CRÉDIT : COURTOISIE

Plus de 200 personnes se sont réunies le 18 octobre dernier à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches. Pour l’occasion, les producteurs se sont prononcés sur différentes préoccupations et l’environnement est au cœur de plusieurs d’entre elles.

Par Mélanie Labrecque – Collaboration spéciale

Les principales résolutions adoptées concernent l’utilisation des pesticides, la construction de l’usine de biométhanisation de Québec ainsi que l’entretien des cours d’eau.

Les producteurs souhaitent, entre autres, voir une bonification du soutien financier qui leur sera accordé afin qu’ils aient accès à des services neutres et de qualité en accompagnement environnemental, notamment en matière de pesticides.

Ces derniers ont aussi fait part de leurs inquiétudes quant aux intentions de la Ville de Québec de disposer des matières résiduelles organiques (MRO) de sa future usine de biométhanisation dans Chaudière-Appalaches. La région a été ciblée par Québec pour distribuer ces MRO sur les terres agricoles de la région. Les producteurs sont préoccupés par la compétition que cela pourra créer avec les matières fertilisantes agricoles. Cela nuirait aux ententes d’épandage entre producteurs agricoles.

La Fédération s’est aussi prononcée en faveur du maintien de la Procédure relative à l’entretien de cours d’eau en milieu agricole afin que tous les travaux visant à rétablir le drainage en milieu agricole demeurent soustraits à l’obligation d’obtenir un certificat d’autorisation. L’accès à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire a aussi fait partie des discussions.

Ces demandes seront transmises à la Confédération de l’UPA et certaines poursuivront leur chemin jusqu’au congrès général et provincial qui aura lieu en décembre.

L’assemblée générale annuelle a également permis à la Fédération de renouveler le mandat de certains administrateurs. James Allen, comme président, et Jean Lambert, comme premier vice-président, ont été réélus. Natacha Lagarde a été nommée deuxième vice-présidente. Elle succède à Sylvain Bourque qui n’a pas sollicité de nouveau mandat.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Des temps difficiles pour le Boule-O-Drome

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Coiffure et esthétique : une réouverture attendue

C’est le lundi 1er juin qu’ont rouvert les salons de coiffure et d’esthétique du Québec. Les mesures obligatoires demandent de l’adaptation, mais les clients sont au rendez-vous. Les salons sont débordés et ceux de Lévis ne font pas exception, trois propriétaires nous font part de leur situation.

Relance économique : L'AGRTQ réitère l'importance de considérer le développement du logement social

Déplorant que le gouvernement du Québec ait fait «complètement fi du logement social et communautaire de sa relance post-COVID-19», l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) a tenu à rappeler l’importance de cet enjeu dans un mémoire déposé dans le cadre de l’étude du projet de loi 61. Concrètement, l’AGRTQ demande au gouvernement d’inclure le logement social et communau...

Unis pour Lévis : une initiative pour l’achat local

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondati...

L'économie lévisienne et la pandémie de 1918

Contrairement à la crise sanitaire actuelle où l'économie lévisienne tournait, il y a à peine trois mois, à plein régime, la pandémie de la grippe espagnole de 1918 survient dans un Lévis aux prises avec des difficultés économiques depuis des années.