Avec sa nouvelle image de marque, le Patro de Lévis souhaite mettre de l’avant les valeurs qui le définissent depuis 115 ans. CRÉDIT : METAH.DESIGN. STRATÉGIQUE

C’est à la fin de l’année 2019 que l’équipe du Patro de Lévis et son conseil d’administration ont constaté qu’ils étaient arrivés à la fin de leur planification stratégique, dont tous les objectifs étaient atteints. Vieux de ses 115 ans, le Patro a décidé de développer une nouvelle vision tout en préservant ses valeurs fondamentales afin de servir encore mieux la communauté lévisienne.

À lire aussi : Le marché Ostara et Neo débarquent au Patro

Aux débuts de 2020, l’équipe du Patro s’affairait déjà à élaborer sa nouvelle planification stratégique et imaginer le Patro de Lévis dans les 10 à 15 prochaines années. Puis, la pandémie a frappé.

«On avait deux choix : soit on s’écroule avec la pandémie ou on profite qu’elle nous offre ce qu’on n’a jamais eu dans la vie, du temps. On a utilisé ce temps-là pour bien asseoir notre vision et vraiment développer quelque chose de nouveau pour le Patro et la communauté lévisienne», explique Pascal Brulotte, directeur général du Patro de Lévis.

Ainsi, l’organisation lévisienne avait l’envie d’ouvrir davantage ses portes et inviter le plus grand nombre de citoyens à profiter de ses services, et ce, sur tout le territoire de Lévis. «C’est un Patro qui se définit et qui veut se présenter différemment», expose M. Brulotte.

Le Patro de Lévis a maintenant une foule de projets sur la table, que ce soit son identité visuelle, les services qu’il offre, les divers aménagements de ses locaux qu’il souhaite réaliser ou les services à l’extérieur des murs de son organisation.

Les univers du Patro

Afin de rejoindre et répondre aux besoins d’un plus grand nombre de citoyens, l’organisme communautaire scindera ses services et l’image de son organisation en différents univers, dont chacun aura sa propre identité visuelle propulsée par le Patro.

«Ce qu’on risque de retrouver, ce sont des espaces de coworking, un espace café qu’on ouvrira en partenariat avec le milieu communautaire, un marché, le camp de jour, un laboratoire pour ceux qui aiment la science et les technologies. On veut rayonner à l’extérieur du Patro en l’amenant ailleurs qu’au Patro. On ne veut plus faire nos choses seuls, on veut s’associer avec les meilleurs dans nos différents univers sur le territoire», partage le directeur général.

De gros travaux d’aménagement seront réalisés entre les murs de l’édifice qui abrite le Patro de Lévis, situé sur la rue Saint-Georges. En effet, l’équipe du Patro aimerait refaire complètement sa façade ainsi qu’aménager de nouvelles installations à l’intérieur afin d’inviter les citoyens à entrer dans ses locaux.

«Il faut que le Patro devienne la place de tout le monde. On voudrait que ce soit un tiers lieu pour que les gens viennent s’y détendre après le travail et profiter de cet espace de rencontre», met en lumière Pascal Brulotte.

«À la sortie de cette crise (qu’est la pandémie), il y aura un besoin important d’espaces où on peut se rencontrer, retrouver ce milieu-là, et le Patro se positionne pour être cet espace», ajoute-t-il.

Une nouvelle image de marque

 Avec cette nouvelle vision et ces ambitieux projets, le Patro de Lévis a choisi de moderniser son image de marque. C’est à l’image d’un soleil et de ses rayons que l’organisation lévisienne a choisi de s’identifier afin d’établir et de mettre de l’avant ses valeurs rassembleuses, inclusives et positives.

«Nos valeurs les plus importantes, d’être au cœur de la communauté, d’être présents pour elle, non seulement on les remet à l’avant-plan, mais on les actualise et on les amène dans le futur», souligne Pascal Brulotte.

À travers tous ces changements, l’organisme communautaire souhaite devenir un leader dans l’approche ludoéducative, c’est-à-dire de proposer du loisir avec une intention d’enseigner du contenu et des valeurs. Ainsi, la plupart des cours, ateliers ou activités qu’offrira le Patro contiendront cette philosophie d’apprendre par le jeu.

Les plus lus

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Une application consacrée à la santé mentale maintenant disponible

L’A-Droit de Chaudière-Appalaches a officiellement lancé ce printemps l’application DRSM – Santé mentale sur l’App Store et Google Play. Avec ce nouvel outil, l’organisme de promotion et de défense de droits en santé mentale basé à Lévis veut informer autant les gens de la région qu’ailleurs en province sur les droits et les différentes ressources en santé mentale.

Un nouveau coup de pouce de la Piazzetta pour le Collège

C’est le 9 juin prochain que la Piazzetta de Lévis tiendra sa traditionnelle journée Generosa, événement qui permet chaque année au restaurant de soutenir une cause locale. Pour une deuxième année consécutive, l’activité caritative profitera à la Fondation Collège de Lévis.

Un Patro qui souhaite s’ouvrir encore plus à sa communauté

C’est à la fin de l’année 2019 que l’équipe du Patro de Lévis et son conseil d’administration ont constaté qu’ils étaient arrivés à la fin de leur planification stratégique, dont tous les objectifs étaient atteints. Vieux de ses 115 ans, le Patro a décidé de développer une nouvelle vision tout en préservant ses valeurs fondamentales afin de servir encore mieux la communauté lévisienne.

Le marché Ostara et Neo débarquent au Patro

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

Mon Quartier de Lévis lance officiellement ses activités

En place depuis quelques mois, Mon Quartier de Lévis, l’organisme qui remplace les défunts organismes de revitalisation du Vieux-Charny, du Vieux-Lévis, du Vieux-Saint-Romuald et du Village Saint-Nicolas, a officiellement lancé ses activités, le 26 mai dernier. CRÉDIT : COURTOISIE

Le curé des paroisses lévisiennes quitte ses fonctions

Par l’entremise d’une vidéo, le curé des paroisses Saint-Nicolas-de-Lévis, Saint-Jean-l’Évangéliste et Saint-Joseph-de-Lévis, Paolo Maheux, a annoncé son départ de cette fonction, le 11 juin dernier.

Une offre de Communauto dans le Vieux-Lévis

Une entente de location d’espaces de stationnement dans le Vieux-Lévis entre l’entreprise d’autopartage Communauto et la Ville de Lévis a été conclue, a annoncé la municipalité, le 27 mai dernier.

Don de Lemieux Assurances à Marcelle-Mallet

François Lemieux, président de Lemieux Assurances, Alexandra Turgeon, directrice de la Fondation de l’École Marcelle-Mallet, et Robin Bernier, directeur général de l’institution privée du Vieux-Lévis, ont récemment présenté le nouveau tableau numérique du gymnase de l’école secondaire, un partenariat de Lemieux Assurances.

Ode à la bienveillance envers les aînés

Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.