La cour transformée a été inaugurée le 27 août par le personnel, les élèves, les parents et les partenaires du projet.

Des arbres, plus de paniers de basketball, des espaces ombragés, la cour de l’École Notre-Dame de Lévis a été entièrement réaménagée et transformée. Ce projet débuté en 2016 représente un investissement de 260 000 $.

Lors de la rentrée scolaire, les élèves de l’École Notre-Dame de Lévis ont découvert les derniers aménagements de leur cour. Réalisée cette année au coût de 140 000 $, la quatrième phase de transformation de l’espace extérieur a permis d’ajouter des jardins pédagogiques, des équipements sportifs, des jeux au sol, un parcours de motricité et un nouveau cabanon de rangement. Quinze arbres ont été plantés. De plus, deux nouveaux accès depuis les rues avoisinantes ont été créés.

Totalisant des investissements de 260 000 $, le projet a été réalisé grâce à la participation du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN), la Cohorte 16 de l’École d’entrepreneurship de Beauce, Desjardins, Nature Québec, la Ville de Lévis et Fusion Jeunesse.

Un projet né des besoins des élèves

Né des idées des élèves, des parents et des membres du personnel de l’école, le projet d’embellissement a débuté il y a quatre ans. Un sondage mené auprès des jeunes montrait qu’ils demandaient unanimement davantage de paniers de basketball. Ils souhaitaient aussi des arbres et plus d’ombre. 

Un an plus tôt, la création d’un terrain de soccer synthétique, voulu par l’ancienne directrice Hélène Cloutier, avait donné une première impulsion à l’évolution de la cour. Pendant l’année scolaire 2017-2018, parents et membres du personnel de l’École Notre-Dame unissent leurs énergies pour commencer à dessiner les plans du nouvel espace extérieur et récolter l’argent nécessaire aux travaux. 

Présent lors de la première rencontre, le directeur David Pelletier, alors fraîchement arrivé, constate «l’urgent désir de ces derniers de redonner à leurs enfants, une cour de récréation davantage stimulante. Les idées recueillies étaient axées sur le verdissement, des zones de détente, l’agriculture urbaine et plus de commodités pour faire bouger les jeunes».

Plusieurs années de travaux 

Grâce à une subvention ministérielle ainsi qu’une participation financière du Centre de services scolaire des Navigateurs, l’ancienne CSDN, une nouvelle phase des travaux est réalisée pendant l’été 2018, pour 15 000 $, afin «d’entretenir, réparer et redonner un second souffle de vie à ce qui était déjà existant.»

C’est, grâce à la campagne de financement majeure de 30 000 $ organisée au cours de l’année 2018-2019, que la troisième phase des aménagements passe «du rêve à la réalité». «Quelle mobilisation incroyable de notre communauté : élèves, parents, amis, familles et membres du personnel ont participé à différentes activités de financement. Spectacle, marché de Noël, cross-country et j’en passe… La démarche d’une école communautaire entrepreneuriale prenait forme et de plus en plus, les élèves s’engageaient dans leurs propres projets pour avoir leur cour de rêve», raconte le directeur qui a salué l’effort collectif.

Les bordures de l’aire des modules de jeux sont refaites, une estrade d’enrochement naturel est créée, les clôtures intérieures qui cloisonnaient l’espace sont enlevées, les élèves réalisent deux œuvres d’art et une forêt nourricière est plantée. Un montant supplémentaire de 75 000 $ est alors investi. 

«Mais le projet était loin d’être complété. Les élèves n’avaient pas encore leurs paniers de basketball, la végétation n’était pas assez présente, nous voulions davantage d’espace pour l’enseignement extérieur et la pédagogie en plein air et d’autres améliorations étaient souhaitées, dont l’ouverture de la cour à la communauté», poursuit David Pelletier. 

C’est finalement grâce à un concours que le financement de l’École Notre-Dame a été bouclé. Sélectionné par le jury, le projet a reçu le soutien de la cohorte de 24 entrepreneurs de la 16e cohorte du Programme Élite (C16) de l’École d’Entrepreneurship de Beauce qui a organisé une soirée-bénéfice. «À la façon des Dragons, nous avons vendu notre salade afin d’être sélectionnés par la cohorte pour leur défi communautaire», partage le directeur. L’événement a dépassé l’objectif de 100 000 $, avec un total récolté de 115 000 $.

Ces aménagements viennent aussi soutenir la pédagogie de l’établissement qui se tourne de plus en plus vers les apprentissages en plein air. «On veut que nos élèves apprennent à l’extérieur et qu’ils sachent d’où vient la nourriture, complète le directeur. On veut avoir nos propres produits pour cuisiner. Et, en situation de COVID, enseigner à l’extérieur permet la distanciation physique et de sortir.» Depuis l’an passé, les enseignantes accompagnées d’une éducatrice en service de garde se déplacent dans la cour ou les parcs du quartier une fois par semaine pour que les enfants puissent découvrir leur environnement.

Les plus lus

La cour de l'École Notre-Dame de Lévis réaménagée et verdie

Des arbres, plus de paniers de basketball, des espaces ombragés, la cour de l’École Notre-Dame de Lévis a été entièrement réaménagée et transformée. Ce projet débuté en 2016 représente un investissement de 260 000 $.

La FADOQ régionale se prépare pour la reprise

Depuis la mi-août et jusqu’au début septembre, les dirigeants de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) régions de Québec et Chaudière-Appalaches mènent une tournée afin de rencontrer les responsables des 165 clubs locaux du territoire. Avec ces rencontres tenues à travers les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, le regroupement veut notamment bien informer ses membres en vue de...

Grimpons pour l’eSPoir tiendra sa 3e édition le 3 octobre

L’activité au profit de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera au Centre de plein air de Lévis. Nouveauté cette année, un volet compétitif vient s’ajouter au volet participatif. De plus, cinq co-présidents se mobilisent afin d’encourager la communauté à être généreuse.

Aider les itinérants à 10 ans

Jacob Bouchard est un garçon lévisien de 10 ans comme les autres, qui aime notamment jouer au hockey et qui travaille fort à l’école. Cependant, depuis maintenant près de deux ans, il fait une différence dans la société en multipliant les initiatives pour venir en aide aux personnes itinérantes dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

La Maison Dessercom est inaugurée

C’est en présence d’élus et de collègues que les dirigeants de Dessercom, de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL), du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et de la Fondation québécoise du cancer (FQC) ont officiellement inauguré la Maison Dessercom, le 10 septembre dernier.

Une expérience hors de l’ordinaire pour Kelly-Anne

Participante depuis quelques années au camp Lake Joseph, la Lévisienne Kelly-Anne Gingras a pu revivre cette expérience marquante cet été. Malgré la pandémie, la Fondation INCA (Institut national canadien pour les aveugles) a offert ce camp d’immersion anglaise, cette année par l’entremise de la technologie, à des jeunes vivant avec une perte de vision.

Un filet humain à resserrer

La 18e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS) se tiendra demain sous le thème Ensemble pour prévenir le suicide. Avec la possibilité d'une deuxième vague de la pandémie, l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a profité de l'occasion pour demander à chaque acteur de la société à resserrer le filet de sécurité autour des personnes qui pourraient être plus vulnérables.

Des Lévisiens s’impliquent dans la lutte contre l’AMS

Le président de la Fondation Vaincre l’atrophie multisystématisée (AMS) Canada, Philip M. Fortier, a annoncé, le 8 septembre, la nomination de deux nouveaux membres au conseil d’administration de l’organisation, Valérie Garneau, directrice aux finances pour le Groupe Garneau thanatologue, et Joël Philibert, thanatopracteur et gestionnaire de l’entreprise funéraire de Lévis.

Sensibilisation à la maladie d’Alzheimer par le théâtre

La Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches reprend cet automne la tournée de sa nouvelle pièce de théâtre Mémoires de mes oublis. À cette occasion, elle fera cinq arrêts dans le Grand Lévis.

La Loto-mobile + encore une réussite pour la FHDL

La Fondation de l’Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a effectué le tirage du concours de la Loto-mobile +, le 4 septembre dernier. Les gagnants se sont partagés plus de 77 000 $ en prix chez la vingtaine de partenaires du concours.