CRÉDIT : PAGE FACEBOOK L'UNISSON

Grâce à l’initiative «Jardinons à l’unisson», des Lévisiens pourront cultiver leurs légumes cet été dans un bac à jardin construit par de jeunes bénévoles. Les potagers seront remis gratuitement et les apprentis cultivateurs pourront même bénéficier de conseils et d’un suivi.

L’Unisson, qui regroupe des jeunes bénévoles de Lévis, a construit des bacs qui seront distribués gratuitement aux Lévisiens. C’est à partir de palettes en bois, offertes par l’entreprise lévisienne Fabrication PFL, qu’une vingtaine de potagers sur pieds ont été créés. De la terre et des semences seront aussi remises aux bénéficiaires. 

Ce projet vise à rendre davantage accessible le jardinage en ville et rappelle l’importante de l’alimentation locale. 

Inspiré d’une initiative de jeunes de Victoriaville, «Les Légumes Empotés», ce projet veut aussi diffuser des connaissances sur l’agriculture urbaine. Un guide d’initiation au jardinage sera ainsi remis avec chaque bac et un suivi sera assuré par les bénévoles pendant l’été dans le but de répondre aux questionnements des jardiniers en herbe. 

Pour obtenir un bac, les personnes intéressées doivent remplir un formulaire qui a été mis en ligne sur la page Facebook de l’Unisson et sur celles de partenaires, dont Le Filon. 

Lors des journées de construction, plus de 15 bénévoles se sont relayés dans la cour de l’Atelier de mécanique Claude Bourget, qui a prêté les lieux. La distribution est prévue les 22 et 23 juin, en collaboration avec l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH).

L’Unisson est un regroupement de jeunes de Lévis qui ont décidé de s’impliquer dans la communauté. «Nous nous entraidons dans la mise en action de projets à la fois sociaux, environnementaux, éducatifs et artistiques, qui se dérouleront tout l’été», présente le collectif. 

L’Unisson est chapeauté par Trajectoire Emploi ainsi que L’ADOberge Chaudière-Appalaches et est soutenu financièrement par les programmes Objectif Avenir RBC et le Créneau Carrefour jeunesse du Secrétariat à la Jeunesse du Québec. 

Les plus lus

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

La Bleuetière DuRoy victime de son succès

La Bleuetière DuRoy, située dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, a annoncé qu’en raison du manque d’employés cette année, elle offrirait sa récolte de bleuets gratuitement aux intéressés les 25 juillet, 1er et 8 août. Ce sont près de 12 000 personnes qui se sont présentées à l’ouverture des champs lors du premier weekend d’activités.

«Le plus beau cadeau de sa vie»

Une famille de Québec a pu vivre un moment de joie intense chez Roulottes Chaudière à Saint-Nicolas, le 10 juillet. Grâce à l’entreprise lévisienne et à Make-a-wish/Québec/Rêves d’enfants, les proches de la petite Alycia ont reçu une tente-roulotte qui leur permettra d’égayer le quotidien de la petite fille atteinte d’une maladie génétique.

Écolivres et la Ressourcerie organisent une braderie

Afin d’écouler davantage les nombreux dons qu’elles ont reçu ce printemps et avant la période des déménagements, Écolivres et la Ressourcerie de Lévis présenteront la première édition d’un nouvel événement, la Braderie Cadieux, les 25 et 26 juillet prochains.

Une édition recyclée pour la course de boîte à savon

Pandémie oblige, la Corporation Charny Revit, organisateur de la Course de boîte à savon de Lévis, a décidé d’organiser une édition réinventée de l’événement, le 12 septembre prochain.

Une communauté mobilisée pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a remercié la communauté lévisienne et les autres citoyens de la Chaudière-Appalaches «pour leur appui massif dans les derniers mois». Malgré le contexte incertain, la population a appuyé une foule de mesures, totalisant ainsi une contribution de plus de 300 000 $ au centre hospitalier.