Des postes liés aux technologies font partie des emplois les plus en demande au Canada, selon Randstad Canada. Photo : Domenico Loia - Unsplash

Randstad Canada a publié, le 11 janvier, son top 15 des emplois les plus en demande en 2023 au Canada.

Pour produire cette liste, les analystes d'affaires de Randstad Canada ont examiné les données fournies par les clients de l'agence et ont analysé les postes affichés au cours des 12 derniers mois afin d'identifier des modèles et des tendances.

Bien que les secteurs de la technologie, des soins de santé et des services à la clientèle font partie des postes les plus en demande au Canada en 2023, Randstad Canada estime également que des postes très en demande nécessitent relativement peu de formation académique et offrent de bons salaires. De plus, l'entreprise croit qu'avec l'accroissement de l'utilisation du commerce électronique par les Canadiens, ce phénomène aura une «influence notable» sur les emplois en demande.

«Avec le départ à la retraite de la génération des baby-boomers, les employeurs canadiens sont aux prises avec une pénurie de talents en métiers spécialisés et en postes cols bleus. Depuis les années 1970, les métiers du bâtiment ne constituaient pas un choix de carrière recommandé dans les écoles secondaires, entraînant des décennies de pénurie de jeunes qualifiés dans ce secteur. Il est intéressant de constater qu'un diplôme n'est pas la seule voie vers un emploi stable et un revenu intéressant», a expliqué Marie-Pier Bédard, vice-présidente exécutive chez Randstad Canada.

Les 15 emplois les plus en demande au Canada pour 2023, selon Randstad Canada 

Développeur.se
La pandémie a accéléré de nombreux projets numériques pour les entreprises, rendant le besoin de recruter des talents en technologie beaucoup plus pressant. De plus, les développeurs travaillent maintenant dans diverses organisations, des petites et moyennes entreprises aux grandes sociétés et aux gouvernements.
Fourchette de salaire : 68 000$ à 155 000$ selon le niveau du poste.

Gestionnaire des ressources humaines
Dans le monde post-pandémique, les entreprises sont confrontées à de nombreux défis tels que les contraintes budgétaires, le déficit de compétences et l'évolution des attentes des travailleurs. Les gestionnaires RH ont un rôle crucial à jouer pour aider les entreprises à relever ces défis et à adopter de nouvelles pratiques de travail, incluant des possibilités de travail à distance et hybride.
Fourchette de salaire : 75 000$ à 156 000$ selon le niveau du poste.

Ingénieur.e mécanique
Avec un secteur des énergies renouvelables en pleine croissance, il y a une demande importante de talents ayant ces compétences mais aussi dans toutes les industries STEM, y compris l'aérospatiale, l'automobile, la fabrication et le biomédical.
Fourchette de salaire : 66 000$ à 131 000$ selon le niveau du poste.

Soudeur.se
De plus en plus de cols bleus du Canada prennent leur retraite et, jusqu'à récemment, les métiers du bâtiment ne constituaient pas un choix de carrière recommandé dans les écoles secondaires, entraînant des décennies de pénurie de jeunes qualifiés dans ce secteur. Les bons soudeurs sont donc présentement en demande partout au Canada.
Fourchette de salaire : 40 000$ à 74 000$ selon le niveau du poste.

Technicien.ne/commis comptable
Malgré un afflux de nouveaux travailleurs dans le secteur de la comptabilité, il existe toujours un besoin important dans ce secteur. Les métiers de la comptabilité sont si recherchés qu'ils font partie du système d'entrée express du gouvernement canadien.
Fourchette de salaire : 61 000$ à 114 000$ selon le niveau du poste.

Infirmier.ère
Les infirmières et infirmiers figurent chaque année sur la liste des emplois les plus demandés dans le secteur de la santé : il y a une pénurie massive de ce type de personnel.
Fourchette de salaire : 68 000$ à 94 000$ selon le niveau du poste.

Commis d'entrepôt
Une forte demande de biens de consommation cause une forte demande de talents dans l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, les ouvriers d'entrepôt étant les professionnels qui font le plus défaut. De nombreuses possibilités d'emploi sont offertes aux travailleurs qualifiés et non qualifiés.
Fourchette de salaire : 17$ à 29$/heure selon le niveau du poste.

Conseiller.ère au service à la clientèle
Les conseillers au service à la clientèle d'aujourd'hui travaillent surtout de leur domicile, possèdent des connaissances technologiques développées pour utiliser les logiciels de communication de l'entreprise, et font preuve d'assez de créativité et d'empathie pour offrir à chaque client une expérience personnalisée.
Fourchette de salaire : 43 000$ à 74 000$ selon le niveau du poste.

Chauffeur.euse
La pénurie de camionneurs et de chauffeurs est un problème complexe. Néanmoins, il existe un besoin crucial de combler le poste de chauffeur commercial, surtout avec l'augmentation des achats en ligne au Canada et les défis actuels de la chaîne d'approvisionnement.
Fourchette de salaire : 42 000$ à 65 000$ selon le niveau du poste.

Associé.e aux ventes
Un bon vendeur peut faire le succès d'une entreprise. Pendant la pandémie, alors que de nombreux magasins ont fermé temporairement, de nombreux associés ont trouvé un nouvel emploi. À présent, les magasins et l'hôtellerie reprennent leurs activités et la demande est en hausse.
Fourchette de salaire : 46 000$ à 84 000$ selon le niveau du poste.

Assistant.e administratif.ve
Le poste d'assistante administrative a connu de nombreux changements dans le milieu de travail au cours des dernières années, ce qui a entraîné une forte demande de personnel.
Fourchette de salaire : 47 000$ à 99 000$ selon le niveau du poste

Analyste d'affaires
La numérisation des bureaux et des entreprises a largement contribué à ce besoin, de même que le fait que de nombreuses organisations s'appuient désormais sur le big data pour élaborer leurs stratégies de croissance les plus importantes.
Fourchette de salaire : 62 000$ à 142 000$ selon le niveau du poste

Superviseur.e de production
Avec la forte augmentation de la demande de livraisons du commerce en ligne, la réduction du cycle de livraison, un marché plus concurrentiel que jamais et la baisse des marges avec une demande toujours croissante des clients, il n'est pas étonnant que les superviseurs de production soient en demande.
Fourchette de salaire : 53 000$ à 114 000$ selon le niveau du poste

Coordonnateur.trice du marketing numérique
Les coordonnateurs du marketing numérique ne travaillent plus seulement dans les agences de marketing. Avec l'essor du commerce électronique, presque toutes les entreprises ont désormais besoin d'un coordinateur de marketing numérique dans leur équipe pour les aider à mener à bien des projets essentiels.
Fourchette de salaire : 62 000$ à 122 000$ selon le niveau du poste

Chargé.e de projet de construction
Le secteur de la construction a besoin de chargés de projets de construction, principalement pour faciliter le boom immobilier massif qui se poursuit au Canada.
Fourchette de salaire : 61 000$ à 150 000$ selon le niveau du poste

Les plus lus

Les 15 emplois les plus en demande en 2023, selon Randstad Canada

Randstad Canada a publié, le 11 janvier, son top 15 des emplois les plus en demande en 2023 au Canada.

Équipement Benoit Bilodeau acquis par Location d’outils Beauport

Par voie de communiqué, Location d’outils Beauport a annoncé, le 10 janvier, qu’il a récemment acquis l’entreprise lévisienne Équipement Benoit Bilodeau.

Nouveau bilan positif pour DEL

Les dirigeants de la Ville de Lévis ont dressé un bilan positif de la dernière année d’activités de Développement économique Lévis (DEL), lors de l’assemblée générale annuelle de cette organisation liée à la municipalité le 30 novembre dernier.

La phase 2 de la Place du Parc bientôt lancée

Gestion MGL investira environ 2,5 M$ afin de concrétiser au cours des prochains mois la phase 2 de son projet Place du Parc, à l’intersection du boulevard Guillaume-Couture et de la rue Perreault à Saint-Romuald. Avec cette nouvelle construction qui devrait ouvrir ses portes cet automne, l’entreprise offrira de nouveau un bâtiment accueillant des espaces commerciaux locatifs.

Pénurie de chauffeurs : Autobus Auger entend poursuivre ses efforts de recrutement pour éviter les conséquences

Alors que des élèves d'écoles primaires et secondaires de l'ouest et du centre du Grand Lévis se retrouvent cette semaine sans transport scolaire en raison d'un bris de service d'Autobus Auger en raison de la pénurie de main-d'oeuvre, l'entreprise a rappelé ses nombreux efforts en cours pour trouver des conducteurs d'autobus, le 16 janvier.

Une acquisition importante pour le Carrossier Rive-Sud

L’entreprise lévisienne, le Carrossier Rive-Sud, a acquis après 18 mois de négociations, le 9 décembre dernier, tous les actifs de l’entreprise TOR Trucks Corporation, qui appartenaient à Alamo Group, une société publique ayant son siège social à Seguin dans l’État du Texas. Cette acquisition de 1,5 M$ permettra à l’entreprise d’ouvrir davantage son marché et de se projeter dans l’avenir.

Le salaire minimum sera à 15,25 $ l'heure à partir de mai

Le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a annoncé, le 18 janvier, une hausse du taux général du salaire minimum de 1,00 $ l'heure, le faisant passer à 15,25 $ l'heure à compter du 1er mai prochain.

Daniel Voyer quitte la direction générale de DPME

Développement PME (DPME) a annoncé, le 9 janvier, que son directeur général depuis 10 ans, Daniel Voyer, quittera ses fonctions à la fin de l’année fiscale en cours, soit le 31 mars prochain, afin de relever de nouveaux défis professionnels.

D’importants défis de transport pour les entreprises

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) a laissé savoir qu’elle a contacté plus de 50 entreprises du centre à l’est du Québec afin de documenter les impacts de la problématique liée à la chaîne d’approvisionnement régionale. Selon ce qu’elle a récolté, la fluidité du transport de marchandises est l’enjeu le plus préoccupant dans cette problématique et d...

CCIGL : une année d’adaptation et de soutien

Québec International, la Jeune chambre de commerce de Québec ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) se sont associés afin de sonder, en collaboration avec la firme Léger, les entreprises de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale afin de déterminer les perspectives économiques de l’année à venir. En plus des résultats de ce sondage, les représentants de ...