La sœur de Paul Bureau, Johanne Bureau, sa mère, Michèle Talbot, son frère, Louis Bureau, et sa conjointe, Myriane Hénocq, ont remis un chèque et offert le tableau Élégie à Guillaume Boivin, directeur du Tremplin (au centre). CRÉDIT : AUDE MALARET

Le Tremplin, centre pour personnes immigrantes et leur famille, a reçu un don de 2 000 $ remis par la famille de Paul Bureau, en mémoire de celui qui a été pour ses proches un fils, un frère ainsi qu’un conjoint, et de son action en faveur de l’immigration.

Après le décès prématuré de son fils à l’âge de 58 ans, Michèle Talbot peint une toile à l’aquarelle et à l’encre de Chine, auxquelles l’artiste ajoute de l’encens. Son œuvre, qu’elle intitule Élégie, a connu les sanglots et les larmes qui ont coulé, alors que la toile prenait vie. 

L’œuvre d’art informel, influencée par le travail du peintre québécois Riopelle, est ensuite imprimée sur des cartes. «J’ai fait faire des reproductions au tirage limité, de 1 à 100, et je les ai vendues 10 $ chacune. On a aussi reçu des dons plus substantiels de personnes généreuses qui ont connu Paul», explique Michèle Talbot dont l’objectif est de faire un don afin de rendre hommage au parcours de son fils.

«Paul m’a toujours soutenu dans la démarche artistique et dans toutes les tâches du quotidien», se rappelle Michèle Talbot. 

Pour souligner l’engagement professionnel et social de Paul Bureau dans sa communauté ainsi que son attachement à la ville de Lévis et sa région, ses proches ont souhaité poursuivre son action en soutenant un organisme du milieu. En sa mémoire, sa mère, Michèle Talbot, son frère Louis Bureau, sa sœur, Johanne Bureau, et sa conjointe Myriane Hénocq, ont collecté des dons dans leur entourage et remis un chèque au Tremplin.

L’organisme qui aide les personnes immigrantes et leur famille a été choisi par les proches de Paul Bureau en souvenir de ses fonctions au sein de la Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches, où il a occupé les postes de conseiller puis de directeur adjoint. 

En charge du développement social, Paul Bureau s’est occupé du dossier de l’immigration. Il a d’ailleurs participé à l’Entente spécifique de régionalisation de l’immigration dans la Chaudière-Appalaches (2009-2012) et aux travaux du Regroupement des intervenants en immigration de Chaudière-Appalaches.

«Lévis était son lieu de vie privilégié. Il allait de soi qu’on souligne la continuité de son œuvre et de son action sociale dans le milieu où il a vécu et qu’il avait choisi», confie la mère de Paul Bureau, qui repose désormais au cimetière du Mont-Marie.

Le don de 2 000 $ permettra au Tremplin de réaliser quatre activités de sensibilisation supplémentaires cette année pendant lesquelles des témoignages seront mis de l’avant. Ces rencontres visent à déconstruire les mythes et les préjugés qui peuvent entourer l’immigration. «On a un besoin de sensibilisation de plus en plus fort à Lévis, car l’immigration est en augmentation», observe Guillaume Boivin, directeur de l’organisme.

Le reste du montant sera consacrée à l’organisation d’une activité de dégustation présentée par des personnes immigrantes dans le cadre de la Fête de la diversité de Lévis interculturelle 2020. 

Michèle Talbot a aussi offert l’original du tableau à l’organisme lévisien. Elle espère maintenant que l’initiative de sa famille donnera l’envie à d’autres personnes de soutenir les organismes d’entraide de la région. 

 

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

La Banque Nationale fait tout un cadeau à des familles lévisiennes

Grâce à l’appui d’OPC Événements et dans le cadre d’une initiative se déroulant d’un océan à l’autre, la Banque Nationale a pu offrir une belle surprise à 20 familles profitant des services du Comptoir alimentaire Le Grenier, le 21 mai. Ces dernières ont chacune reçu un panier de produits du restaurant Normandin de Lévis.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Une collecte de canettes généreuse pour le Grenier

C'est le 10 mai que la chaîne d'épiceries Maxi a tenu le Grand Récupéra-Don, une cueillette de contenants consignés dans les stationnements d’une quarantaine de ses magasins à travers le Québec au profit d'organismes communautaires de la province. Au Maxi de Lévis, l'initiative a permis de remettre 4 872 $ pour le Comptoir alimentaire Le Grenier.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

La Ville met en place un plan pour soutenir les organismes reconnus

Lors de la conférence hebdomadaire de la Ville de Lévis portant sur la crise de la COVID-19, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé le plan établi par la municipalité afin de soutenir les organismes reconnus lévisiens.

L'ADDS de la Rive-Sud veut un revenu de base universel

Dans le cadre de la 47e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales du Québec, en cours du 4 au 8 mai, l’Association de défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud a joint sa voix au Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) afin de revendiquer «un réel revenu de base pour toutes et tous».