Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, a rencontré des entrepreneurs et institutions de la région. Photo : Alexandre Bellemare

De passage à Lévis et en Chaudière-Appalaches dans la cadre d’une tournée provinciale, Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, a rencontré des entrepreneurs et institutions de la région afin de réfléchir et identifier les enjeux et la réalité des entreprises de la Chaudière-Appalaches, les 12 et 13 septembre derniers.

«Ma constatation, c’est qu’ici en Chaudière-Appalaches, si certaines entreprises font moins d’innovation, ce n’est pas parce qu’elles ne veulent pas. Au contraire, elles sont plus innovantes qu’ailleurs, mais elles sont freinées par le contexte actuel», a d’emblée lancé M. Sirois.

C’est notamment en raison du manque de main-d’œuvre, qui frappe plus grandement la région que partout ailleurs au Québec, que les entreprises sont ainsi ralenties à ce niveau.

«Le défi de la main-d’œuvre est pire ici qu’ailleurs dans la province et le secteur manufacturier a besoin d’employés pour fonctionner. Et selon nos données, la pénurie de main-d’œuvre ne s’améliorera pas avant 2030. […] Ça va prendre des solutions particulières pour la région et il faut réfléchir à de nouvelles façons de faire», a constaté l’innovateur en chef du Québec qui s’inquiète que ces entreprises n’aient d’autres choix que d’aller innover à l’extérieur de la province si des solutions ne sont pas mises en place.

Selon Luc Sirois, la Chaudière-Appalaches se démarque grandement par la place de l’économie sociale dans le milieu entrepreneurial. C’est d’ailleurs cet esprit du faire ensemble qui permet à l’innovateur en chef du Québec de croire qu’une solution commune pourrait rallier les entreprises de la région.

Il indique aussi que l’industrie manufacturière dans la Chaudière-Appalaches représente un pilier du secteur de la fabrication au Québec et qu’elle est l’avenir de l’économie de la province.

Un passage important

L’innovateur en chef du Québec est mandaté par le Conseil de l’innovation du Québec afin de consulter les personnes sur le terrain et a pour rôle d’établir le lien entre le gouvernement et les entrepreneurs. Son travail consiste à conseiller les entreprises et le gouvernement, récolter des données concrètes afin de construire le portrait innovateur des différentes régions ainsi que répondre aux questions des entreprises.

Le passage de Luc Sirois lui a permis d’aller à la rencontre des institutions régionales ainsi que des entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches.

«L’idée pour nous, c’était d’entendre et de comprendre ce que les entrepreneurs avaient à dire. Avec le fruit des discussions, on le partage aux partenaires, organisations et institutions régionaux. Le but, c’est d’avoir une connaissance et une compréhension commune des enjeux de la région et surtout où est-ce qu’on peut se projeter dans le futur», a résumé Philippe Mailloux, directeur général de Chaudière-Appalaches Économique.

Ces rencontres s’inscrivent également dans une initiative du Conseil de l’innovation du Québec, c’est-à-dire le baromètre de l’innovation.

«En se connectant avec les régions et en s’alimentant de l’information, ça nous permet de ramener des données et ça nous outille pour conseiller le gouvernement. […] Ça permet de développer le baromètre de l’innovation de la région de la Chaudière-Appalaches. C’est un tableau de bord qui va nous permettre de voir dans quelle direction il faut se diriger et mesurer l’impact de nos actions», a expliqué M. Sirois.

D’établir un lien entre les entreprises, les institutions régionales et le Conseil de l’innovation du Québec est aussi un mandat que Chaudière-Appalaches Économique s’est donné pour développer l’innovation économique régionale.

«C’est important comme région de s’inscrire dans la vision du Conseil de l’innovation, de collaborer et de s’allier avec lui. On trouve la façon également de faire échanger les entreprises et le conseil en étant un organisme de deuxième ligne, en ouvrant la discussion, l’échange et la collaboration pour tirer l’économie de la région vers le haut», a conclu M. Mailloux.

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Vieux-Lévis : la fermeture temporaire de la succursale de Chocolats Favoris devancée

Chocolats Favoris a annoncé, le 20 septembre, qu'elle devance la fermeture temporaire de sa succursale de l'avenue Bégin, de façon préventive et qui est effective depuis hier.

EMD-Batimo investit 110 M$ à Lévis

La première résidence pour personnes aînées à Lévis du promoteur, constructeur et développeur immobilier EMD-Batimo ouvrira ses portes au printemps 2024. Gérée par le groupe Chartwell, L’Aubier comprendra 376 appartements locatifs, dont 36 unités de soins.

Changement de garde à la raffinerie Jean-Gaulin

Par voie de communiqué, la raffinerie Jean-Gaulin d’Énergie Valero a annoncé, le 14 septembre, que Martine Péloquin, sa vice-présidente et directrice générale, vient de prendre sa retraite. C’est Carl Marcotte, directeur principal des opérations à la raffinerie depuis 2012, qui prend sa relève à la tête de l’entreprise lévisienne.

Élections : la CCIGL présente ses attentes

Comme d'autres organisations, la Chambre de commerce et d'industrie du Grand Lévis a dévoilé ses priorités au candidats en lice lors des actuelles élections provinciales, le 2 septembre.

Grève : des syndiqués de la SQDC veulent que Legault intervienne

En compagnie d’autres membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), les syndiqués de la SQDC affiliés à cette centrale syndicale, en grève depuis le 29 mai dernier, ont manifesté le 24 août devant le bureau montréalais du premier ministre sortant du Québec, François Legault. le processus de conciliation est toujours en cours et que la SQDC est disponible pour poursuivre les négo...

Innodal conclut un important partenariat

Laurent Dallaire, président-directeur général et cofondateur de la firme lévisienne Innodal, a annoncé, le 2 mai, une entente de distribution de sa solution Inneo à travers le Canada avec l’entreprise Dempsey Corporation.

DPME présente un bilan positif

Développement PME (DPME) a tenu son assemblée générale annuelle le 13 juin dernier, à la Cache à Maxime à Scott. À cette occasion, l’organisme a dévoilé son rapport annuel 2021-2022, un bilan qui présente des résultats qui «dépassent les attentes de ses bailleurs de fonds».

Reprise de la vente et de la validation des billets de loterie

Loto-Québec a annoncé, jeudi en fin de journée, que les activités de loterie sont progressivement de retour à la normale. Ainsi, la clientèle devrait être en mesure d'acheter des billets de loterie à tirage et de vérifier ses billets, et ce, chez tous les détaillants, sur lotoquebec.com et avec l'application mobile Loteries. Il devrait également être possible de réclamer des lots et d'obtenir les ...

Réflexions sur la réalité régionale de l’économie avec l’innovateur en chef

De passage à Lévis et en Chaudière-Appalaches dans la cadre d’une tournée provinciale, Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, a rencontré des entrepreneurs et institutions de la région afin de réfléchir et identifier les enjeux et la réalité des entreprises de la Chaudière-Appalaches, les 12 et 13 septembre derniers.