Le commandant Michael Woods et Franklin Orego, le directeur du programme des frégates chez Chantier Davie Canada, ont signé un document officialisant le transfert du NCSM St John’s à l’entreprise lévisienne pour la durée des travaux demandés.

C’est en présence de plusieurs dignitaires, dont le président du Conseil du trésor du Canada, Jean-Yves Duclos, et l’ancien premier ministre du Québec, Lucien Bouchard, que Chantier Davie Canada a donné le coup d’envoi officiel des travaux de maintenance et de modernisation à long terme des frégates de classe Halifax de la Marine royale canadienne, le 11 août.

«Aujourd’hui marque une étape importante dans l’aventure de Chantier Davie qui dure depuis près de 200 ans. Nous sommes très fiers d’avoir redonné ces lettres de noblesse à ce géant québécois et nous allons nous assurer que Davie conserve cette position au cours des prochaines années. […] Chantier Davie, nos employés et nos fournisseurs sont tous fiers de ce partenariat avec le Canada pour les 20 prochaines années. Nous maintiendrons ces navires aux normes les plus élevées, puisqu'ils effectuent des tâches navales essentielles, tant sur le plan national qu'international», s’est d’emblée réjoui James Davies, président et chef de la direction de Chantier Davie Canada.

Depuis quelques semaines, le chantier maritime lévisien accueille dans ses installations le NCSM St John’s, l’une des frégates de classe Halifax qui sera mise à niveau par Davie. Rappelons qu’il y a un an, Ottawa octroyait des contrats d’une valeur de 1 G$ à des chantiers navals canadiens pour la maintenance et la modernisation à long terme de ces navires de guerre.

Pour sa part, Chantier Davie a obtenu un contrat d’une valeur de 500 M$ dans le cadre de ce projet. Pendant cinq ans, l’entreprise lévisienne devra effectuer diverses réparations sur trois frégates de classe Halifax, le NCSM St John’s, le NCSM Fredericton et le NCSM Toronto.

Notons toutefois que les contrats octroyés par le gouvernement fédéral pour la mise à niveau des frégates de classe Halifax contiennent des clauses de rendement. Ainsi, si Davie répond notamment aux attentes d’Ottawa, le chantier maritime de Lauzon pourrait obtenir de nouveaux de contrats de réfection. Au final, la valeur des contrats réalisés par Davie dans le cadre de la cure de rajeunissement pourrait atteindre près de 2 G$ et s’étendre sur 20 ans. 

Ainsi, si Davie répond notamment aux attentes d’Ottawa, le chantier maritime de Lauzon pourrait obtenir de nouveaux de contrats de réfection. Au final, la valeur des contrats réalisés par Davie dans le cadre de la cure de rajeunissement pourrait atteindre près de 2 G$ et s’étendre sur 20 ans.

Mais déjà, les retombées sont très positives pour l’entreprise lévisienne. Au cours des douze derniers mois, des modernisations des installations ont été menées à bien à la pointe ouest du chantier ainsi que dans la cale sèche Lorne, dans le but de fournir un lieu de maintenance à long terme à la flotte de combat de surface du Canada et à son personnel naval de soutien.

De plus, 400 emplois ont été maintenus ou créés grâce à l’obtention de ce contrat fédéral. À titre indicatif, plus de 500 personnes travaillent actuellement pour le chantier maritime de Lauzon. Au cours des prochains années, Davie espère «arriver à un plateau» de 1 200 à 1 300 travailleurs grâce à l’obtention d’autres contrats fédéraux, le chantier devant bientôt devenir le troisième chantier naval reconnu par Ottawa dans le cadre de sa Stratégie nationale de construction navale.

Des élus heureux

Vu l’importance des retombées pour l’entreprise, plusieurs élus n’ont pas caché leur sourire lorsqu’ils ont été invités à prendre la parole.

«Nous sommes très fiers du rôle que nos travailleurs et travailleuses jouent dans le maintien des capacités opérationnelles des navires militaires du pays. Le gouvernement canadien est privilégié et très heureux d’investir plus de 7 G$ pour trois chantiers maritimes au pays, dont 2 G$ (contrat des frégates), ce qui en fait le contrat le plus important jamais accordé par le gouvernement canadien à Davie», a souligné Jean-Yves Duclos.

D’autres politiciens ont aussi salué les retombées positives que le contrat apportera dans l’économie régionale et provinciale. «Le chantier est une institution à Lévis et a façonné le quartier Lauzon. Nous sommes heureux de la création de 400 emplois en sol lévisien, sans compter ceux qui le seront chez les fournisseurs de l’entreprise présents partout dans la province. C’est une excellente nouvelle pour le Québec et le Canada. Ce contrat fera toute la différence afin d’assurer la pérennité de ce joyau industriel», a déclaré Guy Dumoulin, le maire suppléant de Lévis.

«Grâce aux efforts de la direction, des travailleurs et des fournisseurs de Davie, on reconnaît enfin le rôle crucial que ce chantier peut jouer pour la construction navale au pays et assurer notre souveraineté nationale», a ajouté quant à lui Steven Blaney, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Ouvert ou fermé lors de la fête du Travail?

Plusieurs Québécois ne travailleront pas lundi en raison du congé férié de la fête du Travail. Voici un aide-mémoire afin de savoir quels commerces sont ouverts ou fermés le 7 septembre.

Boom des ventes et constructions immobilières dans la région

Selon les données de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) et de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), le marché immobilier et les mises en chantier d’habitations en Chaudière-Appalaches sont à la hausse depuis 2020.

4,2 M$ en ristournes à la Caisse Desjardins de Lévis

La Caisse Desjardins de Lévis a tenu sa première assemblée générale extraordinaire en mode virtuel, le 17 août dernier. Ainsi, les membres ont accepté le projet de partage et 4 290 572 $ seront retournés aux membres de la Caisse et à la collectivité.

Les entrepreneurs de la région honorés virtuellement

La 19e édition du Gala des Pléiades – Prix d’excellence a été un événement qui marquera la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et les entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches comme elle s’est tenue virtuellement, le 17 septembre dernier. L’événement qui a pour but de souligner les succès entrepreneuriaux des entreprises du territoire a réuni plus de 1 000 acteurs du milieu socio-économique de la Ch...

Transit triple la grosseur des installations de son siège social

L’entreprise lévisienne Pièces d’auto Transit a démarré un chantier d’agrandissement de son siège social situé à Lévis en juin dernier. Ces travaux, qui représentent un investissement de 18 M$, devraient se conclure le 15 décembre prochain.

Le Bunker de la science se tourne vers le virtuel

Le Bunker de la science, qui offre des immersions scientifiques à ses clients et se spécialise dans la communication de la science, a choisi de se tourner vers des ateliers virtuels pour ses groupes scolaires en raison du contexte pandémique.

Entrepôts Modulo : une nouvelle entreprise d’entreposage

La nouvelle entreprise d’entreposage Entrepôts Modulo située à Saint-Jean-Chrysostome a ouvert ses portes, le 8 septembre dernier. L’entreprise se spécialise dans la location d’espaces d’entreposage, de bureaux et de salles de réunion ainsi que dans les fournitures d’emballage.

La Ruche s’installe en Chaudière-Appalaches

La plateforme de financement participatif La Ruche, propulsée par le Mouvement Desjardins, a inauguré sa présence dans la région de la Chaudière-Appalaches, le 9 septembre dernier. La Ruche s’est alliée à 41 entrepreneurs ambassadeurs de la région pour l’occasion.

Célébrations pour marquer la fin d’importants travaux

Le IGA Famille Buteau, situé au 1234, rue du Pont à Saint-Lambert-de-Lauzon, a agrandi la surface de son supermarché pour se transformer en IGA extra. Plus d’une vingtaine d’emplois ont été créés dans la municipalité. L’entreprise compte maintenant plus de 150 employés. La nouvelle épicerie revampée a été inaugurée à la mi-août.