Medway débutera la phase 2 du Complexe Santé Lévis-Les Rivières l'automne prochain, un investissement de 10 M$. En médaillon : Yan Boudreau, président de Medway. CRÉDITS : COURTOISIE

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Le gestionnaire de cliniques médicales et promoteur immobilier Medway investit 10 M$ pour agrandir de 30 000 pieds carrés le Complexe Santé Lévis-Les Rivières. Un second bâtiment verra le jour, qui pourrait accueillir une trentaine de spécialistes, tels que des ophtalmologues, des cardiologues, des ORL, etc.

Ces locaux permettront aux praticiens de «rencontrer leurs patients lors de consultations à l’extérieur de l’hôpital», explique Yan Boudreau, président de Medway, qui rappelle que les plateaux de pratique hospitaliers ont vocation à être utilisés d’abord pour les interventions.

Le nouvel édifice de quatre étages se composera de deux étages à vocation médicale et deux étages de stationnement. La construction démarrera l’automne prochain et la livraison est prévue à l’automne 2021.

La proximité des ponts a été stratégiquement choisie par le groupe puisque «beaucoup de spécialistes habitent Québec», souligne Yan Boudreau, pour expliquer la localisation à Saint-Nicolas.

L'édifice de la Clinique médicale Lévis-Métro change de propriétaire

Un processus d’acquisition est en cours entre l’actuel propriétaire de la bâtisse de la Clinique médicale Lévis-Métro, le groupe AMT, et Medway. La transaction devrait être officialisée en juin. Si son montant n’a pas été dévoilé par le président du groupe, Yan Boudreau assure que la somme dépasse les 10 M$.

«Nous voulons consolider nos emplacements. Il s’agit de notre quatrième édifice à vocation médicale à Lévis et nous sommes spécialisés dans ce type de bâtiment», rappelle-t-il. Sans oublier qu’avec plus de trente médecins de famille, c’est «la plus grosse clinique» sur le territoire de la ville.

Medway prévoit ensuite travailler avec les médecins et les radiologues afin «d’apporter des nouveautés, de rendre le bâtiment et les services encore plus optimaux et d’être à l’avant-garde».

À la tête d’un total de sept complexes santé en activité ou en construction dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, l’entreprise lévisienne poursuit son développement sur la Rive-Nord avec l’acquisition du Complexe Santé Pierre-Bertrand, pour 5 M$, ainsi que la construction d’un complexe de santé à Pont-Rouge, projet qui s’élève à 16 M$. 

Ces deux prochaines années, Medway investira plus de 100 M$ dans la grande région de Québec.


Les plus lus

Des cinémas dans la tourmente de la COVID-19

Fermés depuis le 15 mars à cause de la pandémie de la COVID-19, comme les autres lieux de rassemblement tels que les bars ou les salles de spectacle, les salles obscures pourraient faire partie des derniers lieux à rouvrir selon le plan de déconfinement du gouvernement. Directeur des cinémas Lido et des Chutes à Lévis, Sylvain Gilbert se retrouve dans une situation intenable.

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Des écoles de conduite veulent rouvrir

Les écoles de conduite du Québec sont fermées depuis le 13 mars. Le 31 mai dernier, le réseau d'écoles de conduite Tecnic a demandé leur réouverture et a proposé des mesures de salubrité au gouvernement provincial.

Un retour aux affairesqui se déroule bien

La réouverture des commerces de détail, autorisée par le gouvernement provincial le 4 mai, a été reçue comme une bouffée d’air frais par le milieu entrepreneurial lévisien. Et jusqu’à maintenant, la reprise des activités commerciales se déroulent bien selon divers intervenants interrogés par le Journal.