CRÉDIT : COURTOISIE - COSMOS CAFÉ LÉVIS

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

«En 12 années d'opération, nous avons eu beaucoup de plaisir et étions fiers de vous compter parmi nos employés, mais c'est aujourd'hui qu'on vous annonce que l'aventure Cosmos Lévis devrait prendre fin. Les dernières années ont été difficiles au niveau de la santé financière du restaurant. La crise actuelle entraînée par la COVID a fait vraiment mal aux espoirs qui nous restaient de parvenir à redresser la barre», a écrit Louis McNeil, copropriétaire des restaurants Cosmos, dans une lettre adressée aux employés de l'établissement lévisien.

Mercredi, en entrevue avec le Journal, Louis McNeil a précisé que la situation du restaurant s'améliorait avant qu'éclate la crise de la COVID-19. Toutefois, la fermeture obligatoire de trois mois afin de respecter les consignes de la Santé publique a mis fin à cette erre d'aller.

Les associés des restaurants Cosmos ont alors décidé d'explorer l'option de la vente des actifs de l'établissement lévisien pour pouvoir maintenir les activités des autres établissements situés à Québec de la chaîne. Depuis le 15 juin, date où les restaurants au Québec ont pu rouvrir leurs portes, les succursales Sainte-Foy et Lebourgneuf ont rouvert leurs portes.

«Si j'avais suivi mon coeur, nous n'aurions pas vendu la succursale de Lévis, mais rationnellement, c'était la décision à prendre. La COVID-19 nous a vraiment fait mal et nous avons reçu cette proposition pour le restaurant de Lévis. Notre objectif, c'est de maintenir nos activités à Québec et nous sommes en train de solidifier nos liquidités. Nous avons reçu des aides gouvernementales, notamment la Subvention salariale d'urgence, mais ces mesures prendront bientôt fin», a expliqué M. McNeil.

Un autre restaurant remplacera le Cosmos

Le processus de vente est toujours en cours. Les associés du Cosmos ont accepté lundi l'offre d'achat du promoteur intéressé par les actifs du restaurant, soit le condo commercial où il était situé ainsi que le fonds du commerce. En raison de la signature d'une clause de confidentialité. Lous McNeil n'a pu indiquer au Journal quelle entreprise avait acquis l'établissement.

Toutefois, dans la lettre qu'il a transmise aux employés, il a dévoilé que le nouveau propriétaire avait l'intention d'exploiter un restaurant dans ce local.

Quant aux employés du restaurant, certains cuisiniers ont été transférés dans d'autres restaurants Cosmos. Selon des vérifications faites par Louis McNeil, la majorité des employés du restaurant lévisien se sont déjà retrouvé un autre emploi.

«(Le nouveau propriétaire) aura d'ailleurs en main vos coordonnées pour vous contacter lors de la relance du nouveau restaurant. Soyez assurés que tout le monde sera payé : 4 %, vacances cumulées. Au nom de mes associés et en mon nom personnel, nous vous remercions de tout coeur pour votre implication dans cette aventure», a conclu M. McNeil, dans sa missive envoyée aux employés de l'établissement lévisien.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Une Tite frette à Saint-Romuald

Une boutique spécialisée en bières de microbrasserie a ouvert ses portes à Saint-Romuald, le 22 mai dernier.

Importante transaction dans le milieu des résidences pour aînés

Jérôme Poulin, le président-directeur général des Résidences du Précieux Sang, a annoncé, le 1er juin, que cet établissement a fait l’acquisition de la Résidence Le St-Laurent-Lévis (sur la photo), qui appartenait depuis 2004 au Groupe Patrimoine.

Une entreprise spécialisée en intelligence artificielle au Dataparc de Lévis

Un premier bâtiment dédié à l’intelligence artificielle de la compagnie SmartMill sera construit dans les prochains mois au Dataparc, situé dans le parc industriel Bernières. Développement économique Lévis (DEL) a octroyé 200 000 $ en prêt conventionnel pour réaliser le projet évalué à 5,5M $.

Deux jeunes entrepreneurs lancent leur entreprise technologique

Deux Lévisiens de 16 ans, Jacob Thiboutot-Calderon et Alexis St-Pierre, ont créé leur propre entreprise d’ingénierie technologique, Lumina Labs Inc. Le commerce, incorporé depuis 2020, vendra des produits connectés et conçus de toutes pièces par les deux jeunes.

COVID-19 : la CNESST ajuste les mesures sanitaires en milieux de travail

Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a annoncé, le 7 juin, qu'elle entreprend des ajustements progressifs des mesures de prévention dans les milieux de travail afin de freiner la propagation du coronavirus.

Un jeune Lévisien lance sa compagnie de vêtements

Samuel Turgeon, finissant à l’école secondaire Pointe-Lévy, a décidé de se lancer en affaires durant cette année de pandémie en créant sa propre compagnie de vêtements qui offre aussi un service de photographie. Le jeune lévisien a mis en place son projet en novembre 2020 pendant le confinement.

Les trois Chefs s’attaquent au marché montréalais

Après s’être bien implantés dans la grande région de Québec au cours des dernières années, Les trois Chefs poursuivront leur conquête du marché provincial. Pour ce faire, l’entreprise familiale lévisienne ouvrira le 2 juillet prochain une succursale à Brossard, la première du groupe dans la région montréalaise.

Valérie Garneau obtient le titre de citoyenne d’honneur de Lévis

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a remis la Médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis à Valérie Garneau, directrice aux finances du Groupe Garneau thanatologue, lors d’une cérémonie tenu au Complexe Blais, Gilbert & Turgeon, le 17 juin dernier.

Énergir veut doubler sa conduite entre Saint-Flavien et Lévis

L’entreprise Énergir est actuellement devant la Régie de l’énergie afin d’obtenir l’autorisation qui lui permettra de concrétiser un projet de 49,3 M$ dans la région. L’entreprise souhaite doubler sa conduite liant le site d’entreposage d’Intragaz, de Saint-Flavien dans Lotbinière, à son poste de livraison de Saint-Nicolas.