Le SPVL a rendu public, le 18 février, des photos du suspect (1re photo) et du véhicule dans lequel il aurait pris la fuite (2e photo). CRÉDIT : COURTOISIE - SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a demandé l’aide de la population, le 18 février, afin d’identifier le suspect d’un vol qualifié survenu le 30 janvier dernier au dépanneur Couche-Tard du 2201 route des Rivières à Saint-Rédempteur.

Rappelons que vers 2h25, le suspect se serait présenté au commerce et aurait demandé à deux reprises au commis sur place de lui remettre l’argent du tiroir-caisse. À la suite du refus de celui-ci, le suspect aurait quitté le commerce en l’injuriant à bord d'un véhicule.

À ce moment, le suspect portait un manteau long gris pâle, un foulard brun et des pantalons noirs amples (possiblement un pantalon de neige).

Ce dernier serait âgé de 25 ou 26 ans, mesurerait 1,68 mètre (5 pieds et 6 pouces), pèserait 75 kilogrammes (165 livres) et serait blanc.

Tout renseignement pouvant permettre d’identifier cette personne peut être transmis à l’enquêteuse Marie-Ève Roy au 418 835-4960, poste 8318. Les informations reçues seront traitées de façon confidentielle. Vous pouvez également transmettre vos informations sur la ligne confidentielle TEL-LIEN du SPVL (418 835-5436).

Les plus lus

Le SPVL apporte des précisions sur une intervention dans le parc de la Rivière-Etchemin

Par voie de communiqué, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a tenu à apporter des précisions, le 1er juin, en lien avec une vidéo circulant sur les réseaux sociaux filmée lors d'une arrestation d'un individu le 23 mai dans le parc de la Rivière-Etchemin «puisque certaines personnes semblent faire des liens avec les événements qui se sont déroulés à Minneapolis, aux États-Unis».

Une famille de Terrebonne demande l’aide des riverains du Saint-Laurent

Nancy Gosselin et Richard Martel, les parents de Simon Martel, demandent l’aide du public afin de retrouver leur fils (sur la photo).

Un jeu passe près de mal tourner pour un jeune garçon

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont dû intervenir, hier en fin d'après-midi, dans une unité d'habitation de l'avenue des Églises afin de secourir un garçon de 3 ans qui s'était serré un attache-câble (Ty-Rap) autour du cou.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

Un autre casse-cou saute de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière

Hier après-midi, un jeune homme s'est élancé de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière afin de plonger dans la rivière Chaudière. Il s'agit d'un deuxième saut illégal à partir de ce pont en moins d'une semaine.

Accident de travail à Saint-Henri

Les services d'urgence de Bellechasse sont intervenus hier après-midi à Saint-Henri afin de secourir un quinquagénaire qui se serait blessé alors qu'il élaguait des arbres.

COVID-19 : le SPVL a donné six constats d'infraction de plus

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a dressé lundi son plus récent bilan sur le travail de ses policiers afin de faire respecter les directives de la Santé publique. Lors de la dernière semaine, les agents de la paix lévisiens ont dû sévir à six reprises.

Invasion de domicile à Lévis : deux résidents de Québec arrêtés par le SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé qu'il a arrêté, le 6 mai, deux personnes en lien avec une invasion de domicile qui serait survenue le 5 mai, dans le secteur Lévis.

Infractions à caractère sexuel sur une personne mineure : un Lévisien de 29 ans arrêté

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a lancé une enquête et a procédé à l'arrestation d'un Lévisien de 29 ans samedi en lien avec une possible affaire d'infractions à caractère sexuel sur une personne mineure.

Gain de cause pour un ex-cadre du Cégep de Lévis-Lauzon

Le Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) est condamné à payer plus de 42 000 $ pour harcèlement psychologique et représailles sur une période de près de 18 mois de la part de la haute direction envers un ex-cadre qui a remis sa démission en juin 2019.