CRÉDIT : BIGSTOCK

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 16 octobre, une compensation financière aux entreprises du secteur de la vente d'alcool pour consommation sur place. C'est la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, et Eric Girard, ministre des Finances, qui en ont fait l'annonce aujourd'hui.

Cette nouvelle mesure d'aide vise les entrepreneurs titulaires d'un permis autorisant la vente d'alcool pour consommation sur place, dont :

- les bars;

- les restaurants et les clubs;

- les détenteurs d'une licence d'appareils de loterie vidéo liée à l'exploitation d'un bar;

- certains titulaires d'un permis de fabricant de boissons alcooliques, comme les producteurs artisans de boissons alcooliques ou de bière;

- les brasseurs.

Ces permis et licences sont délivrés par la Régie des alcools, des courses et des jeux. L'aide accordée réduira directement la facture des droits annuels à acquitter pour l'exploitation du permis d'un montant équivalant à quatre mois.

Les factures pour le présent exercice financier 2020-2021, qui seront transmises par la Régie dans les prochaines semaines, représenteront une compensation financière évaluée à 5,3 M$. Rappelons que, depuis le 18 mars, la Régie n'a transmis aucun avis de paiement des droits annuels, conformément à un décret adopté par le gouvernement. Le paiement des droits pourra être effectué dans les 60 jours de la date d'envoi de l'avis.

«Nous sommes bien au fait de la grande participation des entrepreneurs à l'effort collectif visant à protéger la population dans le contexte de l'état d'urgence sanitaire. Les derniers mois ont été très difficiles pour eux. C'est pourquoi votre gouvernement investit 5,3 M$ pour soutenir davantage le secteur de la restauration et des bars, particulièrement touchés par les répercussions de la COVID-19, notamment en réduisant leurs frais d'exploitation annuels. Nous sommes à l'écoute de cette industrie et tentons le mieux possible de les aider», a conclu Geneviève Guilbault.

Les plus lus

Une situation difficile pour les entrepreneurs

Depuis qu’une partie de la Chaudière-Appalaches est passée au palier d’alerte rouge, plusieurs mesures ont été mises en place, dont la fermeture de certains commerces et établissements de la région. Cette situation est de plus en plus difficile à vivre pour les entrepreneurs concernés.

Une école de conduite 100 % électrique à Lévis

Toute la flotte de la première succursale lévisienne de Vachon École de conduite supérieure, qui vient d’ouvrir ses portes sur la rue Fortier, est électrique. Une première au Québec. Depuis trois ans, l’entreprise beauceronne a pris le virage pour remplacer les voitures à essence.

Des producteurs avec le vent dans les voiles

Si l’année 2020 a été difficile pour plusieurs entrepreneurs de la région, les derniers mois ont été fort occupés pour les propriétaires de Camerises Saint-Philippe, Denis Carrier et Nancy Jacques. En plus de permettre de nouveau l’autocueillette du cousin du bleuet et la vente de produits transformés à partir de la camerise, l’entreprise de Saint-Anselme s’est aussi lancée dans la production d’al...

La ristourne de Desjardins bientôt versée

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

Boom des ventes et constructions immobilières dans la région

Selon les données de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) et de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), le marché immobilier et les mises en chantier d’habitations en Chaudière-Appalaches sont à la hausse depuis 2020.

La ristourne de Desjardins bientôt versée

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

Une santé mentale fragilisée chez les entrepreneurs

Depuis que Lévis est au palier d’alerte rouge, une deuxième vague de fermetures temporaires a été demandée par la Santé publique. Une situation qui inquiète particulièrement Marie-Josée Morency, vice-président exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL).

Lettre d'opinion - Les cinémas ne doivent pas servir de bouc émissaire

Monsieur le Premier Ministre, c’est avec stupeur et consternation que nous avons appris lundi que votre gouvernement a décidé de fermer les salles de spectacle, les musées et les cinémas pendant 28 jours dans les zones rouges. Cela signifie qu’environ cinq millions de Québécoises et de Québécois seront privés de ces lieux culturels, qui se sont pourtant avérés sécuritaires. cteur.

Une dernière année marquée par la COVID-19 à la CCL

C’est le 30 septembre que la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale annuelle (AGA), en mode hybride. La rencontre a permis aux dirigeants de l’organisme représentant les entreprises de la région de dresser le bilan de l’année 2019-2020, marquée par les impacts économiques de la crise sanitaire.

Le marché immobilier continue de bouillonner

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a publié, le 7 octobre, les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.