CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, jeudi, qu'elle a mis ou mettra en place pour soutenir ses jeunes clients, ses membres et la société québécoise face à la crise de la COVID-19.

«Puisque l'isolement créé par la situation actuelle pourrait amener une détresse psychologique chez certains jeunes», Desjardins met à la disposition de ses membres de 30 ans et moins une assistance psychologique par téléphone. De la même façon, pendant cette période, ils pourront bénéficier d'une assistance juridique.

La coopérative financière a aussi annoncé qu'elle va remettre une contribution de 210 000 $ aux services d'aide Jeunesse, J'écoute/Kids Help Phone et Alloprof pour les aider à maintenir leurs activités et à faire face au volume d'appels additionnels qu'ils reçoivent.

Également, la Fondation Desjardins a pris la décision de bonifier de 500 000 $ son programme de bourses d'études, le portant à 1,8 M$. Les candidatures à l'obtention d'une bourse d'études doivent être présentées d'ici le 15 avril au www.fondationdesjardins.com/bourses.

«Tout le monde est touché de près ou de loin par la COVID-19 et, pour Desjardins, toute la population est importante. De nombreux jeunes se retrouvent eux aussi dans une situation précaire actuellement. Leurs études sont interrompues, ils sont isolés de leurs amis, certains vivent une anxiété élevée, leurs projets sont reportés, voire compromis. S'engager pour la jeunesse, c'est être là quand ça compte et c'est ce que nous confirmons avec les mesures que nous annonçons aujourd'hui», a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Mesures pour les membres

En plus de ces mesures d'aide pour les membres et clients âgés de 18 à 30 ans, Desjardins a bonifié ses mesures d'allègement destinées à l'ensemble de sa clientèle Particuliers, incluant les jeunes. Il sera également possible de remplir une demande de report de paiement de façon autonome puisqu'un formulaire est rendu disponible progressivement depuis le 30 mars au www.desjardins.com/covid-19/allegements-particuliers/.

«Souhaitant accompagner ceux qui sont les plus durement touchés par la situation liée à la COVID-19», le Mouvement Desjardins a aussi annoncé la création d' un prêt d'une durée maximale de 12 mois pouvant aller jusqu'à 3 000 $ et offrant un taux d'intérêt avantageux à 4,97 % dès la semaine prochaine. Les membres qui s'en prévaudraient auront la possibilité de le rembourser en totalité à son échéance ou de le convertir en un prêt traditionnel.

Notons que ce prêt est sujet à une analyse au cas par cas par un conseiller «afin de trouver la solution la plus appropriée selon la situation financière des membres qui en feraient la demande». Desjardins a précisé qu'il s'agissait «d'une mesure complémentaire» aux autres mesures d'allègement que la coopérative financière offre.

Aussi, à compter du 8 avril, Desjardins consentira automatiquement un taux d'intérêt annuel préférentiel temporaire de 10,9 % pour tous les membres et clients détenteurs de cartes de crédit aux Particuliers qui obtiendront un report de paiement sur un produit de financement.

«Desjardins a été la première institution financière à mettre en place de nombreuses mesures d'allègement pour ses membres et clients Particuliers et Entreprises touchés par la COVID-19. Nous continuons de le faire en annonçant des mesures additionnelles telles qu'un prêt de dernier recours, ou la possibilité de voir le taux d'intérêt de sa carte de crédit réduit de façon temporaire», a souligné M. Cormier.

De généreux dons

De plus, le Mouvement Desjardins a annoncé qu'il remet des dons totalisant 475 000 $ à Centraide/United Way Canada, la Croix-Rouge canadienne, les Banques alimentaires du Québec et Feed Ontario.

Enfin, «sensible aux enjeux que rencontre le Québec face à une possible pénurie de matériel comme des masques de protection», Desjardins a récemment fait don de 20 000 masques N95 et de 40 000 masques de protection au gouvernement.

Il s'agit de masques que Desjardins avait en sa possession et qu'il a décidé de remettre afin qu'ils puissent être utilisés par le personnel de la santé, quotidiennement confronté au virus de la COVID-19. Desjardins avait fait l'acquisition de ce matériel il y a quelques mois, à la suite de la révision de son plan de continuité des affaires en cas de pandémie.

Les plus lus

Des cinémas dans la tourmente de la COVID-19

Fermés depuis le 15 mars à cause de la pandémie de la COVID-19, comme les autres lieux de rassemblement tels que les bars ou les salles de spectacle, les salles obscures pourraient faire partie des derniers lieux à rouvrir selon le plan de déconfinement du gouvernement. Directeur des cinémas Lido et des Chutes à Lévis, Sylvain Gilbert se retrouve dans une situation intenable.

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Un retour aux affairesqui se déroule bien

La réouverture des commerces de détail, autorisée par le gouvernement provincial le 4 mai, a été reçue comme une bouffée d’air frais par le milieu entrepreneurial lévisien. Et jusqu’à maintenant, la reprise des activités commerciales se déroulent bien selon divers intervenants interrogés par le Journal.

Agriculture : Sollio s'attend à un programme d'aide «mieux adapté à la réalité»

Si Sollio Groupe Coopératif est heureux «du premier pas» de 252 M$ consenti par Ottawa afin d'aider le secteur agroalimentaire face à la crise de la COVID-19, il estime toutefois que le gouvernement fédéral doit en faire davantage afin de limiter «les multiples impacts» pour cette industrie.