Photo : Érick Deschênes

Une dizaine de membres du Syndicat des chargés et chargées de cours de l'UQAR (SCCCUQAR–CSN) ainsi que d'autres syndicats représentant des chargés de cours d'autres universités québécoises ont manifesté devant le campus de Lévis de l'Université du Québec à Rimouski, le 22 septembre en matinée.

Le SCCCUQAR–CSN a utilisé ce coup d'éclat pour dénoncer la lenteur des négociations avec la partie patronale et le manque de considération de cette dernière pour les demandes des chargés de cours. À l'UQAR, ces derniers, qui sont environ 600, sont sans convention collective depuis le 31 mai 2021.

«On négocie depuis plus d'un an et ça avance très lentement. On n'a même pas d'offre salariale sur la table. On aimerait bien signer une nouvelle convention, mais il faudrait que la partie patronale nous présente ses offres. On a proposé une trentaine de dates de négociation possibles d'ici la fin décembre et ils nous ont seulement offert six dates. Nos demandes les plus importantes portent sur le salaire, la formation à distance, la retraite et les cours en tutorat. Nos revendications ne sont pas satisfaites et la partie patronale n'en parle pas ou très peu», a déploré Hélène Montreuil, la présidente de la SCCCUQAR–CSN.

Lors de la manifestation, plusieurs représentants d'autres syndicats représentant des chargés de cours d'autres universités québécoises, regroupés au sein de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) étaient présents pour donner leur appui.

La négociation des chargés de cours à l'UQAR est coordonnée avec celles qui se déroulent dans d'autres universités québécoises, comme l'ensemble des chargés de cours membres de la FNEEQ-CSN partagent les «mêmes préoccupations».

«Les directions d'universités doivent faire de la reconnaissance des personnes chargées de cours leur priorité. Je me désole que la déconsidération à l'égard de ces personnes clés dans les murs de nos universités soit à l'image du peu d'importance accordée à l'enseignement supérieur en général dans la présente campagne électorale. Pour l'avenir du Québec, les politiciens devraient peut-être commencer par donner l'exemple», a conclu Caroline Quesnel, présidente de la FNEEQ–CSN.

Christine Gauthier, FNEEQ-CSN

Les plus lus

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 août 2022

La Fondation Élizabeth et Roger Parent a dernièrement reçu de la belle visite. Les gens des Petits Frères de Lévis ont vécu une superbe journée grâce à la formidable équipe de bénévoles de la fondation (1re photo).