CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

En discussion depuis l’automne 2018, le projet de guichet unique pour venir en aide aux entreprises a été pensé par le Comité consultatif sur la main-d’œuvre présidé par Karine Laflamme, conseillère municipale. Cette dernière s’est entourée de différents acteurs du milieu entrepreneurial lévisien afin de déterminer les besoins des différentes entreprises.

Une centaine d’entreprises lévisiennes ont été sondées par ce comité, ce qui lui a permis d’établir un plan d’action basé sur dix axes. «On s’est posé la question : "Qu’est-ce qu’on fait pour appuyer nos 4 500 entreprises à Lévis au niveau de la main-d’œuvre, de la formation, de l’éducation et comment on les représente auprès de divers ministères gouvernementaux?"», a d’emblée lancé Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Selon le premier citoyen, le Comité consultatif sur la main-d’œuvre a effectué quelques prétests afin de déterminer si le guichet unique permettait vraiment d’aider les entreprises et il a constaté que «ça fait bouger les choses».

Tous réunis sous un même numéro

«Le rôle du guichet est d’appuyer l’ensemble des entreprises de façon simple, rapide et efficace dans leur démarche de recherche de main-d’œuvre, soutenir la croissance économique de Lévis et outiller les entreprises dans un souci de partenariat», a ajouté le maire. Cet outil permettra notamment aux dirigeants d’entreprises un accompagnement auprès d’instances publiques pour l’intégration ou l’acquisition de services de travailleurs immigrants. Ces derniers n’auront qu’à contacter Action main-d’œuvre Lévis pour obtenir les renseignements et l’aide nécessaire reliés à leur besoin.

«La problématique particulière de certains commerces, c’est qu’ils n’ont ni les ressources ni le temps pour s’occuper de ces dossiers-là, par exemple ce qui touche les travailleurs saisonniers et l’immigration. Souvent, ils ne connaissent pas les lois, les règlements ou les démarches qu’ils doivent faire», a expliqué M. Lehouillier.

Action main-d’œuvre Lévis se spécialisera dans ces dix axes d’intervention qui comprend la promotion de Lévis et ses attraits, les volets fiscalité, intégration sociale ainsi que recrutement de l’immigration, le soutien au recrutement, le besoin des entreprises en formation, la diversification de la formation et la rétention des étudiants, l’adaptation du transport, l’adaptation des entreprises et la productivité et le soutien au financement de la main-d’œuvre. Chacun de ces axes sera sous la responsabilité de différents représentants d’entreprises, organismes lévisiens ou instance publique considérés comme experts dans ce champ d’intervention.

De plus, ce guichet unique a nécessité l’embauche de deux nouvelles ressources à la Ville de Lévis, c’est-à-dire une conseillère en développement de la main-d’œuvre et une autre au développement de l’immigration.

On prévoit 45 000 emplois à pourvoir d’ici cinq ans en Chaudière-Appalaches dans les secteurs du commerce de détail, de l’hébergement et restauration, manufacturier, tertiaire moteur et des services.

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Un retour aux affairesqui se déroule bien

La réouverture des commerces de détail, autorisée par le gouvernement provincial le 4 mai, a été reçue comme une bouffée d’air frais par le milieu entrepreneurial lévisien. Et jusqu’à maintenant, la reprise des activités commerciales se déroulent bien selon divers intervenants interrogés par le Journal.

Agriculture : Sollio s'attend à un programme d'aide «mieux adapté à la réalité»

Si Sollio Groupe Coopératif est heureux «du premier pas» de 252 M$ consenti par Ottawa afin d'aider le secteur agroalimentaire face à la crise de la COVID-19, il estime toutefois que le gouvernement fédéral doit en faire davantage afin de limiter «les multiples impacts» pour cette industrie.