CRÉDIT : ST-JOSEPH DESIGN

Encouragée par des émissions télévisées comme Dans l’œil du dragon, la montée en popularité de l’entrepreneuriat a incité le Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau à se doter d’un tout nouvel espace entrepreneurial, qui sera opérationnel dès l’automne 2019. Regroupant quatre espaces distincts en un même lieu, le lab sera l’un des premiers du genre à être inauguré sur la Rive-Sud.

Puisqu’il détient depuis plus de 27 ans, un programme de formation destiné spécifiquement aux futurs entrepreneurs, le Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau (CFPGR), en partenariat avec la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a mis sur pied le projet de l’espace entrepreneurial.

«Le lieu a pour volonté de rendre  l’entrepreneuriat plus accessible en devenant le point de départ de futures entreprises qui  prendront naissance dans la région, tout en les portant jusqu’à leur ligne d’arrivée et en les  accompagnant pour de prochaines étapes», pouvait-on lire dans un communiqué émis avant l’annonce officielle du projet.

Ce dernier, qui sera situé au cœur même du CFPGR permettra donc aux enseignants et aux accompagnateurs du centre de pouvoir continuer à accompagner les entrepreneurs dans leurs démarches au quotidien.

«Les jeunes vont pouvoir venir rencontrer et échanger, il va y avoir de la diffusion d’informations et, on l’espère, une programmation évènementielle de conférences et de formations à l’année», annonce Alexi Roger, enseignant et coach d’affaires du programme Lancement d’une entreprise au Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau.

Le nouveau lieu de rencontre et d’échanges, qui comptera notamment un lieu ouvert avec café, une agora et un espace pour incuber des idées sera accessible physiquement et virtuellement à toute une communauté de travailleurs autonomes, étudiants entrepreneurs en démarrage (2 ans et moins). Son emplacement stratégique sera également susceptible d’attirer des gens autant de la Rive-Sud que de la Rive-Nord de Québec.  

Les plus lus

Coco Frutti ouvre ses portes à Lévis

C’est à Lévis que Coco Frutti a choisi d’inaugurer la 20e succursale de la jeune chaîne, le 15 juillet dernier.

Le Tigre Géant débarque à Lévis

C’est dans les anciens locaux du mail des Galeries du Vieux-Fort que le premier commerce Tigre Géant à s’installer à Lévis ouvrira ses portes samedi, le 27 juillet.

Rose Noire Boutique s’installe dans le Vieux-Lévis

Ensemble depuis quatre ans, le jeune couple formé de Mathieu Guay et de Jimena Hernandez a choisi de faire de sa passion un métier, en ouvrant sa propre boutique de vêtements sur la côte du Passage.

Un atelier pour camions lourds à Bellechasse dès l’automne

L’entreprise Pro-Diesel, qui se spécialise en mécanique diesel de camions, ouvrira un tout nouvel atelier de mécanique générale et spécialisée pour camions lourds dans le parc industriel de Saint-Anselme, en septembre prochain.

Le Centre Camion Lévis inauguré

Le Centre Camion Lévis, division de Garage H-Ls. Bégin de Saint-Georges-de-Beauce, a inauguré, en juin, ses nouveaux locaux situés au 57, rue John-A.-Scott à Breakeyville, lors d’un méchoui en compagnie de clients, employés et partenaires.

Recyclage : la Société Via augmente ses tarifs

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Le Chantier Davie pourrait avoir ce qu’il réclame

Le gouvernement fédéral a annoncé le renouvellement de six brise-glaces afin de remplacer la flotte vieillissante de la Garde Côtière, le 2 août. De plus, le fédéral a ouvert une ronde de qualifications afin qu’un troisième chantier maritime joigne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une opportunité que le Chantier Davie saisira sans faute.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

L’immigration, remède au manque de personnel

C’est bien connu, la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches, et plus largement au Québec, est une situation qui s’est généralisé au cours des dernières années dans plusieurs domaines d’activité professionnelle. Le vieillissement de la population, mélangé à la glorification de la spécialisation de l’emploi et au recul des métiers de terrain créent des problèmes d’embauche dans des commerce...

Une entrepreneure lévisienne se démarque

C’est le 12 juin qu’avait lieu le 21e Gala des Grands Prix Desjardins du Défi OSEntreprendre au Palais Montcalm de Québec. Deux projets de la Chaudière-Appalaches ont rayonné lors de la conclusion provinciale du concours entrepreneurial, dont celui de la Lévisienne Leattytia Badibanga.