CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Malgré que des célébrations réunissant 25 fidèles peuvent être tenues pendant cette période dans la région, l’unité pastorale Desjardins-Chutes-Chaudière, qui chapeaute les trois paroisses lévisiennes, a finalement l’dée de présenter des messes et des regroupements de prière en raison de plusieurs motifs.

Dans un premier temps, les paroisses catholiques de la région ont pris cette décision pour se montrer solidaires des sacrifices demandés à tous les citoyens. De plus, l’unité pastorale Desjardins-Chutes-Chaudière veut réduire le plus possible les occasions où ses célébrations ou ses autres activités pourraient présenter un quelconque danger de contagion.

D’ailleurs, bien conscientes que plusieurs de ses fidèles sont âgés, les trois paroisses ont pris en compte dans leur décision la vulnérabilité particulière de certains d’entre eux. Dans la même veine, les 28 jours sans messe permettront aux organismes de protéger les nombreux bénévoles qui s’assuraient du respect des consignes sanitaires lors des célébrations depuis trois mois. Aussi, les trois paroisses voulaient éviter une confusion alors que les obligations sont régulièrement modifiées par le gouvernement en raison de l’évolution de la situation pandémique.

Enfin, la gestion des réservations des places pour assister aux messes commençaient à être un sérieux irritant pour l’organisation.

«Entre 1 200 et 1 500 personnes se rendaient dans nos églises chaque fin de semaine depuis la reprise des messes dans nos paroisses cet été. Toutefois, avec la précédente restriction de n’accepter que 50 personnes lors des cérémonies, on se retrouvait déjà à refuser l’accès à plusieurs personnes, ce qui provoquait du mécontentement et de tension», a partagé Paolo Maheux, le curé des trois paroisses lévisiennes, avant de saluer la décision du gouvernement d’autoriser la présence de 250 fidèles lors des cérémonies tenues dans les zones vertes, jaunes et oranges .

Des solutions pour pratiquer sa foi

 Pendant ce «jeûne de l’Eucharistie», l’unité pastorale Desjardins-Chutes-Chaudière invite les fidèles catholiques du Grand Lévis à écouter la messe qui est télédiffusée chaque dimanche matin à Radio-Canada. En attendant une décision sur la reprise des célébrations des messes à la fin du mois, l’équipe pastorale planche aussi sur des solutions pour répondre aux besoins des paroissiens, comme avec la création de capsules vidéos qui seraient partagées sur les plateformes des trois paroisses.

De plus, l’unité pastorale Desjardins-Chutes-Chaudière a décidé que des baptêmes, des mariages et des funérailles pourront être célébrées pendant la période de confinement partiel. Ces célébrations exceptionnelles devront toutefois se conformer à toutes les exigences sanitaires applicables en zone rouge (limitation du nombre de participants à 25, exigences de désinfection, règle de la distanciation physique de 2 mètres, port obligatoire du masque durant toute la durée des cérémonies, etc.)

Si un besoin urgent ou une situation de grande difficulté se présente aux fidèles, ces derniers peuvent joindre un membre de l’unité pastorale en rejoignant le secrétariat des paroisses Saint-Nicolas-de-Lévis (418 831-2186), Saint-Jean-l’Évangéliste (418 839-8264) et Saint-Joseph-de-Lévis (418 837-8813).

Notons finalement que l’unité pastorale publiera des mises à jour sur la situation dans les trois paroisses sur le portail commun de ces dernières, le paroissesdelevis.org.

Les plus lus

Lettre d'opinion - L’hébergement communautaire jeunesse testé positif

Messieurs Legault, Dubé et Carmant, nous sommes fatiguées! Fatiguées de nous battre pour une reconnaissance qui ne vient pas. De quêter pour réussir à accomplir notre mission. De toutes ces redditions de comptes. De voir partir notre personnel pour le Réseau faute de salaires décents. De voir les piliers de nos organisations tomber en burnout. De se justifier devant vous et devoir recommencer à ch...

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.

La campagne Des pâtés pour s’aider de retour

La pandémie a fragilisé plusieurs familles de notre région qui ont plus de difficulté à combler des besoins fondamentaux, comme socialiser, cuisiner et optimiser leur budget nourriture. La campagne Des pâtés pour s’aider vient en aide à toutes ces familles et permet de garnir les paniers de Noël de familles défavorisées.

Lettre ouverte - Drame de Québec : Pour en finir avec certains mythes liés à la santé mentale

C’est une grande tristesse que nous avons ressenti à la suite du drame survenu dans la soirée du 31 octobre dernier à Québec. Il va de soi que nos meilleures pensées vont aux personnes qui ont été victimes de ces actes et à leurs proches.

Une guignolée importante pour Saint-Jean-Chrysostome

En raison de la pandémie, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a dû s’adapter à la situation afin de pouvoir récolter des dons et des denrées pour la période des Fêtes où les banques alimentaires sont habituellement très sollicitées. Une récolte de denrées est prévue le 28 novembre au parc Champigny, une campagne de dons en argent est également lancée afin de bien garnir les paniers qu’...

La Fondation Jonction pour Elle tient sa campagne en ligne

Une grande campagne de financement au profit de la Fondation Jonction pour Elle est en cours en remplacement de la 4e édition du Concours Chantons pour Elles, qui devait avoir lieu le 15 octobre au centre de congrès de Lévis et a dû être annulée en raison de la pandémie Covid-19.

Soutenir le travail invisible des proches aidants

Les proches aidants assument un travail invisible et pourtant essentiel auprès d’une population plus vulnérable. Chaque année leur dévouement est souligné lors de la Semaine nationale des personnes proches aidantes qui a eu lieu début novembre.

La Mosaïque propose plusieurs options pour lui donner un coup de pouce

Le Café la Mosaïque a sollicité, le 3 novembre, l’appui des Lévisiens pendant les mois de novembre et décembre, notamment dans le cadre de ses activités spéciales-bénéfices afin de l’aider à poursuivre sa mission sociale.

Un repas pour soutenir Le Grenier

Avec les années, le Meating de la relève, qui se tient à l’automne, est devenu un événement mondain de Lévis. Cette année, pandémie oblige et en raison de la fermeture du restaurant Cosmos de Lévis, il n’y aura pas de Meating de la relève. Mais dans le but de garantir la continuité de l’aide à la cause du Comptoir alimentaire Le Grenier, les membres du comité organisateur proposent aux gens de la ...