Le taux d’inoccupation commercial des quatre artères commerciales lévisiennes est normal, selon l’un des experts de la firme qui a réalisé l’étude provinciale. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La firme Côté Mercier Service de données a dernièrement publié sa plus récente étude sur l’inoccupation et la vacance au niveau des commerces sur rue. Dans ce rapport portant sur les artères commerciales des grandes villes du Québec, on peut notamment apprendre que le taux d’inoccupation commercial des quatre grandes artères de Lévis est normal, contrairement à la situation rapportée sur certaines artères il y a quelques années.

C’est le boulevard Guillaume-Couture (299 places étudiées) qui enregistre le meilleur taux d’inoccupation commercial en 2021 avec un taux de 6 %. En 2020, 6,4 % des espaces commerciaux de l’artère étaient inoccupés.

D’importantes améliorations ont également été constatées par la firme Côté Mercier Service de données pour le quartier Miscéo (209 places) et sur la route des Rivières (129 places). Le taux d’inoccupation commerciale dans le quartier Miscéo est en effet passé de 9,6 % l’année dernière, à 6,2 % cette année.

Sur la route des Rivières, la proportion de locaux commerciaux inoccupés est passée de 10,1 % à 7,8 %. Du côté de l’avenue Taniata (120 places), aucun changement n’est survenu entre 2020 et 2021 alors que le taux d’inoccupation commerciale est toujours de 6,7 %.

«À Lévis, on parle de taux normaux. La moyenne provinciale se situe entre 5 et 6 %. Si Montréal fait bonne figure, le taux d’inoccupation commerciale dans l’est de la province se retrouve entre 6 et 7 %. Dans le contexte, c’est normal. Il faut également mentionner qu’il y a plusieurs transformations en cours à Lévis depuis les dernières années. Lévis se développe très rapidement et l’offre commerciale évolue. Si on restait à 10 %, je dirais que Lévis aurait des problèmes au niveau de l’inoccupation commerciale, mais on n’en est pas là», a analysé Christian-Pierre Côté, directeur des ventes chez Côté Mercier Service de données.

Du même souffle, le représentant de la firme spécialisée dans la production de données sur le domaine immobilier ajoute que le contexte économique a été bénéfique pour les commerçants de proximité.

«Dès le début de la pandémie, les gouvernements ont réagi rapidement et fortement. Cela a dopé d’une certaine façon le marché, mais cela a aidé les commerçants à passer à travers. Aussi, en 2020, les gens n’ont pas pu dépenser en raison des confinements. Ils ont accumulé de l’argent qu’ils dépensent désormais cette année dans les commerces, ce qui amène une bonne dynamique pour les commerces de proximité», a expliqué M. Côté.

D’ailleurs, ce mouvement ainsi que la sensibilité accrue des Québécois à acheter local permettront aux commerces de proximité de bien faire face au ressac économique qui devrait frapper le pays au cours des prochaines années, notamment en raison de l’inflation qui grimpe.

«La conscience de l’achat local est désormais bien présente dans la population. Les artères de proximité seront ainsi mieux positionnées malgré le ralentissement à venir de l’économie. Par contre, pour les centres commerciaux, ils devront poursuivre leur réinvention. La pandémie a accentué le phénomène de la vente en ligne, qui impacte davantage la vente au détail qui est très présente dans les centres commerciaux», a conclu Christian-Pierre Côté.

Les plus lus

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

Des étudiantes lévisiennes proposent un nouveau rendez-vous sur l’entrepreneuriat

Étudiantes au Cégep de Sainte-Foy en Gestion commerciale, Frédérique Audette, Anne-Sophie Bédard, Émilie Chamberland et Ann-Sophie Roberge, ont créé un nouvel événement consacré à l’entrepreneuriat, qui aura lieu le 29 novembre prochain au Centre des congrès de Lévis. Avec Jasons d’entrepreneuriat, une activité créée dans le cadre de leur parcours scolaire, le quatuor veut notamment créer une renc...

Taux d’inoccupation commercial normal à Lévis

La firme Côté Mercier Service de données a dernièrement publié sa plus récente étude sur l’inoccupation et la vacance au niveau des commerces sur rue. Dans ce rapport portant sur les artères commerciales des grandes villes du Québec, on peut notamment apprendre que le taux d’inoccupation commercial des quatre grandes artères de Lévis est normal, contrairement à la situation rapportée sur certaines...

Une nouvelle adresse pour l’Entrepôt de la Lunette

Le Groupe Vision Optique, propriétaire et gestionnaire des bannières L’Entrepôt de la Lunette, Optical Warehouse, Hudson’s Bay Optical et Griffé Lunetier, a récemment procédé au déménagement et à la rénovation de sa lunetterie L’Entrepôt de la Lunette de Lévis, pour mettre en place la nouvelle image du groupe avec le premier concept hybride Entrepôt-Griffé.

Une entreprise lévisienne lancée pour manger mieux

Une jeune entrepreneuse, Andréa Bertrand Gagné (sur la photo), a fondé en août Réserve locale, un service en ligne basé à Saint-Nicolas qui offre des viandes locales respectant le plus possible l’environnement.

Main-d’oeuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Une logique difficile à comprendre

Plusieurs acteurs de l’industrie des services funéraires, comme le Groupe Garneau, décrient depuis un certain temps un «manque de logique» quant aux normes sanitaires qui leur sont imposées. L’entreprise lévisienne demande notamment que ces dernières soient ajustées selon la taille des maisons funéraires.

Plus de 50 M$ pour le service d’entreposage du Groupe Transrapide

L’entreprise lévisienne qui se spécialise dans le transport routier et l’entreposage, Groupe Transrapide, poursuit les phases de construction de ses entrepôts dans le secteur de la route Lallemand, à Lauzon. Ce sont plus de 50 M$ qui sont injectés dans ce projet de construction démarré à la fin 2019.

ES Café poursuit son expansion

Lévis réunit désormais quatre succursales d’ES Café sur son territoire. Stéphanie Fortin, la fondatrice du premier café de cette bannière à Saint-Nicolas, et son associée dans la création des succursales de Lauzon et Saint-Romuald, Marie-Claude Racine, ont ouvert, le 16 novembre, une nouvelle succursale au centre-ville de Lévis.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.