À l’extérieur du complexe funéraire, un écran avait été installé pour permettre aux personnes touchées par ce drame de suivre la cérémonie.

La famille et les proches de Romy et Norah Carpentier ont rendu un dernier hommage aux deux fillettes lévisiennes de 6 et 11 ans retrouvées sans vie il y a neuf jours, lors d’une cérémonie ce 20 juillet, à Lévis.

«On dit que je suis forte, que tenir debout dans de telles circonstances, c’est courageux. Moi, je réponds que c’est mon rôle de mère. Celui que j’assume depuis les onze dernières années et dont j’appréhende la fin», a confié la mère de Romy et Norah, Amélie Lemieux.

«Grâce à vous, je suis devenue maman. Merci de m’avoir choisie pour être votre maman, un privilège d’une valeur inestimable. Même si je n’ai pas eu assez de temps à vos côtés, je continuerai de chérir un à un chaque souvenir, photo, vidéo, et continuerai d’entendre vos douces voix m’appeler, maman.» 

Malgré l’infinie tristesse de la famille et des proches de Romy et Norah, quelques sourires ont percé les sanglots à l’évocation de beaux souvenirs et de la joie de vivre des deux jeunes sœurs qui ont semé le bonheur autour d’elles.

La cérémonie s’est tenue au Complexe funéraire Claude Marcoux du Groupe Garneau, dans l’intimité en présence de membres de la famille qui ont pris la parole en mémoire des défuntes fillettes. Des enfants qui laissent le souvenir de jeunes filles magnifiques, rayonnantes, pleines d’amour, de rêves et d’énergie. 

Les hommages ont été ponctuée de plusieurs chansons, interprétées par Mélissa Bédard, qui a commencé avec L’Amérique pleure, des Cowboys Fringants, une des chansons préférées de Romy.

En souvenir de Norah, la scout de la famille, la directrice générale de Deuil-Jeunesse Josée Masson, qui célébrait la cérémonie, a évoqué «la petite fille qui aime le bleu et non le rose, qui aime les Lego, les zombies, les technologies, mais pas les trucs de filles» et qui voulait devenir créatrice de jeux vidéo. 

Romy, «le bébé soleil» était celle qui «a hâte de tout, d’être adolescente, de se maquiller, de se marier, d’avoir des enfants». Elle était la clown de la famille et la gourmande «qui croquait dans la vie». 

À l’extérieur, un écran avait été installé pour permettre à toutes les personnes touchées par ce drame de suivre la cérémonie et de témoigner de leur soutien aux proches des deux sœurs. 
«Le deuil, c’est une grande vague qui nous fait vivre des choses difficiles à nommer. N’hésitez pas à en parler, c’est le secret. Exprimez ce que vous vivez», a rappelé la célébrante Josée Masson, aux plus jeunes comme aux adultes ébranlés par le décès des deux fillettes. 

«Si vous voulez aider les gens qui vivent la mort de Norah et Romy, prenez le temps de leur demander si votre désir de faire quelque chose les aide vraiment. Demandez-leur leurs besoins, écoutez, ne parlez pas trop, entendez ce qu’ils ont à dire et à exprimer», a souligné la directrice générale de Deuil-Jeunesse, qui a invité chacun à accepter les émotions qui sont là, une à la fois. 

C’est un message réconfortant d’amour et d’espoir qu’a partagé Josée Masson à tous les proches endeuillés pour les accompagner dans leur peine et sur le chemin de la reconstruction. «Rappelez-vous de cet amour qu’elles ont envers vous et vous envers elles à l’infini.»

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Accident sur le chemin des Îles

Le conducteur d'une automobile a été blessé à la suite d'une collision entre son véhicule et un camion sur le chemin des Îles, lundi en début d'après-midi.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Importante opération policière au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) et de la Sûreté du Québec (SQ) ont mené une importante opération policière au parc des Chutes-de-la-Chaudière, mercredi matin, puisqu'ils ont été prévenus qu'un individu avec un comportement particulier se trouvait près du mémorial érigé pour Norah et Romy, ces deux fillettes lévisiennes dont les corps ont été retrouvés dans un boisé de S...

Les policiers arrêtent Jean-Philippe Turmel

Recherché depuis le 7 juillet dernier par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Jean-Philippe Turmel, un présumé trafiquant de stupéfiants lévisien, a été arrêté par les policiers le 10 juillet.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

La foudre aurait causé un début d’incendie à Lévis

Alors qu’un violent orage s’est abattu sur la région ce 30 juillet, une très forte détonation a raisonné peu avant 7h quand la foudre est tombée à une rue de l’église Saint-Joseph-de-la-Pointe-Lévy. L’éclair aurait frappé un poteau de corde à linge et causé un début d’incendie.

La passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière fermée pour trois jours

Ce 21 juillet ainsi que les 22 et 23, la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière sera fermée en raison de travaux.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.