Le travail des élèves de la classe d’Yves Poirier a permis de remettre une vingtaine de cadeaux pour des enfants des familles fréquentant le Service d’entraide de Saint-Rédempteur.� Photo : Courtoisie

Sous l’impulsion d’une des membres du groupe, les élèves de la classe d’anglais intensif d’Yves Poirier de l’École de la Ruche, de Saint-Rédempteur, ont fait une bonne action avant Noël. Ces derniers ont remis des cadeaux au Service d’entraide de Saint-Rédempteur afin que l’organisme puisse les remettre à des familles utilisant ses services.

À l’approche du temps des Fêtes, Yves Poirier a lancé l’idée à ses élèves de tenir une activité spéciale pour venir en aide à leur communauté. Zoé Guay, l’une de ses élèves, a alors profité de l’occasion pour partager un projet qui se dessinait dans sa tête depuis un certain temps.

«Cela faisait plusieurs fois que je passais devant les locaux du service d’entraide et j’ai pensé que de remettre des cadeaux pour les enfants des familles utilisant les services de cet organisme pourrait être une bonne idée. Par contre, je ne voulais pas réaliser ce projet seule. Alors, quand M. Yves nous a lancé l’idée de mener un projet, j’ai proposé mon idée et elle a rapidement séduit plusieurs membres de mon groupe», s’est rappelée Zoé Guay, lors d’une entrevue avec le Journal.

Rapidement, une lettre a été écrite aux parents pour leur expliquer que la classe était à la recherche d’objets légèrement usagés à remettre en cadeau au Service d’entraide de Saint-Rédempteur. Et la réponse n’a pas tardée. Au final, les élèves ont pu réunir une vingtaine d’objets, soit des vêtements, des livres, des poupées, des jouets et des jeux de société, afin de les remettre à l’organisme de leur quartier.

Une belle surprise

Par la suite, les élèves ont nettoyé tous les objets réunis et les ont emballés, en précisant pour un enfant de quel âge était destiné le cadeau. Avec cette belle panoplie de présents, le groupe d’Yves Poirier s’est par la suite rendu à pied au Service d’entraide de Saint-Rédempteur pour remettre leurs dons, au grand plaisir de la directrice générale de l’organisme, Sindy Ormerod.

Pour sa part, Yves Poirier était bien heureux d’avoir accompagné ses élèves dans cette activité visant à faire une différence dans leur communauté. D’ailleurs, devant le succès du projet, il espère que ce dernier devienne une tradition à l’École de la Ruche.

«Je suis très fier de ce qu’ont fait mes élèves. C’était touchant de voir la participation des jeunes et de voir au fil des jours la pile de cadeaux pour le Service d’entraide de Saint-Rédempteur s’accroître. Comme il y a eu une certaine partie entrepreneuriale au projet, on espère d’ailleurs s’inscrire au Défi OSEntreprendre. De plus, je voudrais que le projet prenne de l’ampleur. Par exemple, lors du prochain temps des Fêtes, notre collecte d’objets légèrement usagés en vue de donner des cadeaux au service d’entraide pourrait devenir un projet d’école», a conclu l’enseignant d’anglais à l’école primaire de Saint-Rédempteur.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Des Lévisiens pourront se faire livrer du pot en 90 minutes

La Société québécoise du cannabis (SQDC) a annoncé, le 9 janvier, qu'elle étendait dès aujourd'hui son service de livraison en 90 minutes aux municipalités de Lévis, Sainte-Anne-de-Beaupré, Trois-Rivières et Shawinigan.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers dévoilés

Le Tribunal administratif du logement (TAL) a dévoilé, le 17 janvier, les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers en 2023, conformément au Règlement sur les critères de fixation de loyer.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).