Objectif Québec! et Accès études Québec se sont unis afin de faciliter le processus d’immigration d’étudiants ou travailleurs français en sol québécois.

La France et le Québec ont toujours ressemblé à deux cousins éloignés qui cherchent à mieux se connaître. Avec la pénurie de main-d’œuvre qui s’étend sur la Belle Province, l’immigration des travailleurs français fait partie des différentes pistes de solutions et l’organisme Objectif Québec! a décidé de miser là-dessus.

En activité depuis près d’un an, Objectif Québec! est un organisme qui aide les entreprises québécoises à recruter des travailleurs français. Il facilite grandement l’immigration des Français désirant venir étudier ou travailler au Québec.

Objectif Québec! travaille de pair avec Accès études Québec afin d’offrir des formations québécoises ou des milieux de stages intéressants à ceux qui choisissent de quitter leur pays.

«Il existait déjà différentes entités au Québec et en France pour le recrutement, mais il n’y avait pas tellement une fusion entre deux entités québécoise et française. Notre force réside-là, nous sommes complètement unis. Il n’y a pas mieux qu’un Québécois pour s’occuper du Québec et, inversement, un Français pour la France», explique Christelle Colling, fondatrice et directrice d’Objectif Québec!.

Les deux organismes voyagent fréquemment entre le Québec et la France. Au Québec, ils rencontrent des entreprises qui cherchent à pourvoir leurs postes vacants et comptent sur des immigrants de confiance pour y parvenir. Tandis qu’en France, ils rencontrent des travailleurs ou étudiants qui ont envie d’un nouveau style de vie.

Leur service est facile, gratuit et clé en main pour les immigrants. «Les Français nous demandent souvent où est l’arnaque. La formation est gratuite, on les accueille à l’aéroport, on leur trouve un logement, on fait tous les papiers avec eux et on les aide à trouver un emploi, ça les étonne de voir qu’il existe cette possibilité et qu’elle est simple», ajoute Alain Blanchette, président d’Accès études Québec.

Une solution à un besoin québécois criant

 Les deux entrepreneurs, l’une française et l’autre québécois, répondent au manque de main-d’œuvre sur le marché du travail québécois, mais aussi au manque d’étudiants dans certains secteurs.

«Pour les centres de formation, surtout en région, la clientèle est constituée de jeunes qui sortent du secondaire et d’adultes qui désirent retourner aux études pour se perfectionner. Avec le taux de chômage qu’on a en ce moment, ces adultes-là ne retournent plus aux études et certains programmes ne peuvent pas démarrer à cause du manque d’élèves», affirme M. Blanchette.

L’an dernier, une centaine d’étudiants français sont passés par Objectif Québec! afin d’étudier dans différents établissements québécois dont le Centre de formation professionnelle de Lévis et le Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau dans la région. Pour la prochaine année, les deux organismes prévoient attirer 150 Français en sol québécois.

Des différences culturelles à considérer

 Selon Mme Colling, il a deux profils types de Français qui décident de s’expatrier.

«Il y a le jeune dans la vingtaine qui se dit ‘’pourquoi pas aller au Québec, ça semble pas mal’’, mais sans avoir un projet d’immigration clair derrière la tête. Puis, les plus de 30 ans, mariés avec deux enfants, qui décident d’immigrer pour la qualité de vie du Québec, la sécurité et surtout pour offrir autre chose à leurs enfants», souligne la fondatrice d’Objectif Québec!

Pour offrir plus d’information et faire exploser l’engouement vers le Québec dans toute la France, les deux organismes organiseront le mois du Québec sur tout le territoire français au mois d’octobre prochain. L’objectif sera d’informer le plus de Français possible sur les opportunités de travailler au Québec.

Christelle Colling prépare aussi les Français aux différences culturelles entre la France et le Québec. Selon elle, ils croient souvent qu’étant donné la langue commune, il sera plus facile de s’intégrer, mais ils font erreur.

«Se préparer à aller au Québec, c’est comme se préparer à immigrer n’importe où dans le monde. Ce n’est pas parce qu’on parle le français aux deux endroits que forcément on a les mêmes codes. Les Français devraient se poser les mêmes questions que s’ils quittaient pour le Japon ou la Chine avant de venir habiter au Québec», conclut-elle.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

L’aventure Face aux dragons de Lévis est terminée

Via un message sur son site Web, le concours Face aux dragons de Lévis, initiative pour les jeunes qui souhaite mettre sur pied une entreprise, a annoncé la non-reconduction de ce dernier, le 9 septembre dernier.

Acquisition pour le Groupe Autobus Auger

L’entreprise lévisienne Groupe Autobus Auger a annoncé, le 10 septembre, qu’elle a acquis Autobus La Mauricie, une entreprise établie à Shawinigan.

Un pub ludique à Saint-Romuald

C’est le 20 septembre que le Joker pub ludique ouvrira ses portes à Saint-Romuald, dans le Complexe Pôle Sud de Logisco.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

Le grand départ deDéfi-Évasion à Lévis

C’est le 25 septembre qu’a eu lieu la soirée d’ouverture des locaux de Défi-Évasion à Lévis. Dans le cadre d’un 5 à 7, visites guidées, chansonnier, hot-dogs, bières et vins étaient au rendez-vous.

Moins de GES en agriculture

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

La FCCQ consulte des entrepreneurs d’ici

Une quinzaine entrepreneurs de la région ont pris part à une session d’échange par l’entremise de la Chambre de commerce de Lévis afin de discuter des enjeux et des freins au développement des régions du Québec, le 11 septembre dernier. Ces recommandations seront compilées dans un livre blanc, une initiative portée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Le Manoir Liverpool célèbre ses 5 ans

La résidence pour personnes âgées Le Manoir Liverpool, située dans le secteur Saint-Romuald, fêtait son cinquième anniversaire, le 28 août dernier.

Ouvert ou fermé à l'Action de grâce?

L'horaire de plusieurs services aux citoyens sera modifié lundi en raison du congé férié de l'Action de grâce. Voici un résumé de ces modifications.