Photo : Courtoisie – Magali Lopez

Ancienne directrice générale de la Ressourcerie de Lévis, Magali Lopez a décidé, cet automne, de se lancer dans une nouvelle aventure pour diminuer le taux de déchets ultimes : TextiVert. Grâce à cet organisme à but non lucratif (OBNL) basé à Saint-Henri, elle propose une nouvelle option pour récupérer les textiles et les revaloriser.

C’est à la suite de son départ volontaire de la Ressourcerie de Lévis, l’été dernier, que Magali Lopez a décidé de plancher plus concrètement sur une idée qui lui trottait derrière la tête depuis un certain temps. Après plusieurs mois de réflexion ainsi que la levée de certaines interdictions liées à la récupération des textiles par le gouvernement provincial, elle a décidé de proposer un projet spécifiquement dédié à la récupération et à la revalorisation de ces matières. En septembre, TextiVert naissait.

«Je trouvais cela dommage qu’on ne puisse faire plus au sein de notre société pour récupérer les textiles. J’ai parlé de mon idée à plusieurs personnes et j’ai pu trouver plusieurs partenaires très intéressés à ce qu’on récupère davantage les textiles. Il y a de quoi à faire à ce niveau pour réduire notre taux de déchets ultimes», a expliqué Mme Lopez, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal.

Pour atteindre cet objectif, Magali Lopez veut miser sur la collaboration avec les différents intervenants concernés, dont les organismes communautaires, les services d’entraide et les ressourceries. «Notre but chez TextiVert, ce n’est aucunement de les concurrencer. Nous ne voulons pas marcher sur les plates-bandes de Pierre, Paul et Jacques», a souligné la fondatrice de l’OBNL.

Faire une différence

Grâce aux alliances que TextiVert veut nouer avec des organisations, Magali Lopez espère atteindre les différents objectifs qu’elle s’est fixés avec la création de l’OBNL. D’abord, comme le fait notamment Écolivres à Lévis, TextiVert misera sur l’intégration socioprofessionnelle et embauchera des personnes handicapées.

L’entreprise d’économie sociale ouvrira également, en février 2023, une «friperie solidaire» de 2 000 pieds carrés dans le quartier Pintendre, dans l’un des locaux de l’édifice de Teronet situé sur la route du Président-Kennedy. L’établissement vendra les vêtements et chaussures récupérés afin d’obtenir des sous pour son budget. Aussi, Magali Lopez veut nouer des partenariats avec des intervenants sociaux et des organismes communautaires pour que TextiVert leur donne des vêtements qui pourront être récupérés à cette friperie avant d’être remis à des personnes en difficulté épaulées par ces derniers.

Pour l’an prochain, TextiVert veut également acquérir une effilocheuse à textile. Avec cet équipement, l’OBNL pourra récupérer des textiles souillés ou déchirés et les revendre à des fournisseurs. D’ailleurs, TextiVert recherche des locaux qui pourront accueillir cette imposante machine et l’espace de triage.

Enfin, l’OBNL aura un volet éducatif. Grâce à des vidéos, des articles Web, des activités et des ateliers, TextiVert veut encourager les citoyens à mieux consommer et à redonner une seconde vie aux textiles. «Le but avec TexiVert, c’est vraiment de mettre en place une économie circulaire pour les textiles», a partagé Mme Lopez.

Un grand intérêt

À peine lancées, les activités de l’OBNL basée à Saint-Henri semblent déjà voguer vers un beau succès. TextiVert offre ses services dans plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches, mais aussi dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de Charlevoix et de Portneuf.

«Le gaspillage vestimentaire est un réel enjeu national. Par exemple, au Bas-Saint-Laurent, ce sont des dizaines de sacs de vêtements qui se retrouvent chaque semaine dans les lieux d’enfouissement. On reçoit des demandes de partout», a illustré Magali Lopez.

Pour en savoir plus sur TextiVert, vous pouvez consulter le www.facebook.com/textivert.

Les plus lus

Une Lévisienne propose une «révolution dans l'industrie des caravanes portées»

La copropriétaire de Roulottes Chaudière et présidente de la Recreation Vehicle Dealers Association of Canada, Josée Bédard, a récemment fondé Bunkcamp. Elle a d'ailleurs dévoilé les deux premiers modèles de caravane portée qui seront construits par l'entreprise lévisienne lors du Salon du VR de Québec, le 27 octobre dernier.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Équilibre dans l’occupation commerciale à Lévis

Selon la plus récente étude provinciale à ce sujet de la firme Côté Mercier Service de données, l’inoccupation et la vacance au niveau des commerces sur rue s’est de nouveau améliorée sur les artères commerciales lévisiennes étudiées cette année.

Arrimer «vêtements de plein de air et écoresponsabilité»

Basée dans le quartier Saint-Nicolas, Atypic Equipment est une entreprise lévisienne de fabrication de vêtements de plein air écoresponsables. Le cofondateur, Antoine Bolduc, et son associée designer, Laurence Gauthier, développent les produits, ainsi que leur marché depuis 2018. La première collection complète est offerte depuis octobre 2022.

Chèques contre l'inflation : Revenu Québec amorcera sous peu les premiers versements

Revenu Québec a fait savoir, le 25 novembre, qu'il amorcera d'ici le début de décembre la distribution des montants ponctuels versés par le gouvernement provincial pour «aider les Québécois à faire face à un taux d'inflation plus élevé que prévu».

Le restaurant Piazzetta de Saint-Nicolas est inauguré

Ouvert depuis la mi-juillet, le restaurant de la bannière Piazzetta à Saint-Nicolas, situé au 1520, route des Rivières, a officiellement été inauguré lors de la soirée du 26 octobre dernier.

Zone Golf In Lévis continue de s’installer dans la région

Le centre de golf intérieur, Zone Golf In Lévis, a annoncé, le 27 octobre, qu’en plus de son expansion prévue au printemps 2023 ses activités allaient s’étirer jusque dans trois clubs de golf de la Chaudière-Appalaches et que la Fondation Golf In pour la relève sera prochainement lancée.

Nouvelle livraison pour Davie

Chantier Davie Canada a annoncé que le NCSM St. John’s, une frégate de classe City, a été livré le 1er novembre par l'entreprise lévisienne à la Marine royale canadienne à la suite de travaux d’entretien et de modernisation commandés par le gouvernement fédéral.

Bobissik s’installera dans le secteur de la Traverse

Le premier projet d’incubateur entrepreneurial de Mon quartier de Lévis, la Boutique du QUARTIER, prenait fin le 31 octobre dernier. L’une des entreprises qui y prenaient part, l’atelier de vélo Bobissik, retourne à la table à dessin avec l’objectif d’ouvrir les portes d’un local situé dans le secteur de la Traverse en mai prochain.

Un nouvel OBNL lancé dans la région pour récupérer les textiles

Ancienne directrice générale de la Ressourcerie de Lévis, Magali Lopez a décidé, cet automne, de se lancer dans une nouvelle aventure pour diminuer le taux de déchets ultimes : TextiVert. Grâce à cet organisme à but non lucratif (OBNL) basé à Saint-Henri, elle propose une nouvelle option pour récupérer les textiles et les revaloriser.