Plan complet des installations de la quarantaine publié dans le rapport de 1901. Photo :Reproduction à partir d’une photocopie - Claude Genest

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Par Claude Genest - Collaboration spéciale

Construit à partir d’août 1865, le fort Numéro-3, situé aux limites des anciennes villes de Lévis et de Saint-David, n’a jamais vraiment servi à la défense de Québec. Érigé entre autres en prévision d’une potentielle invasion américaine, la signature du traité de Washington entre l’Angleterre et les États-Unis en 1871 rend ce fort, comme ses deux frères de la Rive-Sud, moins stratégique en vue d’un conflit armé. Il est donc recyclé, dès 1876, en quarantaine de bestiaux dans le cadre du commerce international d’une Amérique du Nord en pleine expansion.

Très détaillé, le rapport du ministère fédéral de l’Agriculture nous apprend que la station de quarantaine est organisée «pour la réception des bestiaux importés» avec des aménagements temporaires dans la cour intérieure du fort. Bien situé, le lieu prend rapidement de l’expansion et couvre non seulement l’enceinte du fort, mais aussi les terrains appartenant au gouvernement qui sont situés aux abords qui, bientôt, sont couverts «de remises et de cours».

La nécessité de la quarantaine ne fait pas de doute. Dès 1886, l’endroit est touché par la pleuropneumonie suivie de la maladie des pieds et de la bouche et le lieu confirme son rôle de sur-veillance essentiel pour atténuer les maladies contagieuses des animaux importés de la Grande-Bretagne. Comme le souligne le rapport, «dans les deux cas l’on a réussi à restreindre la contagion aux troupeaux qui les avaient apportées ou à ceux qui avaient contracté ces maladies au cours de la traversée» de l’océan Atlantique.

L’arrivée successive de ces maladies contagieuses donne lieu au renforcement des mesures transnationales et ralentit considérablement les importations. Par conséquent, le lieu de quarantaine se détériore par la suite «faute d’usage». Plus encore, on doit incendier des bâtisses afin de «maîtriser la contagion» de la pleuropneumonie.

Quoi qu’il en soit, la disparition presque complète de cette maladie des deux côtés de l’océan revigore les importations animales et voilà que la quarantaine reprend du galon dans le dernier droit du 19e siècle. Des travaux de relance sont réalisés par le département des Travaux publics et à nouveau l’endroit peut accueillir, au moment de la publication du rapport, 464 bestiaux et 300 moutons avec possibilité d’agrandissement.

Notons que la quarantaine est complétée par une autre installation située sur le bord du fleuve où transitent temporairement les bêtes présentant des symptômes contagieux en provenance d’Europe lorsqu’elles débarquent des navires. Pour le reste, les animaux gravissent le cap par l’entremise d’une route très abrupte, semi-privée et peu fréquentée minimisant ainsi la contagion des animaux domestiques.

En fin de compte, le rédacteur du rapport de 1901 se montre satisfait des installations de la Pointe-Lévis. Pour lui, la quarantaine «continue à être largement recherchée par les importateurs des États-Unis, qui préfèrent la route du Saint-Laurent à cause de l’excellente accomodation (sic) qu’ils y trouvent». Son opinion est confirmée par des médecins vétérinaires des États-Unis et de Grande-Bretagne qui ont inspecté la quarantaine en vue du commerce international de bétail. Voilà donc une page de l’histoire de la Rive-Sud agricole.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Grande Plée Bleue : la tourbière, un milieu à découvrir et à protéger

Milieu humide abritant une faune et une flore caractéristiques des tourbières, la Grande Plée Bleue a été aménagée il y a cinq ans pour la visite du public. La Société de conservation et de mise en valeur de ce territoire naturel exceptionnel voudrait qu’il soit protégé et devienne une réserve écologique.

La Gamik vocale à Beaumont ce samedi

L’ensemble La Gamik vocale, composé d'une vingtaine de choristes de Québec et Lévis, offrira gratuitement un spectacle dans le cadre de l'activité-phare des célébrations du 350e anniversaire de Beaumont, ce samedi dès 20h.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 juillet 2022

Le 19 juillet, c’était la fête de l’ assistante périnatale de chez Ressources-Naissances. Quelle belle journée bien spéciale à la hauteur de la femme merveilleuse que tu es! Encore une fois bonne fête chère Danika (1re photo) de la part de ton équipe.

Le réaménagement de l’échangeur 325 débute en vue du troisième lien

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a amorcé le projet de réaménagement de l’échangeur 325 (sortie Lévis centre-ville / route du Président-Kennedy), le 15 août dernier. Ces travaux réalisés à Lévis, s’échelonneront sur une période approximative de 10 semaines.

Le Festival de la Rentrée de retour

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, le Festival de la Rentrée de Saint-Lambert-de-Lauzon sera présenté pour une troisième fois, du 18 au 21 août.

Vaccination contre la COVID-19 : un vaccin disponible pour les enfants de six mois à quatre ans

À la suite d'un avis favorable formulé par le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, le 21 juillet, que le vaccin Spikevax de Moderna sera offert, dès le lundi 25 juillet, aux enfants de six mois à quatre ans qui ne présentent pas de contre-indication.