CRÉDIT : COURTOISIE

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau (CFPGR) offre, depuis plusieurs années, le dîplome d’études professionneles (DEP) en Installation et réparation d’équipement de télécommunication, un outil qui pourra permettre aux paliers de gouvernement d’atteindre leur objectif.

La formation en télécommunication du CFPGR est un programme qui s’étire sur une année et demie, comparativement à deux ans dans les autres écoles de la province, et il est le seul offert dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Selon Dave Ouellet, enseignant au DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication, le manque de main-d’œuvre dans ce domaine se fait sentir depuis quelques années déjà puisqu’un bon nombre d’employeurs vient cogner à la porte de l’école afin de recruter des finissants.

«Présentement, on n’a pas assez d’étudiants pour répondre à la demande des employeurs. C’est principalement du travail à l’extérieur (en régions) pour le déploiement de la 5G notamment, mais on a déjà peine à répondre à la demande de nos employeurs de la grande région de Québec», explique M. Ouellet.

Les élèves en télécommunication du CFPGR sont notamment appelés à travailler dans la région, mais également dans le Nord-du-Québec, la Côte-Nord et l’Est-du-Québec. «Notre porte est ouverte à toutes les entreprises de télécommunication qui veulent venir rencontrer nos élèves en classe et elles sont nombreuses à venir. C’est super intéressant parce que ça permet aux élèves d’établir un premier contact avec de futurs employeurs potentiels», partage l’enseignant.

Une formation adaptée à l’élève

La formation offerte par le CFPGR est la seule au Québec qui propose 8 à 10 semaines de stage en entreprise, rémunéré ou non à la discrétion de l’employeur. «C’est qui est intéressant avec la plateforme alternance travail-études, c’est que les élèves développent leur réseau de contacts en entreprise pendant leur formation», ajoute Dave Ouellet.

De plus, le programme s’adapte aux besoins et au rythme de l’élève puisqu’il est offert en formule individualisée, c’est-à-dire que le parcours est à la convenance de l’élève. Nouvellement, le CFPGR invite les entreprises à recruter leurs élèves pendant la saison estivale, ce qui permet à ces derniers d’acquérir de l’expérience avant même d’avoir terminé leur formation.

Selon M. Ouellet, le taux de placement oscille autour de 98 à 99 %. Chaque année, quatre cohortes sont formées (août, septembre, janvier, mars) et comprennent 6 à 15 élèves en moyenne sur une possibilité de 24. «On constate un engouement pour le métier et la formation, mais pas à la hauteur de ce qu’on pourrait offrir, c’est certain», spécifie l’enseignant.

Des locaux aménagés pour le travail pratique

Les locaux du DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication comprennent deux grandes classes, dont une qui est un atelier comprenant des poteaux et des mini maisons tandis que l’autre est un laboratoire électronique où les élèves peuvent étudier et travailler la fibre optique, par exemple. Également, une classe extérieure est aménagée où une tour de communication a été érigée ainsi que quelques poteaux.

«On constate que nos types d’élèves sont des gens qui n’aiment pas la routine, ceux qui ont soif de l’aventure, puisqu’on est appelé à aller un peu partout dans la province par moment, et des personnes qui aiment travailler de leurs mains ainsi que comprendre comment les choses sont faites et comment elles fonctionnent», souligne Dave Ouellet.

Pour plus d’information sur le DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication offert par le CFPGR, consultez le bit.ly/3ww4Yro.

Les plus lus

La microbrasserie L’Ironie du 13 inaugure ses installations

La microbrasserie lévisienne, L’Ironie du 13, a inauguré ses locaux, le 14 juillet dernier, et est prête à recevoir sa clientèle dans ses installations en plein cœur du parc industriel de Saint-Romuald. Les cinq copropriétaires ont obtenu leur permis de brasseur le 17 juin dernier et déjà sept bières brassées entièrement à Lévis figurent au menu.

Un nouveau projet immobilier voit le jour à Saint-Romuald

Les entreprises derrière Humā II ont officiellement lancé ce nouveau projet immobilier dans le quartier Saint-Romuald, le 19 juillet dernier.

Go Rampe propose une solution en accessibilité aux loisirs

L’entreprise lévisienne spécialisée dans la fabrication de rampes d’accès et ayant pour mission l’accessibilité pour tous, Go Rampe, a choisi de combler les besoins dans l’accessibilité aux loisirs. Avec sa nouvelle offre, Marc Lacasse, président et fondateur de Go Rampe, veut donner «une chance égale» à tous de pouvoir décrocher et s’amuser.

Lévis veut attirer de nouveaux commerçants

En juin, la Ville de Lévis a lancé un nouveau programme pour favoriser l'implantation de nouveaux commerces de proximité, au rez-de-chaussée, ayant pignon sur rue et situés dans un de ses deux pôles commerciaux (quartier Miscéo et environs du Carrefour Saint-Romuald) ou d'un territoire qui fait l'objet d'un programme particulier d'urbanisme (PPU).

Un fromage lévisien bientôt primé?

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a annoncé, le 22 juin, qu’au terme d’un processus d’évaluation sensorielle, huit fromages de trois fromageries de la Chaudière-Appalaches se sont classés pour la 22e Sélection Caseus, le concours des fromages du Québec. L’un des produits sélectionnés provient de la...

Une année inoubliable pour Parikart

L’année 2021-2022 aura été faste pour Parikart. L’entreprise lévisienne spécialisée en coiffure et en esthétique a poursuivi sa croissance, qui a été saluée par l’obtention de plusieurs honneurs.

Une nouvelle façon de faire la coiffure avec Atmosphère Catherine

Catherine Boismenu a lancé à la fin du mois d’avril Atmosphère Catherine, une entreprise lévisienne qui offre des services de coiffure à domicile, en entreprise, de remplacement en salon de coiffure ainsi que de formations pour les coiffeuses.

Solutions Cell Expert ouvre une boutique à Saint-Romuald

Bien implantée en Beauce, Solutions Cell Expert, une entreprise spécialisée dans les services de télécommunication, a ouvert les portes d’une boutique à Saint-Romuald, le 15 juin dernier.

Les filles à la découverte des professions du numérique

Le 19 mai dernier, des élèves de deux écoles secondaires de Lévis, le Juvénat Notre-Dame et l’École Pointe-Lévy, ont participé à l’édition 2022 de la Soirée Le code des filles (LCDF). Cette rencontre vise à encourager les jeunes filles à se lancer dans le monde du numérique et des nouvelles technologies.

Les producteurs de bleuets géants lancent leur saison

Les membres du Regroupement des bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont officiellement lancé la saison 2022 des bleuets en corymbe (bleuet géant) au Repaire bleu fruité de Saint-Vallier, le 26 juillet dernier.