Jocelyn Boudreau explique à M. Lamontagne le fonctionnement des nouveaux appareils qui serviront au projet. CRÉDIT : SAMY-NICOLAS LÉVESQUE

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

Par Samy-Nicolas Lévesque - Collaboration spéciale

C’est dans le cadre d’une conférence de presse qui a eu lieu dans les bureaux de l’entreprise lévisienne Hortau, le 17 septembre dernier, que le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a fait cette annonce.

Ce montant vient soutenir le projet de l’organisation à but non lucratif (OBNL), Gestion AgrlA, d’une valeur de 13 M$. Le but est de développer un système intégré d’IdO (Internet des objets) pour assurer un suivi de plusieurs facteurs de stress des cultures.

Grâce à des modèles agronomiques et à une intelligence artificielle, les agriculteurs pourront établir des prévisions et optimiser les interventions dans leurs champs. Le tout en réduisant de façon considérable leurs émissions de GES. Selon le Groupe AgrIA, il s’agit d’un pas vers la première technologie prédictive et de contrôle global pour des productions végétales plus performantes et pour un impact positif sur l’environnement.

Sachant qu’après le transport, la production agricole se trouvait au deuxième rang dans la création de GES, le gouvernement ne pouvait passer à côté de cette circonstance opportune.

«Les objectifs du gouvernement sont ambitieux, soit de réduire de 37,5 % les gaz à effet de serre d’ici 2030. Alors, chaque fois qu’on a une opportunité d’agir de la sorte et bien il est important pour nous de saisir cette opportunité», a expliqué le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Bénéfique pour le Québec

Gestion AgrlA est un OBNL fondé par trois partenaires, soit Les Fermes Tri-Jardins (Saint-Léonard-d’Aston), la Ferme Jean-Noël Gagné (Saint-Bernard-de-Beauce) et Hortau. Pour le cofondateur et président-directeur général d’Hortau, Jocelyn Boudreau, il était primordial qu’un projet de la sorte voie le jour.

«La population actuellement augmente très rapidement. On est 7,7 milliards d’habitants présentement et l’ONU prévoit que nous serons 10 milliards en 2050. C’est pourquoi nous essayons de réduire notre impact et notre émission de gaz tout en essayant de nourrir une population grandissante», a-t-il affirmé.

En plus des avantages sur la production et sur l’environnement, ce projet mobilisera plusieurs entreprises québécoises. Selon l’entreprise de Saint-Nicolas, au moins six institutions de recherche québécoises ainsi que huit fournisseurs du Québec seront mobilisés pour le projet.

«Dans les années suivant la fin du projet, on compte déployer cette technologie sur plus de 150 000 acres de culture au Québec seulement, réalisant des économies de      200 000 kt de CO2. Le projet permettra, aussi, la création d’emploi au Québec et au Canada», a soutenu Jocelyn Boudreau. 

Il prévoit aussi que le nombre d’employés chez Hortau à Saint-Nicolas doublera d’ici la fin du projet.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

L’aventure Face aux dragons de Lévis est terminée

Via un message sur son site Web, le concours Face aux dragons de Lévis, initiative pour les jeunes qui souhaite mettre sur pied une entreprise, a annoncé la non-reconduction de ce dernier, le 9 septembre dernier.

Acquisition pour le Groupe Autobus Auger

L’entreprise lévisienne Groupe Autobus Auger a annoncé, le 10 septembre, qu’elle a acquis Autobus La Mauricie, une entreprise établie à Shawinigan.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

Le grand départ deDéfi-Évasion à Lévis

C’est le 25 septembre qu’a eu lieu la soirée d’ouverture des locaux de Défi-Évasion à Lévis. Dans le cadre d’un 5 à 7, visites guidées, chansonnier, hot-dogs, bières et vins étaient au rendez-vous.

Moins de GES en agriculture

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

La FCCQ consulte des entrepreneurs d’ici

Une quinzaine entrepreneurs de la région ont pris part à une session d’échange par l’entremise de la Chambre de commerce de Lévis afin de discuter des enjeux et des freins au développement des régions du Québec, le 11 septembre dernier. Ces recommandations seront compilées dans un livre blanc, une initiative portée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Le Manoir Liverpool célèbre ses 5 ans

La résidence pour personnes âgées Le Manoir Liverpool, située dans le secteur Saint-Romuald, fêtait son cinquième anniversaire, le 28 août dernier.

Ouvert ou fermé à l'Action de grâce?

L'horaire de plusieurs services aux citoyens sera modifié lundi en raison du congé férié de l'Action de grâce. Voici un résumé de ces modifications.

Un investissement majeur pour la résidence Le Conf’or

La résidence pour personnes âgées autonomes, semi-autonomes ou en convalescence Le Conf’or, située à Saint-Rédempteur, a inauguré la phase 2 de son plan d’agrandissement en 3 phases, le 3 octobre dernier. À terme, les phases 2 et 3 des travaux représentent un investissement de 4,7 M$.