L’industrie du recyclage connait des difficultés. CRÉDIT:ARCHIVES

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Par Éric Gourde -Collaboration spécialeLa Voix du Sud

Sommairement, l’entreprise devra faire passer les frais de réception des matières à 55 $ la tonne, soit 35 $ la tonne de plus que le prévoit l’entente actuelle. Le président et directeur général de Société Via, Jean-Sébastien Daigle, explique notamment que les mesures prises par la Chine au début de l’année 2018, pour réduire la quantité de matières recyclables entrant sur son territoire, ont amené des baisses importantes du prix de vente de certains produits, notamment le papier et le carton.

«Cette annonce est venue débalancer l’offre et la demande mondiale. D’autres pays asiatiques ont fait de même dans les derniers mois pour une autre diminution. Le prix du carton est passé de 260 $ la tonne en juillet 2017 à 75 $ la tonne en date d’aujourd’hui. L’industrie du recyclage est en pleine transformation et aucun indice nous porte à croire que les prix augmenteront bientôt», explique M. Daigle.

Responsable de la collecte sur le territoire de plusieurs localités, la MRC de Bellechasse fait partie des clients de la Société Via et devra assumer une partie de cette hausse importante. Elle y achemine environ 4 000 tonnes de déchets à recycler annuellement, étant responsable de la collecte dans 26 municipalités soit les 20 de son territoire, ainsi que celles de trois localités des Etchemins (Sainte-Sabine, Saint-Camille et Saint-Magloire) et trois de la MRC de Montmagny (Saint-Paul-de-Montminy, Notre-Dame-du-Rosaire et Sainte-Euphémie). La Ville de Lévis et la MRC Nouvelle-Beauce doivent également étudier la question, étant rattachées à la succursale de Lévis de la société.

Le directeur du service de gestion des matières résiduelles de la MRC, David Loranger-King, confirme que les frais exigés par l’entreprise ne sont plus suffisants pour financer l’opération. Il précise toutefois que son employeur n’aura pas à financer l’ensemble du manque à gagner. «Il y a un processus de financement de l’opération qui est fait en collaboration avec les générateurs de matières qui eux, paient la fin de vie de leurs produits en quelque sorte.»

Il indique que la hausse nette pour la MRC de Bellechasse serait d’environ 8 %. «Par exemple, La Voix du Sud étant imprimée sur du papier, elle doit déjà payer certains frais dans sa mise en marché en frais de recyclage. Ce volet va servir à combler 92 % de la hausse exigée.»

Selon lui, assumer la hausse de frais exigée par la Société Via rendrait tout de même la démarche avantageuse. «Nos prix étaient dans les plus bas au Québec et même avec l’augmentation suggérée, nous serions encore en dessous de la plupart des régions de la province, car Via a fait des investissements importants au cours des dernières années pour améliorer sa qualité.»

Il y a tout de même un gain à recycler ces matières plutôt que de les enfouir, à son avis. «Il n’y a pas une multitude de solutions. Soit nous traitons et recyclons ou nous enfouissons les matières. La deuxième option nous coûterait plus cher.»

Les plus lus

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

L'Entre-Côte Riverin ouvre ses portes à Saint-Romuald

Le restaurant Entre-Côte Riverin de Saint-Romuald, un établissement du Groupe D Resto, ouvre ses portes aujourd'hui.

Nouveaux propriétaires pour les Portes du Québec

Stéphanie Poitras et son conjoint Simon Lachance ont acquis, le 1er octobre, les Portes du Québec, une entreprise lévisienne spécialisée dans la vente, l’installation et la réparation de portes de garage Garaga.

Celco fermera ses portes

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l'usine de portes Celco, propriété de la multinationale Masonite située dans le parc industriel de Saint-Romuald, fermera ses portes. 60 personnes perdront leur emploi au cours des prochains mois en raison de cette décision.

Lévis se distingue au gala des prix Nobilis

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) – région de Québec, a dévoilé, le 28 novembre, les 21 projets lauréats d’un Prix Nobilis 2019, dans le cadre de la 33e édition de son gala, célébrant l’excellence en habitation sur le territoire de l’APCHQ - région de Québec. Plusieurs projets réalisés par des entrepreneurs lévisiens ou à Lévis ont été honorés...

Un centre d’entraînement dans le quartier Miscéo

Gym Facteur 23 a officiellement ouvert ses portes le 14 décembre dernier.

La semaine de la Poutine bientôt de retour

C’est du 1er au 7 février prochain que se tiendra la huitième édition de La semaine de la Poutine (Poutine Week). 96 établissements de la grande région de Québec prendront part à la compétition culinaire amicale, dont plusieurs de Lévis.

Un nouveau chef à L’intimiste

Martin Patry, propriétaire du restaurant L’intimiste, a annoncé, le 27 janvier, la venue d’un nouveau chef à son restaurant. Depuis les dernières semaines, Guillaume Mundviller (sur la photo) est à la barre des cuisines de l’établissement du Vieux-Lévis.