Des représentants d’organismes communautaires ont apposé des affiches à l’entrée du bureau du député de Lévis, François Paradis. Photo : Courtoisie – Naélie Bouchard-Sylvain

Insatisfaits face à l’inaction du gouvernement provincial face à ses demandes, plusieurs dizaines d’organismes communautaires de la Chaudière-Appalaches ont pris part à une journée de grève, le 24 février. Avant de participer à une manifestation de la coalition Engagez-vous pour le communautaire devant l’Assemblée nationale du Québec, des représentants d’organismes communautaires de la région ont posé un geste d’éclat devant le bureau du député de Lévis, François Paradis.

Pour illustrer leur mécontentement, ces derniers ont apposé des affiches de l’initiative Cartons rouges pour la CAQ, une campagne de visibilité d’Engagez-vous pour le communautaire, sur la porte du bureau de l’élu qui est également le président de l’Assemblée nationale.

«Nous, on est allés afficher directement au bureau du député caquiste François Paradis! On veut s’assurer qu’il entende nos revendications et qu’on cesse, au gouvernement, de nous prendre pour des bouche-trous! Le filet social craque de partout, les besoins explosent, le communautaire est à bout de souffle», a expliqué Naélie Bouchard-Sylvain, du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12).

Ces actions du RÉPAC 03-12 s’inscrivent dans une série d’actions menées par les membres de la coalition Engagez-vous pour le communautaire au cours de la semaine du 20 février.

Argent et reconnaissance demandés

Par ces dernières, les quelque 1 200 organismes réunis au sein d’Engagez-vous pour le communautaire veulent rappeler qu’ils réclament depuis plusieurs mois un rehaussement de leur financement. Ils estiment que le gouvernement provincial devrait injecter 460 M$ par année pour «financer adéquatement la réalisation de leur mission».

De plus, les organisations souhaitent un «réinvestissement dans le filet social», une reconnaissance de l’autonomie des groupes et le dépôt d’un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire. Le plan d’action actuellement en vigueur date de plus de 15 ans. Avec la réalisation de ces demandes, la coalition croit que le tout permettrait d’atténuer les effets pervers de la pandémie sur leurs activités.

«On le voit dans nos groupes, les équipes de travail sont encore plus fatiguées, les files d’attente pour avoir accès à nos services ont doublé, on est contraint de faire des choix déchirants faute d’un meilleur soutien financier. On pallie pour des décennies de coupures dans les services publics. Disons que tout cela nous éloigne de nos missions de transformation sociale», a illustré Bernadette Boisvert, de l’Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud.

«Les femmes font partie des groupes les plus touchés lors de crises sanitaires, économiques et sociales. En plus de soutenir les femmes, il faudra fournir un effort collectif pour se le rappeler afin de mieux prévenir les impacts qu’elles pourraient subir à nouveau lors d’une prochaine crise, peu importe sa nature», a renchéri pour sa part Karine Drolet, directrice générale du Regroupement des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA).

Les plus lus

Une généreuse friperie

L’Association modulaire des étudiant.e.s en travail social (AMETS) du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) ouvrira de nouveau une friperie, en novembre. Avec cette activité, le groupe supportera notamment la Jonction pour elle.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Bâtir l’histoire du milieu communautaire lévisien

Dans le cadre des 30 ans de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis et de la Semaine nationale de l’action communautaire, la CDC de Lévis en a profité pour dévoiler un long travail qui lui a permis de retracer l’histoire du milieu communautaire lévisien ainsi que de reconnaître les efforts de ses bâtisseurs, lors d’une soirée tenue le 20 octobre dernier.�

Souligner le précieux apport des proches aidants

À l’occasion de la Semaine nationale des personnes proches aidantes, qui se déroulait cette année du 7 au 13 novembre, le Journal s’est entretenu avec un aidant naturel lévisien, ainsi qu’avec l’une des coordonnatrices du Service de soutien aux proches aidants Lévis et Saint-Lambert qui œuvre également au sein de leur service de répit.

Succès pour le Bazar de Lévis

De retour après la pause forcée provoquée par la pandémie, le Bazar de Lévis, au profit de la Maison de la famille Rive-Sud, a connu un franc succès, les 22 et 23 octobre derniers.

Première au Magasin général Rive-Sud

Le président du conseil d’administration du Magasin général Rive-Sud/Société Saint-Vincent de Paul, Michel Damico, a annoncé, le 27 octobre, la nomination de Hélène Massé (sur la photo) à titre de directrice générale de l’organisme.

Célébrer la diversité culturelle lévisienne

Plus de 20 spectacles et activités pour célébrer la diversité culturelle se tiendront à Lévis du 14 au 20 novembre, dans plusieurs endroits, principalement au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Pour sa cinquième édition, Lévis interculturelle invite la population à célébrer et à échanger avec leurs concitoyennes et concitoyens de toutes origines dans le cadre de ces acti...

Les enfants nombreux à célébrer l’Halloween à Saint-Étienne

La Pat’Patrouille fête l’Halloween à Saint-Étienne, un événement organisé le 30 octobre dernier par la Parade de Noël de Saint-Étienne, a connu un franc succès.