Davie réclame à Ottawa une analyse indépendante afin de déterminer si la Marine royale canadienne a besoin d'un deuxième navire ravitailleur temporaire, comme l'Astérix livré par l'entreprise lévisienne. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, Chantier Davie a demandé, le 28 janvier, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de commander une analyse indépendante pour déterminer si la Marine royale canadienne a réellement besoin d'un deuxième navire ravitailleur.

Rappelons que depuis des mois, Chantier Davie réclame qu'Ottawa lui accorde un contrat pour convertir un deuxième navire déjà existant en un navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne, l'Obélix. L'entreprise lévisienne et Federal Fleet Services ont livré «au prix et dans les délais prévus» à la Marine royale canadienne un premier navire de ce genre, l'Astérix, en 2017.

L'obtention d'un tel contrat permettrait à Davie de rappeler plusieurs centaines de travailleurs mis à pied au cours des derniers mois. Actuellement, moins de 200 travailleurs oeuvrent sur le chantier alors que plus de 1 000 personnes travaillaient pour l'entreprise lorsque l'Astérix y était converti en navire ravitailleur temporaire.

En se basant sur des rapports des comités permanents de la défense du Sénat et de la Chambre des communes de 2017 ainsi qu'un document du ministère de la Défense de 2018, Chantier Davie argue que la Marine royale canadienne a besoin d'un deuxième navire ravitailleur temporaire pour satisfaire à ses exigences opérationnelles d'ici à que les ravitailleurs commandés à Seaspan (chantier de Vancouver) dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale atteignent leur capacité opérationnelle en 2025.

Toutefois, lors d'un passage à Québec le 25 janvier, Justin Trudeau a déclaré que les Forces armées canadiennes avaient effectué une évaluation et conclu qu'un deuxième navire ravitailleur temporaire tel que proposé par Davie n'était pas nécessaire.

Avoir des faits et des preuves

 Si Davie a tenu à remercier le premier ministre «pour son soutien continu» envers ses travailleurs et son «engagement à prendre des décisions reposant sur des faits et des preuves», l'entreprise lévisienne estime qu'une analyse indépendante permettrait toutefois d'en avoir le coeur net.

Pour justifier sa demande, Davie a notamment souligné que le vice-chef d'état-major de la défense par intérim avait déclaré devant un comité parlementaire en mai 2018 que la possibilité d'ajouter un deuxième navire ravitailleur intérimaire ou même de valider une telle décision n'avait «jamais été examinée».

«Nous demandons que le premier ministre mandate une tierce partie pour réaliser une analyse indépendante du taux d'utilisation du navire ravitailleur existant, l'Astérix, ainsi que de la date exacte de l'atteinte de la capacité opérationnelle totale des navires de soutien interarmées qui doivent être livrés par le chantier de Vancouver. Cette analyse devrait être réalisée dans un délai accéléré (30 jours) afin que nous puissions procurer aux hommes et femmes de la Marine royale canadienne des équipements dont ils ont besoin pour exécuter le travail requis par le gouvernement tant au Canada qu'à l'étranger», a conclu l'entreprise dans son communiqué de presse.

Les plus lus

Une nouvelle clinique vétérinaire verra le jour à Charny

L’entreprise L2 Construction a dévoilé, le 20 novembre, les détails du projet Harmonia, une clinique vétérinaire intégrative qui ouvrira ses portes ce printemps à Charny.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Claude Béland s'est éteint

Claude Béland, ancien président du Mouvement Desjardins, est décédé aujourd'hui à 87 ans dans un hôpital montréalais des suites d'une insuffisance cardiaque.

L’implication d’une Lévisienne saluée par le lieutenant-gouverneur

C’est devant proches et amis que la femme d’affaires lévisienne Julie Suzanne Doyon a reçu, le 14 novembre à l’hôtel de ville de Lévis, la Médaille du lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel.

Le Sélection Lévis souffle 10 bougies

Champagne et décoration festive étaient présents au Sélection Lévis, le 27 novembre dernier, pour célébrer les 10 ans de cette résidence pour personnes retraitées du quartier Lévis. De plus, l’équipe du Sélection en a profité pour fêter les trois centenaires qui y logent.

Fuite de données : Desjardins effectue une restructuration organisationnelle

En raison de la fuite de données personnelles que Desjardins a subie il y a quelques mois, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a annoncé, le 3 décembre, des changements à la structure de l'organisation.

Plusieurs entreprises lévisiennes finalistes aux Prix Nobilis

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) – région de Québec, a dévoilé, le 4 novembre, les 63 projets finalistes aux Prix Nobilis 2019, honneur qui récompense annuellement l’excellence en habitation dans la grande région de Québec. Et plusieurs entrepreneurs en construction de la région pourraient s’y distinguer.

DEL dresse un bilan positif de son dernier exercice financier

À l’occasion de l’assemblée générale annuelle de Développement économique Lévis (DEL) le 20 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé les résultats «impressionnants» du dernier exercice s’étendant du 1er novembre 2018 au 31 octobre 2019.