Anthony Falardeau est l’un des deux porte-paroles de la 20e édition du Défi têtes rasées Leucan qui aura lieu au Centre Vidéotron le 30 mai prochain. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Après l’annulation de la 20e édition du Défi têtes rasées Leucan en raison de la situation pandémique l’année dernière, les organisateurs ont choisi de la reporter à cette année. Et Leucan a décidé de faire ça en grand en réunissant les campagnes de Lévis et de Québec. Les deux coprésidents d’honneur, Marc Villeneuve, vice-président Développement et Partenariats, Est du Québec chez Desjardins, et Michel Parent, président de Logisco, ont dévoilé leur objectif d’amasser 1 M$ lors du lancement au Centre Vidéotron, le 23 mars dernier.

Alors que la pandémie de COVID-19 frappait la province de plein fouet au printemps dernier, Leucan a dû reporter sa campagne annuelle. Bien que le Défi têtes rasées Leucan permette à l’organisme, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer et à leur famille, de renflouer ses coffres année après année, Leucan avait les économies nécessaires pour traverser la dernière année sans son initiative traditionnelle. Cependant, cette 20e campagne est cruciale pour l’organisme cette année, a exposé Marc Villeneuve.

En plus de joindre la Rive-Sud et la Rive-Nord, la 20e édition du Défi têtes rasées Leucan a invité 20 leaders inspirants composés d’une vingtaine d’hommes d’affaires majeurs de la grande région, qui auront chacun pour objectif d’amasser 20 000 $. Parmi ceux-ci, on y retrouve les coprésidents d’honneurs qui devaient s’impliquer l’année dernière à Lévis, Martin Sévigny, directeur général de la Caisse Desjardins de la Chaudière, et Daniel Plante, président de Daharpro construction, et s’ajoute à eux, Sylvain Auger, président du Groupe Autobus Auger.

«En réalité, ça ne change rien qu’on soit leader ou président d’honneur, on veut ramasser des sous pour la cause, ont expliqué MM. Sévigny et Plante. On espère dépasser les 20 000 $, le but, c’est toujours d’en ramasser le plus possible et les gens commencent déjà à répondre à l’appel.»

«On a choisi d’unir Québec et Lévis parce que c’était difficile avec la COVID et de multiplier le nombre de sites sans savoir si on allait pouvoir tenir l’événement ou pas, c’était complexe. C’est un mariage naturel entre la Rive-Sud et la Rive-Nord, c’est pour ça aussi qu’on va chercher des leaders des deux régions pour mobiliser la grande région à participer au Défi têtes rasées», a souligné Nathalie Matte, directrice provinciale – partenariat, dons majeurs et dons planifiés chez Leucan.

20 ans de soutien et de recherche

En 20 ans, ce sont plus de 495 000 personnes qui sont passées sous le rasoir pour la cause. Il y a 20 ans, le taux de survie des enfants atteints de cancer était de 15 %, aujourd’hui, il est de 82 % et Leucan a grandement contribué à cet avancement majeur. «Oui, il y a de l’argent pour les jeunes et leur famille, mais il ne faut pas oublier que beaucoup de sous vont à la recherche et c’est tout aussi important de pouvoir guérir nos jeunes malades», a mentionné Michel Parent.

En plus des coprésidents d’honneur et des 20 leaders inspirants, les deux porte-paroles du défi de Lévis et de Québec prévus l’année dernière sont de retour afin de sensibiliser les gens à la cause. Anthony Farladeau et Mathis Berger sont deux survivants de la maladie. Mathis, âgé de 7 ans, est en rémission d’un cancer depuis le printemps dernier tandis qu’Anthony, représentant de Lévis, est âgé de 14 ans et a reçu des diagnostics de cancer à l’âge de 2 ans et de 12 ans.

«J’ai accepté d’être porte-parole pour Leucan parce qu’ils ont tellement fait pour moi, a lancé Anthony Falardeau. Leucan est intervenu dès qu’on a eu le diagnostic avec un sac très utile qu’ils m’ont apporté à l’hôpital avec une couverture très réconfortante. Leucan dans le parcours n’aide pas juste l’enfant, mais aussi la famille, surtout psychologiquement.»

«Mathis s’en est remis avec brio avec la chimio et tout ça, mais c’est surtout le support moral et l’aide de Leucan autour de nous (qui ont fait la différence)», a ajouté le père du jeune porte-parole.

Le Défi des têtes rasées Leucan culminera le 30 mai prochain au Centre Vidéotron alors que les 20 leaders inspirants et les coprésidents d’honneur se feront raser les cheveux pour la cause. «Leucan m’a aidé dans pas mal tous les points (de la maladie) et c’est pour ça que je suis encore en vie aujourd’hui. Leucan sauve des vies et ils ont sauvé ma vie», a conclu Anthony.

Les plus lus

Un projet pour connecter les personnes isolées

Pour aider les personnes vulnérables qui n’ont pas accès à un téléphone et à une connexion Internet, un regroupement d’organismes lévisiens lance le projet Wifi pour tous. Une collecte est en cours pour amasser 200 téléphones cellulaires intelligents usagés avec leur chargeur.

OMH de Lévis : une nouvelle approche pour faire face à la pandémie

Depuis le début de l’année, l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH) peut compter sur une agente d’intervention COVID, Karolann Parent. En intervenant directement dans les édifices de l’organisme paramunicipal, cette intervenante peut soutenir les personnes qui demeurent dans ces logements à travers les nombreux défis créés par la pandémie de COVID-19.

Créer sa propre entreprise caritative contre le cancer

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

La fin d’une longue implication

En raison de son déménagement à Mont-Saint-Hilaire afin de se rapprocher de son fils Louis, Gilbert Samson a dû mettre fin à ses activités de bénévolat dans sa ville natale, dont celles auprès de la Société d’histoire de Lévis (SHL). Ce grand bâtisseur natif de Bienville aura fait une différence à Lévis pendant plus de 60 ans en s’impliquant au sein de nombreux organismes.

Le 12e Groupe Déziel souligne son 85e anniversaire

Fondé en 1936 à la demande du curé de Notre-Dame de Lévis, le chanoine Eugène Carrier, le Groupe Déziel fête ses 85 années d’existence.

Des élèves invitent les citoyens à un grand nettoyage

Formé d’élèves du programme d’éducation intermédiaire (PEI) de troisième, quatrième et cinquième secondaire à l’École Pointe-Lévy, le nouveau comité derrière projet du nettoyage des berges du Saint-Laurent a dû adapter son événement en raison de la pandémie, cette année. C’est pourquoi ces élèves invitent les Lévisiens à ramasser les déchets qui apparaissent après la fonte des neiges sur le territ...

Activité-bénéfice pour la Fondation du Sixième

La Fondation du Sixième, un organisme qui soutient certaines initiatives des membres du 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC), une unité de réservistes des Forces armées canadiennes (FAC) notamment basée à Lévis, tiendra une activité de financement virtuelle, le 27 mai prochain dès 19h.

Une conférence en ligne de Kim Thúy

L’Association de la fibromyalgie région Chaudière-Appalaches (AFRCA) reporte son Salon de la fibromyalgie et de la douleur chronique en raison de la pandémie. L’organisme propose toutefois à ses membres et au grand public une conférence virtuelle de Kim Thúy, le 24 avril.

Le Collectif Virage se penche sur la sécurité piétonnière hivernale

Le collectif citoyen lévisien, Collectif Virage, profite du passage de Piétons Québec dans la Chaudière-Appalaches dans le cadre de sa campagne Tous piétons! jusqu’au 29 avril prochain, pour présenter Carnet d’hiver 2021 : Regards sur la place du piéton à Lévis où les membres se sont penchés sur les enjeux piétonniers de certains secteurs de la ville. (A.B.)

Pour le respect de la différence

La Fédération et les associations régionales, dont celle de Chaudière-Appalaches, en autisme lancent le 37e Mois de l’autisme. Une programmation en ligne est proposée pour souligner l’événement.