La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé l’expansion du réseau de l’EEQ.

En pleine croissance, l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ) créera quatre nouveaux campus. La Chaudière-Appalaches fait partie des quatre régions retenues avec les Laurentides, la Montérégie et le Saguenay−Lac-Saint-Jean.

La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce le 24 janvier, dans les locaux de l’entreprise Jambette, à Lévis. Une aide de 7 M$ a été accordée par le gouvernement du Québec pour financer l’expansion de l’École.

«Notre objectif, avec cette expansion, est de faciliter l’accès à des formations sur mesure pour bonifier les compétences des entrepreneurs en région. Nous souhaitons ainsi que chaque région se développe selon ses spécificités», a-t-elle souligné.

Fondé en 2018, l’organisme à but non lucratif soutient les entrepreneurs qui veulent acquérir les aptitudes nécessaires au démarrage, à la croissance ou la reprise d’une entreprise. Le réseau est déjà implanté à Montréal, en Outaouais, au Bas-Saint-Laurent et en Mauricie.

Faire de Lévis une ville d’innovation

C’est la direction du développement économique et de la promotion de la Ville qui a porté la candidature régionale pour accueillir l’un des nouveaux campus de l’EEQ. Lévis recevra un financement annuel de 400 000 $. «Le milieu s’engage à ajouter environ 40 % de cette somme, dont 10 % de la Ville. Donc, nous allons mettre 40 000 $ par année», a précisé le maire de Lévis Gilles Lehouillier, en marge de la conférence de presse.

«Nos entreprises sont rendues à un carrefour avec de grands défis à relever, comme la main-d’œuvre, la robotisation ou l’évolution très rapide des nouvelles technologies. L’École des entrepreneurs va aider nos entreprises à s’actualiser et va les accompagner pour faire face aux défis d’avenir», a-t-il salué. 

L’antenne lévisienne s’installera temporairement sur le campus de Lévis de l’UQAR, en attendant que le Carrefour d’innovation et d’entrepreneuriat de Lévis (CIEL) souhaité par la municipalité voit le jour.

«On y travaille avec, entre autres, le Cégep de Lévis-Lauzon et AG-Bio Centre, a expliqué le maire. On attend d’avoir la confirmation des aides gouvernementales, ce n’est pas encore arrivé. On aimerait bien pouvoir démarrer ce projet d’ici un an ou deux.» La Ville espère recevoir un financement de 3 à 4 M$.

La Ville avait présenté le CIEL comme un organisme destiné à soutenir l’émergence et le développement de nouvelles entreprises en leur offrant des locaux à coût abordable, des espaces collaboratifs, des services d’incubation et d’accélération d’affaires, des laboratoires d’expérimentation ainsi que des services de validation technologique et de développement des compétences entrepreneuriales. Ce centre serait situé à l’Innoparc.

Ces projets s’inscrivent dans une vision plus large de la Ville qui a mis l’innovation au cœur de ses projets de développement économique. En avril 2019, la Ville avait reçu 10 M$ du gouvernement du Québec afin de réaliser les étapes d’acquisition, de valorisation et de décontamination de terrains préalablement identifiés en vue d’une reconnaissance en tant que zones d’innovation.

«On est en train de développer deux pôles», a fait valoir le maire. À terme, l’Innoparc et le Dataparc, dédié au développement des technologies de l’intelligence artificielle, pourraient donc être reconnus officiellement comme zones d’innovation et bénéficier du même coup de programmes de financement particuliers ou de mesures fiscales avantageuses accordées par le gouvernement du Québec.

Les plus lus

Coronavirus : Valero donne 100 000 $ aux hôpitaux qui traitent les patients atteints

Afin de soutenir les intervenants du système de santé dans le traitement des patients atteints de la COVID-19 au Québec, Énergie Valero fait un don total de 100 000 $ aux fondations des quatre établissements désignés, à Montréal et à Québec.

Le coronavirus provoque la fermeture de plusieurs commerces lévisiens

La crise provoquée par l'arrivée de la COVID-19 dans la province a provoqué de nouvelles fermetures temporaires de commerces à Lévis.

Desjardins annonce de nouvelles mesures pour soutenir ses membres et la collectivité

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, jeudi, qu'elle a mis ou mettra en place pour soutenir ses jeunes clients, ses membres et la société québécoise face à la crise de la COVID-19.

Coronavirus : la raffinerie Jean-Gaulin met en place des mesures pour maintenir sa production

La raffinerie Jean-Gaulin d'Énergie Valero, située à Lévis, a fait savoir, le 17 mars, qu'elle a mis en place une série de mesures pour lui permettre de maintenir sa production et ainsi assurer la sécurité énergétique dans le contexte de la COVID-19. « »

COVID-19 : une distillerie qui veut faire une différence

Comme d'autres microdistilleries au Québec, la Distillerie des Appalaches participe aux efforts d'entreprises québécoises afin de produit des équipements sanitaires. Grâce à ses installations de Lauzon, la microdistillerie lévisienne a entamé la production de gel désinfectant.

COVID-19 : Postes Canada met en place des mesures

Postes Canada a annoncé, le 23 mars, son plan d'action afin de freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Coronavirus : les Galeries Chagnon modifient leurs heures d'ouverture

Sur sa page Facebook, les Galeries Chagnon ont annoncé qu'ils modifiaient les heures d'ouverture du centre commercial, dès aujourd'hui, à titre de mesure pour freiner la propagation de la COVID-19, tout comme d'autres centres commerciaux à travers la province.

Coronavirus : Desjardins favorisera la prestation des services à distance

À compter de mercredi, le Mouvement Desjardins laissera accessibles à ses membres et clients 349 points de services répartis sur l'ensemble du territoire du Québec et de l'Ontario sur les 872 normalement ouverts.

La crise frappe durement les entreprises lévisiennes

Lors de sa conférence de presse pour annoncer la mise en place de nouvelles mesures pour assurer le respect des consignes gouvernementales, la Ville de Lévis a également dévoilé les résultats de son premier sondage effectué auprès des entreprises lévisiennes. L'exercice, mené en collaboration avec la Chambre de commerce de Lévis (CCL), a confirmé que la crise du coronavirus affecte durement l'écon...

Sophie Brochu nommée PDG d'Hydro-Québec

Originaire de Saint-Henri et ancienne élève du Collège de Lévis, la femme d'affaires Sophie Brochu a été nommée, le 1er avril, présidente-directrice générale d'Hydro-Québec par le gouvernement du Québec, qui a suivi la recommandation du conseil d'administration de la société d'État.