L’AFCDCs’attend à ce que la Davie soit intégrée à la SNCN et obtienne le contrat du Diefenbaker d’ici la fin 2021.� CRÉDIT : ARCHIVES

L’Association des fournisseurs du Chanter Davie Canada (AFCDC) tenait son assemblée générale annuelle (AGA) ainsi qu’un panel où plusieurs députés fédéraux des différents partis politique ont été invités à venir discuter de la place des entreprises québécoises dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), le 9 février dernier.

«Ce qu’on en comprend, c’est que les députés canadiens, surtout les québécois, travaillent fort pour que Davie soit confirmé comme troisième chantier officiel dans la stratégie canadienne de construction navale», a exposé M. Drapeau au lendemain de l’événement.

Ce dernier affirme que les politiciens autant sur la scène municipale, que provinciale et fédérale sont unanimes quant à l’intégration du chantier maritime de Lauzon dans la SNCN, la Davie se trouve présentement à l’étape de présélection.

De plus, les politiciens invités ont abordé le contrat du Diefenbaker, un brise-glace polaire dont le contrat a été retiré au chantier maritime Seaspan au début 2020 et qui n’a toujours pas été octroyé.

«Il y a un effort pour que le brise-glace polaire (Diefenbaker) soit réalisé à Lévis. On parle de 1 400 emplois pour la construction et autant pour la chaîne de production. Ça serait le plus gros brise-glace canadien», évalue le porte-parole de l’AFCDC.

Pour 2021, l’association a beaucoup d’attentes envers le gouvernement fédéral et croit que l’intégration de la Davie à la SNCN et l’octroi du contrat du Diefenbaker devraient être réalisés d’ici la fin de l’année. Une fois que la Davie sera reconnue comme le troisième chantier maritime de la SNCN, l’AFCDC s’attend à ce que le chantier lévisien reçoive 20 à 22 % des contrats canadiens. Rappelons que le Chantier Davie représente 50 % de la capacité de construction navale au Canada.

Selon Pierre Drapeau, si la Davie venait qu’à obtenir le contrat du Diefenbaker, les retombées sur la région seraient importantes. «Pour Lévis, avoir le brise-glace à la Davie, ça veut dire que beaucoup de familles viendraient s’installer dans la région, on parle de salaires importants avec ces nouveaux emplois et des fournisseurs qui viendraient aussi s’installer pour ce projet. On se bat pour une noble cause», affirme-t-il.

Rester aux aguets

Pour l’AFCDC, qui représente près de 1 000 entreprises québécoises dispersées dans 13 régions administratives de la province, même si son objectif est presque atteint, il n’en demeure pas moins que le Chantier Davie n’a toujours pas été intégré à la SNCN.

«À l’origine, l’association visait à sensibiliser et mobiliser les politiciens québécois sur cette espèce d’iniquité qui prévalait depuis quelques années à l’égard du Québec. […] Cette partie de mobilisation demeure. L’idée, c’est de rester aux aguets parce que même si on est confiant pour 2021, il se pourrait que la pression des autres provinces et des lobbys fasse changer d’idée le gouvernement. Notre organisation est prête à sauter de nouveau sur la patinoire, si c’est le cas», assure le vice-président.

Malgré la pandémie qui empêchait les rencontres en présentiel, l’AFCDC a tenu plusieurs événements qui ont tous attiré entre 200 à 300 participants et elle s’attend à maintenir cette mobilisation envers le projet pour 2021.

«C’est le temps de tourner la page et de faire en sorte que Davie soit ce donneur d’ordre avec un carnet de commandes du fédéral. Et éventuellement, ce sera le Québec qui emboîtera le pas avec sa stratégie maritime», conclut Pierre Drapeau.

Les plus lus

Saint-Nicolas accueillera une succursale de Pizza Salvatoré

Pizza Salvatoré a annoncé, le 5 février, qu'elle ouvrira une succursale à Saint-Nicolas. La nouvelle pizzeria s’installera dans l’édifice situé au 1365, route des Rivières. L’ouverture est prévue pour le 20 avril prochain.

S’ouvrir à la diversité culturelle une poupée à la fois

Le Longueuillois Gaëtan Etoga et le Lévisien Yannick Nguepdjop se sont lancés en affaires en décembre dernier alors qu’ils ont fondé Ymma Canada, une entreprise qui produit des jouets à l’image des gens issus de la diversité culturelle. Les deux entrepreneurs souhaitent offrir bien plus que des poupées à la société.

Le Club de golf Beaurivage ressuscite

Deux résidents de Saint-Étienne-de-Lauzon, Véronique Girard et Jean-Guy Sylvain, se sont portés acquéreurs du Club de golf de Beaurivage, le 29 janvier dernier. L’homme d’affaires lévisien qui est propriétaire de plusieurs hôtels, dont Le Concorde à Québec, ainsi que son associée veulent relancer les activités du club de golf de Saint-Étienne, qui avait fermé ses portes au printemps 2020.

Logisco poursuitsa croissance

Le groupe immobilier Logisco a annoncé, le 2 février, des investissements sur la Rive-Nord et sur la Rive-Sud de Québec totalisant 63 M$ pour l’année 2021. Avec cette somme, l’entreprise lévisienne pourra construire au cours des 12 prochains mois 4 nouveaux immeubles totalisant 293 appartements locatifs à Sainte-Foy, Lebourgneuf et Saint-Romuald.

Créer un produit pour lutter contre la pandémie

Au cours des derniers mois, Simon Bordeleau, un entraîneur lévisien en gymnastique, a décidé de mettre l’épaule à la roue afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le résident de Charny a développé un lave-mains portatif, le SaClean, qu’il espère bientôt lancer sur le marché.

Six décennies d’existence pour Groupe Autobus Auger

La dernière année a marqué un cap important dans l’histoire du Groupe Autobus Auger. Le transporteur de Saint-Romuald, un important joueur de l’industrie dans la grande région de Québec, a célébré son 60e anniversaire d’existence.

Le STTCFDR critique la Coopérative funéraire des Deux Rives

Par voie de communiqué, le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Coopérative funéraire des Deux Rives (STTCFDR) a fait une sortie, le 8 février, pour déplorer les conditions actuelles de travail. Le groupe a alors déploré le «surmenage, le manque de reconnaissance, la mauvaise gestion de l’organisation et de ses effectifs ainsi que la pénurie de main-d’œuvre» et a demandé le retour ...

Troisième lien : des Bellechassois veulent un tracé avantageux

Un regroupement de gens d’affaires provenant, notamment, de la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins a lancé le comité Bellechasse 3e lien afin de récolter l'opinion des Bellechassois sur l’emplacement de futur lien interrives. Ces derniers souhaiteraient le voir se construire selon l’ancien tracé à l’est plutôt que de centre-ville à centre-ville.

Maurice Tanguay nous a quittés

Maurice Tanguay, l’homme d’affaires et philanthrope lévisien bien connu, est décédé le 25 février en après-midi à sa résidence, entouré de ses proches. Il était âgé de 87 ans.

Nouveau président pour Lafontaine

Lafontaine a annoncé, le 18 janvier, la nomination de Mathieu Lafontaine au poste de président de cette entreprise lévisienne spécialisée en travaux d’infrastructure de génie civil. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mathieu Lafontaine prend officiellement la direction de l’entreprise familiale qui célébrait, en 2020, ses 45 ans d’existence.