CRÉDIT : ARCHIVES

C’est en compagnie des artisans du concours et de dignitaires que la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), Marie-Josée Morency, a donné le coup d’envoi de la 20e édition des Pléiades – Prix d’excellence, le 30 mars dernier. Les organisateurs de l’événement visant à saluer les succès entrepreneuriaux de la région ont profité de l’occasion pour notamment annoncer que le gala lors duquel les lauréats seront couronnés se tiendra en formule hybride, le 15 septembre prochain.

Contrairement à l’édition 2020 qui a dû se tenir uniquement sur Internet en raison de la pandémie, la CCL espère que des spectateurs pourront être présents au Centre des congrès de Lévis pour assister enpersonne au gala, si la Santé publique donne évidemment son feu vert. En se fiant sur les mesures en place auparavant en mars, l’organisation lévisienne aimerait minimalement qu’environ 200 convives participent à l’événement en présentiel, comme cela était autorisé dans les salles de spectacle ou de cinéma.

Si Marie-Josée Morency ne cache pas son espoir de pouvoir tenir l’événement devant 700 personnes en présentiel comme lors des éditions «normales» des Pléiades si la situation sanitaire s’améliore, une captation en direct sera quand même offerte. Le tout permettrait à toutes les personnes qui le désirent d’assister quand même à l’événement si un nombre limité de personnes peuvent prendre place au Centre des congrès de Lévis en raison des normes sanitaires qui seront en vigueur en septembre.

«Cette année, nous fêtons les 20 ans du gala des Pléiades et nous trouvons important de tenir cet événement malgré le contexte de la pandémie. Il est important de faire rayonner les entreprises et les organisations de notre région. […] La formule hybride nous permettra de tenir l’événement, si de nouveaux bouleversements survenaient. De plus, la Chambre réfléchissait déjà à offrir la possibilité d’assister de chez soi au gala, pour permettre à davantage d’employés des organisations en lice ou de proches des finalistes d’assister à ces beaux moments», a expliqué Mme Morency, sur le choix de la formule retenue pour la 20e édition du gala.

Notons que pour la 21e édition du concours en 2022, la CCL prévoit présenter de nouveau les différentes étapes de l’activité au printemps, comme lors des éditions tenues avant la pandémie. En ce qui a trait à la prochaine édition, les personnes qui aimeraient assister au gala pourront se procurer leur billet dès la mi-avril, via le site Web de la CCL. Dès que l’organisation lévisienne aura le feu vert de la Santé publique pour tenir le gala devant public, les premières personnes qui auront acheté des billets auront la priorité pour obtenir des places au Centre des congrès de Lévis.

Quant à la soirée où les célébrations seront à l’honneur afin de souligner les succès entrepreneuriaux et marquer l’important anniversaire atteint par le concours, cocktail VIP, animation favorisant le réseautage et après-gala sont aussi au menu.

Encore plusieurs prix à remporter

 Le lancement de la 20e édition des Pléiades – Prix d’excellence a permis aux organisateurs d’inviter les entreprises et les organisations de la région à déposer dès maintenant leur candidature pour l’un des prix qui seront en jeu lors de l’événement. Pour ce faire, elles ont jusqu’au 16 mai prochain.

Cette année, des trophées seront remis dans 11 catégories, soit Le constructeur, Le distinctif – Organismes et fondations, Commerce de détail et entreprise de services, Entreprise en démarrage, Rayonnement hors-Québec, Le bon coup, Le performant (moyenne et grande entreprise), Le performant (petite entreprise), Le manufacturier d’exception ainsi qu’Innovation technologique et L’entreprise de l’année (nouveaux prix).

De plus, cinq prix spéciaux seront remis lors de la soirée du 15 septembre, soit Éclat de l’économie sociale, Personnalité d’affaires de l’année, Succès RH, Leadership au féminin et Achat local. Comme d’habitude, les trois Grandes Distinctions Desjardins seront officiellement remises lors du gala des Pléiades.

D’ailleurs, c’est Desjardins qui sera le partenaire majeur du 20e gala des Pléiades – Prix d’excellence. Pour souligner le tout, deux dirigeants de la coopérative financière lévisienne, Louis Fournier (directeur général du Centre financier aux entreprises Desjardins Lévis-Lotbinière-Bellechasse) et Gérald Fournier (directeur du service signature Desjardins Lévis-Lotbinière-Bellechasse) seront les coprésidents d’honneur de l’événement.

Pour en savoir plus sur la 20e édition des Pléiades – Prix d’excellence, vous pouvez consulter le www.cclevis.ca.

Les plus lus

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Demers investit 70 M$ à Lévis dans la plus grande serre du Québec

Les Productions Horticoles Demers ont reçu un prêt de 30 M$ du gouvernement du Québec pour construire une nouvelle serre d'une superficie de 15 hectares à Lévis. Tomates, concombres, poivrons et aubergines y seront cultivés 12 mois par année.

Entente conclue au Maxi de Lévis

La Fédération du commerce (FC–CSN) a annoncé, le 23 mars, qu’il a conclu des conventions collectives pour les employés de deux magasins Maxi de la région, soit ceux de Lévis et de Sainte-Marie-de-Beauce, dans le cadre de la négociation coordonnée des magasins de l’alimentation.

Un investissement de près d’1 M$ pour Alnordica

L’entreprise de Saint-Lambert-de-Lauzon qui se spécialise en revêtements extérieurs, Alnordica, doublera la superficie de son usine ont annoncé ses propriétaires, Yannick Dufour et Daniel Labonté, le 12 mars dernier.

Bonne année pour la Caisse de Lévis malgré la pandémie

La Caisse Desjardins de Lévis aura connu une année 2020 satisfaisante, même si les derniers mois auront été marqués par les soubresauts dans l’économie provoqués par la pandémie de COVID-19. Dans le bilan présenté par les dirigeants de la coopérative financière lévisienne à ses membres lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) tenue virtuellement aujourd'hui en fin d'après-midi, tous les indicat...

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Le Manoir Liverpool vendu au Groupe Ébèn

Le groupe Ébèn, résidences pour aînés s’est porté acquéreur le 7 avril du Manoir Liverpool, situé à Saint-Romuald, lors d’une transaction d’achat de ses actifs qui s’est effectuée avec les propriétaires du Manoir et avec la collaboration du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). La nouvelle entité va opérer sous le nom de Résidence Saint-Antoine, en réfé...

Revoir le passé et présenter le futur de Desjardins

À l’occasion des assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins à la fin mars, Les Éditions La Presse ont lancé un nouveau livre sur l’histoire de la coopérative financière de Lévis, Desjardins : ensemble depuis 120 ans. Reconnu pour ses portraits de personnalités québécoises, le journaliste, écrivain, reporter, blogueur et auteur Pierre Cayouette propose avec son ouvrage un retour dans le...

Derrière le succès de Parikart, 15 ans d’adaptation

Ce sont 15 années de passion et de défis qu’ont partagé Hélène Paré, copropriétaire et présidente de Parikart, et Jean-Sébastien Paré, directeur marketing de l’entreprise, devant le milieu d’affaires lévisien lors d’une conférence de la Chambre de commerce de Lévis, le 14 avril.

Budget 2021 : le poids de la dette «sous contrôle»

Le ministre des Finances, Eric Girard, a déposé le troisième budget provincial depuis que la Coalition avenir Québec est au pouvoir, le 25 mars. Selon l’exercice annuel, le Québec devra attendre sept ans avant de retrouver l’équilibre budgétaire.