Le vice-président de l'AFCDC, Pierre Drapeau, est sûr que Davie deviendra le troisième chantier sélectionné pour la Stratégie nationale de construction navale. CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, l'Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC) s'est dite convaincue, le 9 septembre, que Chantier Davie sera l'entreprise choisie à la suite du processus d'ouverture de la Stratégie nationale de construction navale à un troisième chantier maritime canadien.

«Bien que nous n’ayons encore reçu de confirmation ni de la part de l’entreprise ni du gouvernement, il ne fait aucun doute que Chantier Davie est le seul soumissionnaire conforme puisque les critères originaux de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale (SNACN) de 2011 ont été maintenus. D’après les responsables de l’entreprise, nous attendons une confirmation officielle d’un moment à l’autre», a argué Pierre Drapeau, vice-président de l’AFCDC.

Rappelons que les entreprises intéressées avaient jusqu'au 30 août pour déposer leur soumission afin de devenir le troisième chantier à pouvoir réaliser des contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Actuellement, c'est seulement Irving Shipbuilding, d'Halifax, et Seaspan, de Vancouver, qui peuvent obtenir les contrats consentis dans le cadre de cette initiative.

Notons que l'entreprise sélectionnée construira de nouveaux brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. L'AFCDC estime que la commande initiale comprend six brise-glaces lourds de 8 000 tonnes et jusqu’à deux brise-glaces polaires de 23 000 tonnes.

Du même souffle, les dirigeants de l'AFCDC ont livré un vibrant plaidoyer en faveur de la qualité du travail effectué par Chantier Davie.

«Au cours de la dernière décennie, Chantier Davie a ramené l’industrie canadienne de la construction navale sur l’échiquier mondial en livrant une grande variété de grands navires complexes pour des opérations essentielles à la mission de l’entreprise. Chantier Davie a démontré qu’il faut plus qu’un simple chantier pour construire des navires. Il faut être un constructeur naval. Il faut disposer de la main-d’œuvre qualifiée, posséder de l’expérience, des systèmes, de l’équipement et surtout, pour notre association, entretenir des relations de travail avec les fournisseurs. Aujourd’hui, 1 079 fournisseurs à travers le Canada comptent sur le développement de Chantier Davie. Donc, cette annonce imminente ne saurait venir trop tôt», a déclaré M. Drapeau.

«Ce que Chantier Davie a fait au cours des dix dernières années n’a pas seulement profité à des fournisseurs comme nous. Chantier Davie a aussi produit des résultats tangibles pour la Garde côtière canadienne, la Marine et les contribuables canadiens. Le chantier lévisien aurait dû être choisi pour construire la prochaine flotte de brise-glaces du Canada il y a cinq ans, lorsqu’ils ont proposé pour la première fois au gouvernement de construire le brise-glace de classe polaire NGCC John G. Diefenbaker. Si ce choix avait été fait, nous aurions de nouveaux brise-glaces sur l’eau aujourd’hui et nous travaillerions probablement déjà sur des navires pour l’exportation à l’international», a pour sa part ajouté Richard Tremblay, président-directeur général de l’entreprise saguenéenne Char-Pol, un fournisseur de Chantier Davie.

Les plus lus

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouvelle radio basée à Lévis

Basée à Lévis, l’entreprise Notre Média lance aujourd'hui sa radio Web, NIKY Radio. Si le nouveau média s’adresse d’abord et avant tout à des auditeurs provenant de partout en province et même de la planète, plusieurs voix bien connus dans la région pourront y être entendues.

La Chambre de commerce de Lévis a un nouveau président

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale, le 11 septembre. En plus du bilan, des bons coups de l’année écoulée et des enjeux à venir, les nouveaux membres de son conseil d’administration ont été désignés.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

Grève des chauffeurs de taxi ce jeudi

Plusieurs chauffeurs de taxi de Lévis prendront part, ce jeudi, à la grève tournante que les chauffeurs de taxi de partout au Québec ont amorcée aujourd’hui.

Un pub ludique à Saint-Romuald

C’est le 20 septembre que le Joker pub ludique ouvrira ses portes à Saint-Romuald, dans le Complexe Pôle Sud de Logisco.

Entretien avec la nouvelle directrice générale de la CCL

Le 23 avril dernier, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) annonçait l’embauche de sa nouvelle directrice générale, Marie-Josée Morency, une femme d’affaires qui a notamment rempli pareilles fonctions au sein de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord de 2010 à 2017. Maintenant qu’elle s’est acclimatée à son nouveau milieu de travail, voici une entrevue réalisée par le Journal (JDL...

Une jeune pousse qui fait voir la vie en vert

Une entreprise lévisienne fondée en 2016 a créé un jardin d’intérieur qui permet de faire pousser des légumes biologiques toute l’année, même dans le salon. Depuis, OGarden ne cesse de grandir.

Une acquisition majeure pour Société VIA

L’entreprise de recyclage Société VIA a intégré un cinquième lecteur optique aux installations de son centre de tri de Lévis. Cet ajout représente un investissement de plus de 2 M$ et permettra d’accroître considérablement sa production.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.