Photo : Marie-Ève Groleau

Alors qu’ils débrayaient toute la journée du 14 novembre devant le siège social de la Société de transport de Lévis (STLévis), une délégation composée de chauffeurs de la STLévis et membres du Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud s’est dirigée vers l’hôtel de ville de Lévis en fin de journée afin d’être entendue par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus.

«C’est un coup de semonce. Nos chauffeurs étaient en grève, mais c’était une journée pédagogique. On comprend que des citoyens et citoyennes ont pu trouver ça dommage, on a tenté de réduire les impacts. Aujourd’hui, ce qu’il fallait démontrer au maire et à ceux qui négocient, c’est que les chauffeurs et chauffeuses sont sérieux et sérieuses et ils veulent être pris au sérieux», a partagé Barbara Poirier, présidente du Conseil central de Québec et de la Chaudière-Appalaches (CSN).

Rappelons que les revendications principales du syndicat concernent la permanence pour tous et la fin de la sous-traitance afin de garantir à tous les chauffeurs un horaire à temps complet. Ainsi, les chauffeurs de la STLévis ont tenu cette journée de grève.

«Dans un contexte de pénurie et de rétention de la main-d’œuvre, l’employeur doit comprendre qu’aujourd’hui, un chauffeur d’autobus ne peut pas rester à statut précaire, ce n’est pas possible», a soutenu Mme Poirier en ajoutant que les négociations reprendront le 15 novembre et que leur partie sera de retour à la table.

La représentante du conseil central a aussi fait le parallèle avec les chauffeurs qui travaillent sur la Rive-Nord en soulignant qu’«aucun chauffeur de la Rive-Nord ne travaille pas à temps complet» et qu’«à travail égal, on souhaite un statut égal».

«Il faut comprendre que c’est une première journée de grève, mais que si on n’obtient pas de mandats, il y en aura d’autres», a-t-elle assuré.

La STLévis souhaite «un dénouement heureux»

Interpellé à ce sujet en marge du conseil municipal, M. Lehouillier a réitéré sa confiance en la STLévis.

«Je fais entièrement confiance au comité de négociations. Les négociations sont loin d’être terminées dans ce dossier, on invite donc la partie syndicale à se joindre au comité de négociations et les poursuivre», a-t-il expliqué.

De son côté, Michel Patry, vice-président de la STLévis, a soutenu que l’organisation tiendra mordicus à la capacité de payer des contribuables et souhaite que les syndiqués ne prennent pas en otage les usagers.

«Nous sommes désolés de la journée de grève, d’autant plus qu’il y a eu des séances de médiation la semaine dernière. Il y en a encore demain (15 novembre) et jeudi (17 novembre), on comprend difficilement ce qu’est l’idée de faire une journée de grève. Est-ce que c’est pour mobiliser les troupes syndicales? Nous n’en avons aucune idée. […] On espère arriver à un dénouement heureux (pour les deux parties)», a conclu M. Patry.

Les plus lus

Un feu critiqué à Saint-Nicolas

Un feu de feuilles allumé la fin de semaine dernière par un citoyen de Saint-Nicolas n'a pas soulevé l'enthousiasme de certains de ses voisins.

Passion robotique : de Lévis à l’Allemagne

Deux élèves de l’École secondaire Guillaume-Couture, Nathaniel Aubin et Louis-Félix Beaulieu, prendront part à la World Robot Olympiad (WRO) qui se déroulera en Allemagne du 17 au 19 novembre. Les deux élèves de deuxième secondaire issus du programme de robotique se mesureront à d’autres équipes d’ailleurs dans le monde dans la catégorie Future Innovators d’âge junior, c’est-à-dire de 11 à 15 ans.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 2 novembre 2022

Anne Carrier Architecture a encore reçu une belle reconnaissance. Ils sont très fiers que le projet de requalification de l’église Saint-Philippe-et-Saint-Jacques (1re photo), acquise par la Municipalité de St-Vallier en 2016, reçoive le Prix d’excellence 2022 - Réutilisation, remis par le Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Jour du Souvenir : commémorations à Lévis

Deux commémorations ont eu lieu à Lévis, le 6 novembre dernier, afin de souligner le jour du Souvenir à venir, le 11 novembre prochain.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)

La STLévis déclenche une journée de grève

Les quelques 115 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) et les membres du Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud ont dressé des piquets de grève dès 5h ce matin devant le siège social de la STLévis au 1100, rue Saint-Omer.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 9 novembre 2022

La campagne annuelle Les Héros Lowe’s Canada, qui a eu lieu du 1er septembre au 7 octobre, a permis au magasin Rona de Lévis de remettre un montant de 3104,25 $ à la Fondation Jonction pour Elle (1re photo).