En offrant des services aucunement liés à l’événementiel, le Groupe Satir Productions et ses trois associés, Hugo Aubin-Nadeau, Marc-Antoine Simard et Jimmy Bégin, ont pu passer à travers la tempête causée par la pandémie.� CRÉDIT : COURTOISIE

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Avant le 12 mars 2020, le Groupe Satir Productions avait le vent dans les voiles. Seulement l’an dernier, l’entreprise lévisienne avait réalisé quelque 1 280 événements à travers la province, allant des congrès et des galas aux soirées des Fêtes. Dans la région, la firme fondée il y a 10 ans est notamment connue pour son travail lors des éditions de Hit The Floor et lors d’événements de la Chambre de commerce de Lévis. 

Toutefois, lorsque le Québec a dû se mettre sur pause, le vent s’est vite transformé en tempête à laquelle ont dû faire face les trois associés derrière le Groupe Satir Productions, Hugo Aubin-Nadeau, Marc-Antoine Simard et Jimmy Bégin. 

«Le 11 mars, nous avions notre rencontre hebdomadaire pour travailler sur notre plus grosse période de l’année, qui a lieu de la mi-mars à la mi-juillet. Nous avions une grosse année en vue. Après l’annonce du 12 mars, où le premier ministre a annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de 250 personnes, le téléphone n’a pas arrêté de sonner pour des annulations et ça s’est poursuivi avec la gradation des mesures de confinement», s’est rappelé M. Aubin-Nadeau, le directeur des ventes de l’entreprise.

Rapidement, faute de contrat, le Groupe Satir Productions a dû mettre à pied temporairement la dizaine de salariés qui oeuvraient à temps plein pour la firme. Ironie de l’histoire, avant les annonces gouvernementales de mars, l’entreprise était à la recherche de trois nouveaux employés dans un contexte de plein emploi.

Des idées originales pour avoir du travail

Lors de cette pause non prévue de trois semaines, les dirigeants de l’entreprise lévisienne se sont alors creusés les méninges pour trouver de nouvelles opportunités d’affaires. Disposant d’une flotte de véhicules afin de transporter les équipements techniques nécessaires pour la production d’événements, les associés derrière la firme de Saint-Nicolas ont alors eu l’idée d’offrir leurs services à des clients pour effectuer de la livraison.

Vu l’explosion de la demande pour ce type de service, le Groupe Satir Productions a rapidement obtenu des contrats. Grâce à ces derniers, la firme a pu rappeler au boulot l’ensemble de ces salariés. Avec ces véhicules, l’entreprise a ainsi pu effectuer des livraisons de pneus pour un grossiste de Montmagny, d’épiceries pour des supermarchés IGA de la région ainsi que de colis en sous-traitance.

Également, avec le déconfinement progressif, les investissements consentis au cours des dernières années afin de créer une entreprise en solutions d’affichage ainsi qu’un studio dans les locaux du Groupe Satir Productions à Saint-Nicolas se sont avérés un choix payant. Grâce au studio, l’entreprise peut notamment faire des captations pour divers clients, comme des organismes qui veulent tenir virtuellement leur assemblée générale, des entrepreneurs qui ont un mot de bienvenue à prononcer ou des artistes qui veulent offrir une prestation.

«On était en mode survie et nous avons fait le tour de nos clients et de nos contacts pour trouver du boulot. [...] On garde espoir que nous pourrons travailler sur des événements, comme auparavant, cet automne et nous espérons que nos clients seront au rendez-vous. Notre plus grande fierté, c’est d’avoir pu conserver l’expertise de nos employés. Ça bouge beaucoup dans le domaine événementiel et nos gens sont heureux d’être actifs de nouveau», a conclu Hugo Aubin-Nadeau.

Les plus lus

Passionné de mode, un élève du secondaire crée sa marque

Élève de secondaire 5 à l’École Pointe-Lévy, Mathys Grégoire a créé sa marque de vêtements dans le cadre du projet personnel qu’il avait à réaliser. Motivé par sa passion pour la mode, il a imaginé Ghostmrch, des vêtements qui lui ressemblent.

Les syndicats de la Davie réclament le contrat du Diefenbaker

Le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN et les trois syndicats affiliés à ce syndicat représentant les travailleurs du chantier, les employés de sécurité et les employés de bureau de la Davie ont fait une sortie, le 18 décembre, pour demander à Ottawa de passer de la parole aux actes dans le dossier de la construction du brise-glace polaire Diefenbaker. À quelques jours du cong...

La fermeture du Korvette de Bienville devancée

La fermeture du magasin Korvette de Place Mont-Marie, dans le secteur Bienville, qui avait été annoncée antérieurement est devancée en date du 24 décembre. La chaîne québécoise en a fait l'annonce le 18 décembre.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une industrie qui doit continuer de se réinventer

Devant composer de nouveau avec des restrictions strictes pour freiner la propagation de la COVID-19, l’industrie québécoise des services funéraires a dû une nouvelle fois s’adapter à de nouvelles exigences. C’est notamment le cas du Groupe Garneau, une entreprise lévisienne œuvrant dans ce domaine qui a mis en place diverses initiatives pour faciliter le deuil des familles tout en respectant les...

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.

COVID-19 : Québec assouplit ses mesures d’aide aux entreprises

Comme annoncé le 15 décembre, les entreprises jugées non essentielles devront fermer leurs portes du 25 décembre au 10 janvier prochain. Afin de les soutenir financièrement, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a fait savoir que les mesures d’aides seront assouplies, le 16 décembre dernier.