Jocelyn Boudreau explique à M. Lamontagne le fonctionnement des nouveaux appareils qui serviront au projet. CRÉDIT : SAMY-NICOLAS LÉVESQUE

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

Par Samy-Nicolas Lévesque - Collaboration spéciale

C’est dans le cadre d’une conférence de presse qui a eu lieu dans les bureaux de l’entreprise lévisienne Hortau, le 17 septembre dernier, que le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a fait cette annonce.

Ce montant vient soutenir le projet de l’organisation à but non lucratif (OBNL), Gestion AgrlA, d’une valeur de 13 M$. Le but est de développer un système intégré d’IdO (Internet des objets) pour assurer un suivi de plusieurs facteurs de stress des cultures.

Grâce à des modèles agronomiques et à une intelligence artificielle, les agriculteurs pourront établir des prévisions et optimiser les interventions dans leurs champs. Le tout en réduisant de façon considérable leurs émissions de GES. Selon le Groupe AgrIA, il s’agit d’un pas vers la première technologie prédictive et de contrôle global pour des productions végétales plus performantes et pour un impact positif sur l’environnement.

Sachant qu’après le transport, la production agricole se trouvait au deuxième rang dans la création de GES, le gouvernement ne pouvait passer à côté de cette circonstance opportune.

«Les objectifs du gouvernement sont ambitieux, soit de réduire de 37,5 % les gaz à effet de serre d’ici 2030. Alors, chaque fois qu’on a une opportunité d’agir de la sorte et bien il est important pour nous de saisir cette opportunité», a expliqué le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Bénéfique pour le Québec

Gestion AgrlA est un OBNL fondé par trois partenaires, soit Les Fermes Tri-Jardins (Saint-Léonard-d’Aston), la Ferme Jean-Noël Gagné (Saint-Bernard-de-Beauce) et Hortau. Pour le cofondateur et président-directeur général d’Hortau, Jocelyn Boudreau, il était primordial qu’un projet de la sorte voie le jour.

«La population actuellement augmente très rapidement. On est 7,7 milliards d’habitants présentement et l’ONU prévoit que nous serons 10 milliards en 2050. C’est pourquoi nous essayons de réduire notre impact et notre émission de gaz tout en essayant de nourrir une population grandissante», a-t-il affirmé.

En plus des avantages sur la production et sur l’environnement, ce projet mobilisera plusieurs entreprises québécoises. Selon l’entreprise de Saint-Nicolas, au moins six institutions de recherche québécoises ainsi que huit fournisseurs du Québec seront mobilisés pour le projet.

«Dans les années suivant la fin du projet, on compte déployer cette technologie sur plus de 150 000 acres de culture au Québec seulement, réalisant des économies de      200 000 kt de CO2. Le projet permettra, aussi, la création d’emploi au Québec et au Canada», a soutenu Jocelyn Boudreau. 

Il prévoit aussi que le nombre d’employés chez Hortau à Saint-Nicolas doublera d’ici la fin du projet.

Les plus lus

Une nouvelle clinique vétérinaire verra le jour à Charny

L’entreprise L2 Construction a dévoilé, le 20 novembre, les détails du projet Harmonia, une clinique vétérinaire intégrative qui ouvrira ses portes ce printemps à Charny.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Claude Béland s'est éteint

Claude Béland, ancien président du Mouvement Desjardins, est décédé aujourd'hui à 87 ans dans un hôpital montréalais des suites d'une insuffisance cardiaque.

Le Sélection Lévis souffle 10 bougies

Champagne et décoration festive étaient présents au Sélection Lévis, le 27 novembre dernier, pour célébrer les 10 ans de cette résidence pour personnes retraitées du quartier Lévis. De plus, l’équipe du Sélection en a profité pour fêter les trois centenaires qui y logent.

L’implication d’une Lévisienne saluée par le lieutenant-gouverneur

C’est devant proches et amis que la femme d’affaires lévisienne Julie Suzanne Doyon a reçu, le 14 novembre à l’hôtel de ville de Lévis, la Médaille du lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel.

Fuite de données : Desjardins effectue une restructuration organisationnelle

En raison de la fuite de données personnelles que Desjardins a subie il y a quelques mois, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a annoncé, le 3 décembre, des changements à la structure de l'organisation.

Plusieurs entreprises lévisiennes finalistes aux Prix Nobilis

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) – région de Québec, a dévoilé, le 4 novembre, les 63 projets finalistes aux Prix Nobilis 2019, honneur qui récompense annuellement l’excellence en habitation dans la grande région de Québec. Et plusieurs entrepreneurs en construction de la région pourraient s’y distinguer.

DEL dresse un bilan positif de son dernier exercice financier

À l’occasion de l’assemblée générale annuelle de Développement économique Lévis (DEL) le 20 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé les résultats «impressionnants» du dernier exercice s’étendant du 1er novembre 2018 au 31 octobre 2019.