CRÉDIT : DAVID TOMASETI - UNSPLASH

Devant composer de nouveau avec des restrictions strictes pour freiner la propagation de la COVID-19, l’industrie québécoise des services funéraires a dû une nouvelle fois s’adapter à de nouvelles exigences. C’est notamment le cas du Groupe Garneau, une entreprise lévisienne œuvrant dans ce domaine qui a mis en place diverses initiatives pour faciliter le deuil des familles tout en respectant les mesures sanitaires.

C’est grâce à la technologique que le Groupe Garneau peut éviter un irritant pour plusieurs familles endeuillées tout en respectant les directives de la Santé publique. Puisque la Chaudière-Appalaches est toujours en zone rouge, seulement 25 personnes peuvent être présentes à une cérémonie de funérailles à l’église. Ainsi, pour permettre à tous les proches du défunt d’assister à cet événement, l’entreprise lévisienne offre depuis peu la possibilité aux familles de webdiffuser en différé ou en direct la cérémonie.

«Si dans certaines familles, c’est possible de respecter cette limite de personnes, dans d’autres, particulièrement en milieu rural avec les familles nombreuses, c’est très difficile. Pour vous donner une idée, les membres de notre équipe doivent souvent quitter très rapidement l’église après avoir amené le cercueil ou l’urne avant le début des funérailles pour que cette directive soit respectée. La webdiffusion permet une certaine flexibilité. Les proches qui ne peuvent pas assister en personne à la cérémonie peuvent toutefois y assister chez eux», a souligné Marie Eve Garneau, directrice aux opérations du Groupe Garneau.

Satisfaits de la réussite de l’implantation de ce nouveau service, les dirigeants du Groupe Garneau comptent d’ailleurs miser encore une fois sur la technologie pour faciliter la transmission des sympathies aux proches d’un défunt dans le contexte pandémique.

En effet, l’entreprise lévisienne offrira la possibilité aux gens d’enregistrer un message vidéo ou un message sonore à partir de bornes qui seront installées dans ses complexes. Fruit d’une collaboration avec une entreprise de Québec, l’outil permettra de remplacer les messages inscrits à la main dans le registre papier de condoléances.

Notons également que la cérémonie annuelle où le Groupe Garneau invite tous les proches d’une personne décédée au cours de la dernière année a été présentée grâce à la webdiffusion le 6 décembre.

Des changements qui perdureront?

Si la reprise des cérémonies et les moyens technologiques ont permis à plusieurs familles éplorées de dire un dernier au revoir à leurs proches qui nous ont quittés, la situation actuelle continue cependant d’amener son lot de bouleversements.

En effet, les membres du personnel du Groupe Garneau doivent faire face à une certaine aigreur présente au sein de la population. «Pour se défouler», certaines personnes essaient de prendre en défaut les employés. De plus, afin de respecter les normes de distanciation, les invités des familles endeuillées ainsi que les travailleurs du Groupe Garneau ne peuvent pas leur donner la main ou les coller.

«Nous sommes dans une industrie qui donne des services de proximité. Donc, de ne pas pouvoir faire des gestes chaleureux pour réconforter les personnes endeuillées, c’est difficile. Beaucoup de personnes en auraient besoin, mais on doit se retenir. Aussi, on doit limiter le nombre de personnes présentes dans le salon pour donner leurs sympathies à 25 et on ne peut pas organiser de réception après la cérémonie, ce qui enlève également de la chaleur. On entend souvent nos clients dire que c’est plate qu’il n’y ait pas de réception et que la cérémonie se termine sur une note négative. Par contre, le plus important, soit de rendre un dernier hommage au défunt, peut être fait», a expliqué Mme Garneau.

Et alors qu’une sortie de crise semble se dessiner avec l’arrivée prochaine de vaccins contre la COVID-19, la directrice aux opérations du Groupe Garneau commence déjà à réfléchir sur les impacts de la crise sur son industrie.

«Je suis très curieuse de voir si les habitudes que nous avons pris vont être maintenues à la suite de la crise. Je pense déjà que les gens accorderont une importance plus grande aux funérailles puisque la population s’est outrée de l’interdiction en vigueur ce printemps. Avant la crise, on sentait que plusieurs personnes essayaient de passer par-dessus rapidement, alors que les funérailles sont une étape importante du deuil.  Je me demande aussi si la webdiffusion des cérémonies va être un service désormais courant», a-t-elle conclu.

Les plus lus

Nouveaux propriétaires pour Lévis Ford

Par voie de communiqué, le Groupe Ouellet a annoncé que quatre de ses associés sont officiellement devenus les propriétaires de Lévis Ford, le 1er janvier dernier. Raymond Ouellet, Pascal Ouellet, Olivier Fleury-Bellavance et Sébastien Proulx dirigeront désormais les destinées de la concession automobile fondée en 1983 et comptant une cinquantaine d’employés.

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

Paiement de taxes suspendu et l’état des entreprises à Lévis

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre les mois d’octobre et de n...

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une bande pour protéger les paniers et lutter contre la COVID

L’entrepreneur de Saint-Étienne-de-Lauzon et président de Protection DB, Marc Dion, a créé une bande protectrice qui se met sur la poignée d’un panier d’épicerie ou d’un chariot afin de protéger les mains de tout contact avec une surface contaminée.

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.

Fuite de données chez Promutuel Assurance : l'entreprise fait le point

Dans la foulée de l'incident de sécurité dont elle a été victime et forte d'une analyse préliminaire menée par ses experts, Promutuel Assurance a fait le point, le 15 janvier dernier, concernant les données de ses membres-assurés et celles de ses employés, actuels et passés, et retraités.