Selon Marie-Josée Morency, les entrepreneurs de la région auront besoin de soutien moral pour passer au travers de la deuxième vague de la COVID-19. CRÉDIT : ARCHIVES

Depuis que Lévis est au palier d’alerte rouge, une deuxième vague de fermetures temporaires a été demandée par la Santé publique. Une situation qui inquiète particulièrement Marie-Josée Morency, vice-président exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL).

«Les entrepreneurs et les employés vivent aussi avec d’autres problématiques et la situation amène une grosse pression sur leurs épaules. Ce qui m’inquiète le plus, c’est la santé mentale de nos entrepreneurs et des employés», explique d’emblée Marie-Josée Morency. 

Après un bel été déconfiné où plusieurs ont pu profiter du beau temps et de la joie de pouvoir recevoir des clients, tout a changé quand le gouvernement a du jour au lendemain annoncé que la Chaudière-Appalaches passait en zone rouge. «On ne pensait pas que cette deuxième vague et les mesures reviendraient aussi rapidement et abruptement. Je pense que ça a pris au dépourvu plusieurs personnes et que le gouvernement a aussi été surpris», met-elle en lumière.

Pour la représentante de la CCL, son «cheval de bataille» durant cette période de fermetures sera la santé mentale qui risque grandement d’être encore plus fragilisée. «Il faut sensibiliser les gens à la santé mentale. On veut éviter le pire, mais les chiffres parlent d’eux-mêmes et on ne veut pas ça. C’est pourquoi il faut offrir de l’accompagnement, être présent et ne pas avoir peur d’en parler.»

Se préparer au pire

La situation actuelle laisse planer un climat d’incertitude ainsi qu’un impact au niveau des ressources humaines puisque le taux d’absentéisme ne cesse d’augmenter en raison de la COVID-19 et des mesures sanitaires. «Les entrepreneurs se préparent au pire, car ils ne croient pas qu’on va rouvrir le 28 octobre comme prévu. C’est certain qu’il va y avoir des fermetures de commerces, même avec les aides qui sont offertes (par les gouvernements), on pelte un peu par en avant. C’est sûr qu’il va y avoir des impacts», croit Marie-Josée Morency.

Malgré toutes les aides et le bon vouloir du gouvernement, certaines fermetures définitives ne pourront malheureusement pas être évitées. Cependant, les citoyens ont un rôle à jouer dans cette équation, rapporte la directrice générale de la CCL. 

«Il faut suivre les règles parce qu’on a un impact économique et social sur la situation. Quand le social et l’économique ne vont plus, rien ne va. Je suis vraiment inquiète de la santé mentale des entrepreneurs, ce n’est pas facile de garder tout le monde ensemble et positif parce qu’on vit tous des choses différentes chacun de notre côté. Le niveau de stress est très élevé et personne ne le gère de la même façon.»

De plus, la CCL a tenu à saluer la mise en place du programme Solidarité communautaire Lévis qui soutient les organismes communautaires du territoire pour le fonctionnement de leurs services ou de leurs projets visant à réduire la détresse psychologique. Marie-Josée Morency affirme que ce genre de programme et l’appui des citoyens seront primordiaux pour la santé des entrepreneurs.
«Les entrepreneurs ont besoin de savoir que les citoyens de leur ville sont derrière eux et les supportent. Encourager local, c’est super important plus que jamais.»

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une Baraque à bières à Lévis

La Baraque à bières de Lévis a ouvert ses portes aux clients le 23 juin dernier, au 70, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...

Un jeune entrepreneur «capable de suivre»

À 19 ans, Jacob Leclerc fait déjà partie du monde des affaires depuis maintenant près d’un an. Représentant aux ventes pour une compagnie d’outillage à temps plein, étudiant en administration des affaires et employeur en gestion immobilière à temps partiel, rien n’arrête ce jeune entrepreneur de réaliser ses rêves.