolas.

Deux nouveaux locaux

Grâce au support de la Ville et à un accord avec la coopérative de solidarité d’habitation Espace Marie-Victorin, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a conclu une entente de cinq ans pour occuper un local dans l’Espace Marie-Victorin, au 119-1361, route Marie-Victorin.

Ce local accueille depuis le 31 octobre le comptoir familial Les Trésors de Nicolas. Le déménagement a également permis à l’organisme d’ajouter des heures d’ouverture pour cette boutique. Désormais, le magasin est ouvert tous les mardis, de 9h à 15h, ainsi que tous les jeudis, de 9h à 15h et de 19h à 21h. 

En ce qui a trait au tri des marchandises reçues et à l’aide alimentaire, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a décidé de louer un local-entrepôt à Place Saint-Nicolas, qui sera ouvert dès le 18 novembre. Quant aux bureaux administratifs, ils seront présents dans les deux nouveaux espaces occupés par l’organisme. En effet, la coordonnatrice du Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas fera la navette entre l’Espace Marie-Victorin et Place Saint-Nicolas.

Appel à la générosité

En raison du déménagement de ces activités, l’organisme a dû diminuer «de façon considérable» ses stocks en denrées alimentaires et en autres marchandises reçues. Le Service d’entraide espère donc que les résidents du quartier Saint-Nicolas seront généreux lors de sa collecte annuelle de denrées alimentaires non périssables et dons en argent. Effectuée en collaboration avec les Chevaliers de Colomb de Saint-Nicolas et le Club Optimiste de Saint-Nicolas, cette dernière aura lieu les samedis 23 et 30 novembre ainsi que 7 décembre.

Également, les personnes qui le désirent peuvent déposer leurs dons au Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas dans ses bacs de récupération pour la marchandise. Ils sont situés au Metro Plus de Saint-Nicolas, à Place Saint-Nicolas (près de la salle de quilles et de l’entrée sur la rue des Mélèzes), au Grand Village et à l’Espace Marie-Victorin au bloc 1361 (le bac sera installé sous peu). 

Les plus lus

À L’ADOberge, les jeunes trouvent répit et soutien

Quand cette période qu’est l’adolescence devient trop difficile à traverser seul, il existe une maison à Lévis où les jeunes peuvent s’équiper des bons outils pour se construire. Aryane, qui entame sa cinquième semaine à L’ADOberge, a trouvé dans cette famille de passage une nouvelle confiance en elle.

Une solution pour faciliter l’accès à un logement subventionné

Depuis peu, l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis peut compter sur un nouvel outil afin de faciliter l’inscription des personnes qui désirent obtenir un logement subventionné (place dans une HLM). Pour ce faire, l’organisme paramunicipal offre désormais la possibilité à ces dernières de remplir un formulaire simplifié en ligne.

Le Marché populaire mobile reprend ses tournées

Le Marché populaire mobile reviendra à partir du 29 juin, sur le territoire de Lévis. Comme chaque année, le camion plein de fruits et légumes frais locaux vendus à des prix modiques sillonnera la ville.

Des pizzas pour le Collège de Lévis

Si la pandémie a eu raison de l’édition 2020 de plusieurs événements lévisiens, la crise actuelle n’empêchera pas la tenue de la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis. Cette édition particulière de l’activité caritative permettra de donner un coup de pouce financier à la Fondation Collège de Lévis, le 18 juin prochain.

Des jeunes construisent des potagers urbains

Grâce à l’initiative «Jardinons à l’unisson», des Lévisiens pourront cultiver leurs légumes cet été dans un bac à jardin construit par de jeunes bénévoles. Les potagers seront remis gratuitement et les apprentis cultivateurs pourront même bénéficier de conseils et d’un suivi.

Une marche virtuelle pour vaincre la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig est cette maladie dégénérative qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière, ce qui entraîne progressivement une paralysie du corps. Cette année, la Marche pour vaincre la SLA se transformera en marche virtuelle, la collecte de dons se terminera le 21 juin prochain.

Le milieu communautaire déplore des lourdeurs bureaucratiques

La Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC), qui représente 3 000 organismes communautaires oeuvrant en santé et services sociaux et dont fait partie la Table régionale des organismes communautaire de Chaudière-Appalaches (TROCA), a déploré, le 10 juin, que les organismes font face à un alourdissement bureaucratique alors qu’ils sont fortement sollicités dans le contexte...

Aînés : les clés pour identifier les signes de maltraitance

La Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées se tiendra le 15 juin prochain, comme chaque année. En étant à l’écoute, il est possible d’en reconnaître les signes.

Des épiceries aident le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.

Un chèque de 4 000 $ pour le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées à l’aréna de Lauzon au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.